Un spécialiste de la sécurité internationale : « La Suède se dirige vers la guerre civile »

D’une part, un système judiciaire impuissant qui fonctionne selon d’anciennes règles obsolètes. D’autre part, les criminels professionnels qui se sont renforcés avec une violence infinie. Olle Fjordgren, conseiller international en matière de sécurité, considère la Suède comme un train de marchandises endémique se dirigeant vers une paroi rocheuse.

« Nous avons essentiellement renoncé et les criminels ont pris le pouvoir. En ce moment , on ne s’oppose à plus rien et je ne vois pas comment nous pourrions inverser ce développement », déclare-t-il sur le blog d’information « Ingrid & Maria ».

Olle Fjordgren, 64 ans, a passé de nombreuses années dans la sécurité internationale au cours de sa longue carrière. Il a été embauché comme conseiller par les gouvernements du Pakistan, d’Éthiopie et de Mongolie, il a bu du thé avec les talibans dans les montagnes de l’Hindu Kush et a nagé avec les requins dans la mer Rouge. En d’autres termes, ce n’est pas une personne qui s’agace inutilement.

En 2013, la Suède se retrouvait déjà dans une guerre civile de faible intensité que les criminels étaient en train de gagner, selon Fjordgren. Aujourd’hui, après cinq ans, ils ont gagné en influence dans de nombreux domaines, notamment dans les zones interdites.

Le manque de volonté politique d’admettre à quel point la situation est grave, en combinaison avec l’incapacité et l’ignorance, a conduit la Suède à devenir un État défaillant.

La société fonctionne encore avec des anciennes règles obsolètes. La police patrouille de façon traditionnelle, tandis que du côté opposé, les criminels, jouent avec des règles complètement différentes.

Lire aussi:  Des parents suédois protègent leurs filles à l'école, après que des migrants les ait battues et les ont traitées de « putes »

Selon lui, la solution est une tolérance zéro, selon le modèle de New York. Le pouvoir judiciaire doit neutraliser ces personnes dangereuses et les sortir de la rue, qui est la seule façon de résoudre ce problème.

Si cela continue, Olle Fjordgren ne voit qu’un seul développement possible, une guerre civile qui peut commencer dans les principales zones d’exclusion, ou lorsque les Suédois en auront assez de cette situation et se rendront compte qu’il n’y a pas d’autre issue que de prendre les armes.

Il souligne qu’il n’est pas trop tard, même si l’horloge a atteint cinq minutes à minuit. Mais pour cela, les politiciens doivent faire preuve de courage et cesser de primer leurs propres intérêts.

Les hommes politiques doivent être prêts à agir avec détermination si nous voulons avoir la moindre chance de briser ce fléau, conclut-il.

Traduction Fabrice Drapel pour alter INFO

Source ingridochmaria.se  dispatchint.com

 

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com