Le ministre italien de l’intérieur explique la nouvelle politique de migration plus sévère (Vidéo)

« Après trois mois de travail, de réunions, d’écoute et de dialogue, ainsi que trois mois d’insultes, de menaces, d’accusations, de mensonges, nous avons la loi. » Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a diffusé une vidéo décrivant la nouvelle loi italienne sur la sécurité et l’immigration, présentée par ce même «méchant député PM Matteo Salvini».

Dans la vidéo ci-dessous, il explique aujourd’hui que le Parlement entamera des discussions et améliorera des dizaines d’articles qui, «de notre point de vue, apporteront plus de sécurité dans les rues en Italie».

C’est facile de comprendre pourquoi les Italiens aiment tant cet homme.

Sondant de plus en plus chaque mois, en tant qu’homme politique, l’histoire italienne populaire, il lance dans sa vidéo: «Au fait, un gros bisou au président Juncker, qui ne m’a pas encore insulté, le gouvernement ou l’Italie. »

Il poursuit: «Mais Moscovici s’est occupé de cela, c’est un socialiste français. « Qu’est-ce qu’il a dit aujourd’hui? Il a déclaré: » Les problèmes pour l’Europe sont Salvini, Le Pen et Orban, les dirigeants de l’extrême droite. »

«Un socialiste français donnant des conseils aux gens est risible. Si les citoyens européens sont mécontents des bureaucrates, des technocrates et des financiers qui appauvrissent et effraient tout le continent et font confiance aux Salvinis, Orbans et Le Pens, il est clair que le problème concerne ceux qui ont mal gouverné l’Europe pendant des années, pas nous. »

Fait intéressant aujourd’hui, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré que l’UE ne survivrait pas à une sortie italienne. En clamant que « l’Europe a besoin de l’Italie, l’Italie a besoin de l’Europe ».

Lire aussi:  La ministre danoise de l'intégration : « Les Somaliens doivent rentrer chez eux et reconstruire leur pays »

Il a déclaré que des études récentes suggèrent que la majorité des Italiens sont favorables à ce que l’Italie soit dans la zone euro. Le vice-Premier ministre Salvini poursuit en décrivant ce que la nouvelle loi va changer pour l’Italie:

«Qu’est-ce qui va donc changer pour les Italiens, les immigrés légaux et les véritables réfugiés avec cette loi? Il a expliqué cela au président Mattarella, « nous respectons la constitution et les conventions internationales, mais nous ne serons pas ridicules ».

«Ainsi, si un demandeur d’asile arrive en Italie, demande l’asile politique et, dans l’intervalle, si il trafique de la drogue, frappe un officier de police, se moque d’un retraité ou agresse un enfant, il sera immédiatement convoqué par la préfecture de la région qui lui dira: mon cher, tu n’es pas un réfugié, tu es un criminel et… premier avion, premier bateau, premier pédalo, première montgolfière, à la maison.

“Si vous êtes pris en flagrant délit, si vous êtes reconnu coupable en premier lieu, si vous êtes considéré comme un danger pour la société, vous rentrez dans votre pays (…) La citoyenneté italienne sera retirée et vous serez reconnus coupables de terrorisme . »

Il n’est pas surprenant que les commentaires figurant dans la vidéo louent Matteo et des habitants d’autres pays, souhaitant un dirigeant aussi fort et loyal envers son peuple que Salvini, l’Italie, la Pologne et la Hongrie.

Traduction Fabrice Drapel pour alter INFO

Source VoiceOfEurope

 

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com