Suisse: Douze ONG insistent auprès du Conseil fédéral pour que le navire humanitaire puisse battre pavillon suisse.

MIGRANTS «Accorder le pavillon suisse à l’Aquarius n’est pas seulement un geste d’humanité. Il s’agit également de marquer l’opposition de la Suisse à une forme inquiétante de criminalisation des organisations humanitaires, dans le but de les empêcher d’accomplir leur mission auprès des populations.»

Ainsi s’expriment douze ONG dans une lettre ouverte adressée jeudi au Conseil fédéral. Parmi lesquelles Amnesty International (section suisse), Caritas, EPER (Entraide protestante suisse), Médecins du monde, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés et Terre des hommes.

Cet appel s’ajoute à la pétition remise mardi dernier à la Chancellerie fédérale, munie de plus de 25 000 signatures. Mais aussi au récent plaidoyer de nombreuses personnalités, dont l’ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey, le Prix Nobel de chimie Jacques Dubochet, l’évêque Charles Morerod et l’ex-procureure Carla Del Ponte.

Le navire de secours en mer Aquarius, affrété par l’association SOS Méditerranée, est bloqué depuis plus d’une semaine au port de Marseille, le Panama ayant décidé de lui retirer son pavillon. «Le plus vite une solution sera trouvée, le plus vite nous pourrons repartir en mer pour sauver des gens», confie Caroline Abu Sa’da, directrice de SOS Méditerranée Suisse. Les seules autres pistes dont le bateau dispose aujourd’hui proviennent du Luxembourg, du Portugal et du Venezuela, où ont été émises des intentions semblables à celles qui se manifestent en Suisse.

Caroline Abu Sa’da espère aujourd’hui une «décision politique» de la part du Conseil fédéral. Celui-ci peut en effet faire usage d’une clause d’exception prévue dans la loi fédérale sur la navigation maritime. Elle l’autorise à inclure un bâtiment dans le registre des navires suisses, pour autant que celui-ci soit exploité à des fins humanitaires, mais aussi à condition que la société propriétaire soit domiciliée en Suisse.

Lire aussi:  La Croatie ne signera PAS le pacte de l'ONU sur les migrations et rejoindra les États-Unis, la Hongrie et l'Autriche

Or, dans le cas de l’Aquarius, il s’agit d’un petit armateur allemand, Jasmund Shipping. Son patron, interviewé cette semaine par «Le Temps», évoquait des coûts trop élevés pour concrétiser une telle démarche. La directrice de SOS Méditerranée Suisse, elle, n’y voit pas un obstacle insurmontable. «Si nous obtenons une décision de principe de la part du Conseil fédéral, nous pourrons agir au niveau administratif.»

Qu’en dit-on à Berne? Quatre parlementaires ont interpellé le Conseil fédéral fin septembre, pour lui suggérer de faire ce geste en faveur de l’Aquarius. «Il leur répondra en temps utile, indique un porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères. Nous ne fournissons aucune information préalable.»

Source 24Heures via lesObservateurs

Ndlr: SOS Méditerranée est complice des mafias de passeurs qui se livrent au transport de clandestins vers l’Europe.  Cette ONG, à la solde de Soros, pratique le trafic d’êtres humains! Une enquête doit être ouverte, ce navire doit être saisi et les responsables doivent rendre des comptes à la justice.

 

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :