Quand Aznavour appelait les gens de la diversité à être reconnaissant pour la France

Temps de lecture : 2 minutes

Charles Aznavour, patriarche de la chanson française, s’est éteint dans la nuit de dimanche à lundi, à l’âge de 94 ans, dans sa maison des Alpilles, dans le sud de la France. Une pluie d’hommages vient saluer un immense artiste. Chanteurs, artistes, politiques et anonymes… Tous rendent hommage à la mémoire de ce fils d’immigrés arméniens, du poète, du parolier, bref d’une icône française.

Quand Charles Aznavour proposait “un tri” des migrants

MÉDIAS – Invité de Laurent Delahousse sur “France 2”, le chanteur avait choqué une partie des téléspectateurs avec sa proposition.

“D’abord, on devrait savoir à qui on a affaire…” Dimanche 7 janvier 2018, Charles Aznavour était invité par Laurent Delahousse sur France 2, dans “20h30 le dimanche”, en compagnie de la pianiste née géorgienne et naturalisée française Khatia Buniatishvili. En présence de ces deux artistes aux racines multiculturelles, l’animateur a voulu évoquer l’une des thématiques du moment: l’accueil des migrants en France.

Avec Charles Aznavour, il a justement évoqué les multiples cultures du chanteur de 93 ans. “C’est un apport pour un artiste qui veut partir en dehors des frontières”, lui a expliqué l’interprète de “La Bohème” et de ‘Emmenez-moi”. Et c’est alors que Laurent Delahousse a demandé: “Quand on voit cette histoire, ce parcours, cette double culture, est-ce qu’aujourd’hui vous considérez que la France est trop timide vis-à-vis des migrants, ou pas?”

Une question à laquelle le chanteur a fait cette réponse: “D’abord, il faut savoir à qui on a affaire. Il y a peut-être des génies parmi ces gens, et en tout cas il y a des gens utiles, c’est vrai. Et c’est vrai aussi qu’on ne peut pas avoir tout le monde chez soi, ce ne serait pas facile et ce ne serait pas normal. Mais on pourrait faire un tri.

Aznavour, Zemmour même discours ?

Eric Zemmour a créé la controverse lors de son passage sur C8 dans Les Terriens. A cette occasion, le 16 septembre, Eric Zemmour avait interpellé la chroniqueuse Hapsatou Sy à propos de son prénom. Charles Aznavour avait également cette même leçon d’assimilation:

Je suis devenu français d’abord, dans ma tête, dans mon coeur, dans ma manière d’être, dans ma langue!

Immigration : Soit tu deviens Français ou alors il faut partir!

C’était en 2013 sur RTL. Il s’est fait taper sur le doigts et est revenu à un langage plus politiquement correct par la suite.

Lire aussi:  Un réfugié syrien chrétien : « Même si vous n’aimez pas l’entendre, une grande partie des réfugiés souhaite islamiser l’Allemagne. Ils auront le dessus dans quelques générations. »

La rédaction

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com