Migrants: Les masques tombent en Allemagne

Temps de lecture : < 1 minute

Un haut fonctionnaire, responsable de la protection de la constitution, obligé de quitter son poste parce qu’il a douté de la véracité d’une vidéo tournée par un groupe Antifa, un président du parlement (Schäuble) critiquant les Allemands qui manifestent contre les attaques au couteau perpétrées par des immigrés, qu’il veut intégrer même s’ils sont illégaux et une radio d’Etat (Deutsche Welle) qui trouve que traiter l’Allemagne de “morceau de merde” est une action juste contre la droite, les masques tombent en Allemagne.

On n’envoie pas encore les opposants en camp de concentration ou en asile psychiatrique, comme en Union socialiste soviétique ou dans le Troisième Reich socialiste national et bientôt en France, mais une chose est certaine: il n’est plus possible de s’opposer au régime de gauche de Madame Merkel.

Traduction (Claude Haenggli) : C’est ainsi que tombent les masques des responsables, dans la politique et dans les médias, de ce désastre d’attaques au couteau et de viols, au sujet desquels on nous a raconté d’énormes mensonges – ce que l’on continue de faire, malgré tous les faits et les constatations qui les contredisent. Qui pourrait s’en étonner : en 1945 aussi, on avait encore promis durant les derniers jours aux citoyens la prétendue “victoire finale” et pendu les rebelles et les déserteurs, dont on avait montré publiquement les cadavres avec une pancarte autour du cou. Aujourd’hui, il y serait écrit : “Il a trahi l’Etat de gauche”, que l’on peut traduire par “il a percé à jour nos mensonges”.

Claude Haenggli, 24.9.2018

Source Les Observateurs

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com