Quick et Burger King convertis 100% halal

Non, Quick ne va pas totalement disparaître. Si 90% des enseignes vont effectivement passer sous pavillon Burger King, une partie d’entre elles vont bien garder leur nom. Elles vont proposer du 100% halal.

L’idée du halal dans les fast-food fait son petit bonhomme de chemin. Selon Le Parisien-Aujourd’hui en France, le groupe Bertrand, qui détient les enseignes Burger King France et qui s’apprête à racheter Quick, aimerait conserver une quarantaine de restaurants sous ce nom pour proposer des menus destinés aux musulmans.

Le halal chez Quick a déjà été testé en 2009. Une offre proposait à 100% de la nourriture adaptée. Le bacon avait alors été remplacé dans les sandwichs par de la dinde fumée et les hamburgers étaient constitués de viande issue d’un abattage assuré par un sacrificateur agréé. Si cet essai avait été concluant financièrement, avec un chiffre d’affaires doublé dans les restaurants « cobayes » et des créations d’emploi, l’opinion publique n’avait quant à elle pas suivie.

À l’époque, les enjeux électoraux étaient différents et le spectre du débat sur l’identité nationale avait donné une tournure politique et éthique à la démarche de Quick. Certaines municipalités avaient d’ailleurs porté plainte.

Néanmoins, l’aspect financier a primé pour Quick et l’offre a bel et bien été étendue à 22 restaurants durant l’été 2010. Pour tenter d’éteindre le feu des critiques, la direction de la chaîne de fast-food avait remis à la carte des hamburgers traditionnels, tout en faisant du service après-vente communicationnel auprès des sceptiques. Elle appuyait notamment sur sa liberté d’entreprendre en tant qu’entreprise privée.

Lire aussi:  RFID : Des entreprises britanniques implantent des puces électroniques chez leurs employés

Pourquoi vouloir conserver et même renforcer l’offre halal pour le groupe Bertrand ? Tout d’abord, parce qu’il s’agit de réfléchir de manière arithmétique. Le marché global de l’alimentation halal s’élève à plus de 5 milliards d’euros en France. Une manne potentielle que Quick entend bien exploiter à son maximum. De plus, se positionner ainsi permettrait de concurrencer plus fortement le leader du marché de la restauration rapide, McDonald’s, tout en espérant attirer une partie de la clientèle de KFC, qui ne propose déjà pas de porc dans ses menus et se targue depuis plusieurs années de proposer du halal.

Attention toutefois. Pour le moment, rien n’est vraiment acté. Ni le fonds Qualium Investissement, propriétaire de Quick, ni la maison mère, la Caisse des dépôts, n’ont confirmé cette information. Le groupe Bertrand reste lui aussi muet. Le rachat de Quick par Burger King doit se faire demain.

Crédit photo : AFP

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com