Algérie : Bouteflika reste président, mais renonce à un nouveau mandat (En continu)

Tant en Algérie qu’à l’étranger, les réactions se succèdent à l’annonce d’Abdelaziz Bouteflika, qui renonce à briguer un nouveau mandat. Après plusieurs semaines de mobilisation dans la rue, l’élection présidentielle est reportée.

  • Lundi 11 mars
    20h03 CETLa France «salue» la décision d’Abdelaziz Bouteflika, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.19h54 CET Le député européen RN Nicolas Bay a commenté dans une série de tweet la nouvelle dans la foulée de son intervention sur CNEWS.Pour l’élu, le renoncement du président algérien «ouvre une période d’incertitude», dans un pays qui a fonctionné de façon «très peu démocratique ces dernières années». Le cadre du RN a par ailleurs pointé du doigt Abdelaziz Bouteflika, qualifié d’«héritier du FLN qui a entretenu une haine de la France».


Dans un autre tweet, il s’est inquiété d’une éventuelle tentative de prise de pouvoir par les islamiste encouru par le pays, ce qui aurait des conséquences selon lui «sur les flux migratoires».


Enfin, il a précisé que le gouvernement français «doit se garder de toute ingérence dans les affaires intérieures de l’Algérie».

[…]

Lire aussi:  Algérie : Bouteflika renonce à briguer un cinquième mandat, selon l'agence de presse publique APS

Source RT (En continu)

 

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com