Musulmans : La Chine part en guerre contre le halal

Temps de lecture : < 1 minute

La lutte des autorités chinoises contre tout ce qui ressemble de près ou de loin à un musulman continue dans la région Xinjiang. Après l’interdiction du port du voile et les barbes « longues », les autorités locales veulent maintenant mettre au fin au Halal.

Ainsi, une bataille décisive vient d’être annoncée par le Parti communiste chinois d’Urumqi, capitale du Xinjiang, dont les conseillers viennent de prêter serment pour mener une lutte sans merci contre le Halal et sa propagation, rapporte le site Saphirnews.

Je combat jusqu’au bout la mode halal

« Je crois au marxisme-léninisme. Je lève l’étendard et combats jusqu’au bout la mode du halal, ferme dans ma croyance, et même jusqu’à la mort », est-il écrit dans cette note dont le contenu a été relayé par le réseau WeChat.

Pékin a engagé ces dernières années une campagne de reprise en main politique au Xinjiang, à la suite d’attentats meurtriers attribués à des islamistes ou à des indépendantistes ouïghours, l’ethnie musulmane majoritaire dans la région.

La mode du «tout-halal» a eu tendance à effacer la frontière entre la religion et la vie civile et à favoriser «l’enlisement dans l’extrémisme religieux», observe mercredi le quotidien de langue anglaise «Global Times».

Les autorités chinoises semblent vouloir tout faire pour mettre fin à l’Islam dans cette région et ont même lancé des « centres de rééducation » pour « éduquer et transformer les personnes qui ont été influencées par l’extrémisme » et « les aider à transformer leurs pensées et à revenir dans la société ou leurs familles », indique la même source.

Lire aussi:  Var : un musulman retranché dans un musée à Saint-Raphaël interpellé par le RAID. Il menaçait en arabe « le musée va devenir un enfer »

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com