Le monde est devenu fou. Réveillez vous !

De quoi ça parle ? De la vie. De la votre, de la mienne …. de ce que nous sommes devenus et de ce que nous sommes en train de devenir. D’un monde qui s’est emballé et que se trouve pris de folie … La plupart d’entre nous vivons dans une routine où tous les jours sont identiques, ou presque. Le système d’éducation ne compte plus éduquer, mais faire de nous des reproducteurs du système.

La nourriture qu’on mange, l’air qu’on respire, l’eau qu’on boit sont maintenant si pollués qu’ils deviennent source de notre autodestruction. Les gens n’ont jamais eu autant de cancers, de maladies auto-immunes et de problème de santé. La moitié de la planète souffre de sous-alimentation, alors que l’autre moitié gaspille assez pour assurer plus que le minimum de chacun. L’humanité cours à la ruine et c’est notre devoir que d’en prendre conscience et de réagir !

Le monde va mal car nous vivons l’incompétence des hommes en proie à leur folie et aux conséquences dramatiques qui en découlent. La marche vers le nouvel ordre mondial nous mènera inéluctablement vers les crises économiques, politiques, culturelles et sociales, à des lois liberticides et au final, à notre perte.

Pourquoi?

Parce que nous n’avons plus de repères. Parce que nous sommes conditionnés depuis l’enfance.

Parce que nous sommes devenus égocentriques, individualistes, méprisants, … et que nous allons plus facilement vers la méchanceté que vers la bonne action.

Parce que nos politiques promettent, puis se rétractent. Leurs promesses sur les perspectives de croissance qui n’existeront pas.

Parce qu’il existe dans ce monde la mauvaise foi, le mensonge, la prévarication (l’abus d’autorité) et l’exploitation de nos semblables.

Lire aussi:  Un rapport du Pentagone indiquerait que les États-Unis se prépareraient à une guerre totale

Parce que les riches continuent de s’enrichir et que les pauvres continuent de s’appauvrir.

Parce que les industriels vendent un maximum dans le but d’optimiser leurs gains. La croissance est indispensable et leur activité en est totalement dépendante. Tout cela au détriment de l’humain.

Parce que les banques ne se rendent pas compte des inégalités et des défauts de leur système. Ils défendent ainsi avant tout leurs propres intérêts.

Parce que nous sommes incapables de nous entendre, de nous accepter, d’arrêter les guerres, les épidémies, les famines …

Parce que nous sommes des pollueurs de planète.

Parce que la surpopulation est grandissante et les richesses mal réparties.

Parce qu’il y’a une consommation outrancière des énergies.

Parce qu’on ne privilégie plus la vérité, les principes clairs et l’honnêteté.

Parce que l’immoralité est grandissante.

Parce que nos pseudos intellectuels se font passer par des philosophes, alors ils sont en réalité que des sophistes (de beaux parleurs) qui bafouent la logique la plus élémentaire.

Parce que les familles s’éclatent et finissent par ne plus exister.

Parce que le savoir se perd.

Parce que la course à l’argent et au pouvoir est prioritaire. L’esprit de compétition, l’individualisme, l’envie, la jalousie, l’inimitié et l’avidité chez l’individu sont subséquentes.

Parce que nous sommes en pénurie d’idées et d’idées.

Parce que nous faisons de nos pays des compétiteurs dans un cours de gigantesque de “croissance économique”.

Parce que le citoyen lambda ne songerait même pas à se révolter et à l’hésité à quitter sa zone personnelle de confort.

Parce que les catastrophes “naturelles” sont de plus en plus dévastatrices.

Lire aussi:  Manifs anti-immigration en Corée du Sud : l’arrivée de 500 migrants provoque une vague de protestations, 714 000 citoyens signent une pétition contre leur accueil

Parce que la spiritualité de l’homme est faussée et parsemée d’hypocrisie, ou encore parce qu’il ne croit plus en “Dieu”, mais plutôt au hasard et au matérialisme.

Le Monde est magouille, manipulation, déguisement … Si l’on se trouve dans cette situation et si l’on a du mal à s’en sortir, c’est le fait de notre (ir) responsabilité collective.

Et ceux qui en ont les moyens (intellectuels, finances, pouvoir) ne réagissent pas plus que cela!

Aurait-on atteint notre niveau d’incompétence?

Attention que dans l’ombre, la haine collective et la révolution ne se mettent à germer pour exploser au grand jour !

Que sommes nous sensés faire ?

Il faut avoir un regard plus profond sur les problèmes de ce monde, réfléchir d’avantage, examiner les questions et rechercher les causes de ce mal. Il faut être plus humble et nous rapprocher des autres, partager nos idées, nos projets, nos valeurs, les impliquer dans cette démarche de mieux vivre, discuter, partager nos intuitions et nos activités.

Il faut avoir cette approche et apprendre à soutenir, à pardonner. Essayer d’atteindre les objectifs un à un, aussi modestes, nous efforcer de développer des démarches justes qui élimineront ou réduiront les causes de l’injustice, de la violence et de la souffrance. Il faut proposer des alternatives, choisir des objectifs réalisables, amorcer un processus de transformation.

Car, il ne suffit pas d’en parler, d’y croire … mais il faut aussi construire.

Aidez-nous à réveiller les consciences en partageant cet article.

Fabrice Drapel

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :