La rencontre entre des Gilets jaunes et Luigi Di Maio est une «provocation inacceptable» pour Paris

Le ministère des Affaires étrangères français a qualifié de «provocation inacceptable» la rencontre entre le vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio (Mouvement 5 étoiles) et des Gilets jaunes survenue le 5 février.

La rencontre qui a eu lieu le 5 février entre le vice-président du Conseil italien et chef politique du Mouvement 5 Etoiles Luigi Di Maio, et des représentants des Gilets jaunes est qualifiée de «provocation» jugée «inacceptable» par un porte-parole du ministère français des Affaires européennes.

«Cette nouvelle provocation n’est pas acceptable entre pays voisins et partenaires au sein de l’Union européenne», a-t-il déclaré lors d’un point de presse électronique, avant d’ajouter : «M. Di Maio, qui assume des responsabilités gouvernementales, doit veiller à ne pas porter atteinte, par ses ingérences répétées, à nos relations bilatérales, dans l’intérêt de la France comme de l’Italie.»

Luigi Di Maio, vice-président du Conseil des ministres italien, s’est félicité, dans un tweet publié ce 5 février, d’avoir rencontré «le leader des gilets jaunes Christophe Chalençon et les candidats aux élections européennes de la liste RIC d’Ingrid Levavasseur». «Le vent du changement a traversé les Alpes.» a-t-il commenté.

Le leader du mouvement 5 étoiles ne tarit pas d’enthousiasme dans sa publication et pour cause, cette rencontre s’inscrit dans un contexte électoral européen imminent. De fait, la liste de «ralliement d’initiative citoyenne» (RIC), composée de Gilets jaunes, a été confirmée le 24 janvier dernier, quatre mois avant les élections européennes. Si la démarche est saluée par Luigi Di Maio, il est à noter qu’elle peine à susciter l’engouement du mouvement citoyen.

Source RT

 

2 pensées sur “La rencontre entre des Gilets jaunes et Luigi Di Maio est une «provocation inacceptable» pour Paris

  • 6 février 2019 à 20 h 13 min
    Permalink

    Les Italiens montre la voie !

    Répondre
  • 7 février 2019 à 14 h 41 min
    Permalink

    Bravo ! N’en déplaise à l’usurpateur à 24%, le banquier inféodé à Junker, les français se réveillent et vont le chasser du pouvoir, lui et sa rombière.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :