La macronie en action: tous les partis d’opposition décapités ou harcelés par la justice

Temps de lecture : 2 minutes

Depuis un an, la macronie fait feu de tout bois pour dézinguer toute opposition. Petit état des lieux qui en dit long sur la déliquescence de la politique française:

Les Républicains

Probablement le présidentiable qui était le mieux placé pour nuire à la candidature de Macron, Fillon a été le premier a faire les frais d’une enquête judiciaire qui est arrivée à point nommé pour l’évincer de la course à l’Élysée.

François Fillon a été mis en examen, mardi 14 mars, pour « détournement de fonds public », « complicité et recel de détournement de fonds publics », « complicité et recel d’abus de bien sociaux », et « manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ». Son domicile a été perquisitionné le même mois.

Le PS

Le parti n’a pas survécu à la dernière présidentielle. Le candidat Hamon s’est pris une déculottée magistrale avec moins de 5% des votes et une parti des socialistes a carrément déserté le navire au profit du macronisme qui semblait bien plus propice au carriérisme. Aujourd’hui, le parti est mort et le seul avenir qu’il semble proposer aux français en 2022 serait…François Hollande. Si, si, c’est à l’étude.

LE FN

Siège du parti perquisitionné dès mars 2017 dans le cadre de soupçons d’emplois fictifs. Le parti dénonce alors une «opération» pour «nuire» à Marine Le Pe.n Suite à cela, le parquet de Nanterre avait ouvert une enquête préliminaire, notamment pour “violation du secret professionnel” et recel, après la saisie de documents policiers en février au siège du Front national qui semble avoir ses entrées au sein de la police. Puis, c’est au tour de Marine Le Pen en personne d’être visée par la justice suite à un simple tweet condamnant daesh (photos à l’appui, là était le problème). Elle a même été sommée de se soumettre à une expertise psychiatrique. Une première pour une présidentiable.

Lire aussi:  Gilets jaunes : le peuple français maltraité et surpressé rappelle son existence et sa détresse
Modem

Juillet 2017: Le parquet a ouvert une information judiciaire contre X pour “abus de confiance, recel d’abus de confiance et escroquerie”.

“Des juges d’instruction vont enquêter sur des soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires européens du parti centriste MoDem”. Le siège du MoDem a été perquisitionné, mercredi 18 octobre.

France Insoumise

Curieusement, Mélenchon semblait avoir évité les foudres de la macronie jusque là. Ce n’est plus le cas puisque son domicile ainsi que le siège de son parti ont été perquisitionnés aujourd’hui suite à des supposées irrégularités dans ses comptes de campagne. Mélenchon se défend de ces accusations et s’est indigné lors de cette perquisition qu’il a diffusé en direct sur Facebook.

Quel est donc le seul parti n’étant entaché par aucune perquisition ou mise en examen à ce jour? Le parti présidentiel évidemment. Quelques députés ont bien fait les affres de la justice mais aucun scandale sérieux ne vient jamais entacher LREM, le parti de l’exemplarité universelle. L’exception à la règle a été l’affaire Benalla dont on entend déjà plus grand chose et qui n’aura vraisemblablement aucune incidence sur le parti (et encore moins judiciaire).

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com