Finlande : Les migrants interdits dans les écoles et les garderies après de multiples cas de viol d’enfants

La municipalité finlandaise d’Oulu annonce que les migrants ne sont plus autorisés à visiter les écoles et les garderies.

La raison est que les parents se sont plaints de ce qu’on appelle des visites d’intégration et se sentent inquiets pour leurs enfants, après une récente vague de viols contre des jeunes filles.

Selon la police finlandaise, les auteurs présumés sont des migrants qui sont venus au pays au cours des dernières années. La plupart des victimes sont des filles de moins de 15 ans.

Dans le cadre de cette vague de viol, les médias ont mis en évidence la commune d’Oulu, au nord de la Finlande. À Oulu, les policiers enquêtent actuellement sur une dizaine de cas d’infractions sexuelles graves commis par des migrants, contre des jeunes filles qui n’ont guère que plus qu’une dizaine d’année.

En conséquence, les parents se sont plaints et exprimé leur inquiétude sur la façon dont la municipalité permet le projet d’intégration « ESIKOTO » de continuer.

ESIKOTO est une expérience d’intégration où les migrants visitent les écoles et les garderies pour leur permettre d’en connaitre plus, à travers des cours et des groupes d’étude, sur la société finlandaise. Elle est également censée promouvoir le multiculturalisme.

Cependant, après les nombreuses plaintes, la direction municipale a choisit de répondre à la demande des parents et de mettre fin à ce projet d’intégration.

Mika Penttilä, qui est responsable de l’éducation et de la culture dans la commune, confirme que les organisateurs du projet ont décidé qu’il n’y aurait plus de visites.

Lire aussi:  La youtubeuse de gauche Tatiana Ventôse revient sur son agression par des Nord-Africains : « les gens vivent dans le déni »

Récemment, les médias ont également montré de nouvelles statistiques sur la criminalité dans la municipalité de Oulu, notamment sur les infractions sexuelles. Arto Karnaranta, chef adjoint de la police, explique que les infractions sexuelles ont augmenté de 20 pour cent, en un an seulement – entre 2017 et 2018.

Traduction Fabrice Drapel pour alter INFO

Source VoiceOfEurope

 

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com