Une experte islamologue met en garde: L’islamisation d’un pays ne peut plus être arrêté si la population musulmane atteint 16%

Selon une étude de l’Université Harvard, l’islamisation d’un pays ne peut pas être arrêté une fois que la population musulmane atteint 16 pour cent de la population totale. C’est ce que l’islamologue, Nikoletta Incze, a déclaré le 22 Juin 2018, à la télévision publique hongroise.

Incze est chercheur au Centre d’étude de l’Islam politique, une fondation américaine de Bill Warner, qui est active dans plusieurs pays.

L’entrevue avec l’experte en islam a été diffusée dans le cadre d’un rapport qui se concentre sur la propagation de l’islam en Europe et porte le titre « L’islamisme avance – Déjà 44 millions de croyants en Europe. »

Au début de la conversation, Nikoletta Incze souligne que de nombreux pays qui sont aujourd’hui islamiques étaient à l’origine chrétiennes, par exemple la Turquie, l’Egypte et la Syrie.

Dans d’autres pays, l’islam a supplanté la religion précédente: le Pakistan était hindoue, l’Afghanistan était bouddhiste, l’Iran a été dominé par le zoroastrisme.

Mohamed et ses successeurs ont militairement subjugué ces pays et les ont islamisé. Cette islamisation a découlé d’un processus qui a pris des siècles. La question qui se pose c’est à quel point il a été décidé que l’islam prévaut dans ces pays.

Nikoletta Incze cite une étude réalisée par l’Université de Harvard. Selon elle, l’islamisation d’un pays est déjà inévitable lorsque la proportion des musulmans de la population est d’environ 16 pour cent. Il suffirait d’encore 50 ans avant que l’islamisation soit terminée.

À l’heure actuelle, Nikoletta Incze voit l’islamisation de l’Europe. Cependant, il y a une grande différence avec l’expansion islamique du Moyen Age: à cette époque, on aurait résisté.

Lire aussi:  Majid Oukacha: « L’islam est une religion violente, misogyne et liberticide »

Aujourd’hui, les musulmans sont traités avec trop de tolérance et d’acceptation. “On traite l’islam comme une religion égale, ignorant l’idéologie politique”.

Traduction Carole Compostella pour alter INFO

Source VoiceOfEurope

Plus de partages

2 pensées sur “Une experte islamologue met en garde: L’islamisation d’un pays ne peut plus être arrêté si la population musulmane atteint 16%

  • 24 août 2019 à 6 h 23 min
    Permalink

    C’est à voir. Vos menaces ne nous effraient pas. Nous pendrons les armes s’il le faut contre l’islamisation.

    Répondre
  • 30 août 2019 à 13 h 49 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Comme beaucoup, la situation qui se déploie dans bien des pays de part le monde et en Europe, au sujet de l’Islam et des musulmans qui arrivent par le biais de l’immigration à cause de situations catastrophique dans leurs pays, soit uniquement en se faisant passer comme réfugiés, alors que ce n’est uniquement que pour profiter de meilleures conditions économiques, voir uniquement de bénéficier des prestations sociales offertes contre rien, soit juste le fait d’être là et de consommer sur place.

    Ainsi je mène depuis quelques temps ma propre réflexion, vous en retrouverez déjà une trace dans le manuscrit « Nouvelle voie pour l’éveil » prochainement cet automne publié par les Editions Spinelle, où j’ai écrit dans l’Avant propos :

    « Depuis des années une sourde et profonde intuition vibre et gronde en moi, comme la situation qui prévaut au cœur de l’orage, juste avant l’éclairs et le bruit assourdissant du tonnerre.

    Finalement, ne nous sommes nous pas tous trompé, au sujet de la vérité sur la spiritualité ?

    Cette voix sourde qui surgit et rugit, m’appelle du plus profond de ma conscience, me raconte et me rapporte des bribes d’histoires, comme celle-ci: Peu importe notre croyance pour autant que l’on en ai une, pas parce que nous serons tous sauvé, mais parce que de tous temps, nous sommes appareillé pour être éveillé, même si, comme cela est enseigné dans le texte : « la guirlande des vues » qui fut rédigée par Padmasambava et qui place le dzogchen de l’Atiyoga, comme étant l’acmé de ce que l’on peut aspirer trouver en terme de spiritualité, en vue de l’obtention de l’éveil à l’égal d’un Bouddha.

    Cela n’empêche aucunement que les autres traditions ne soient pas plus que nécessaire, mais indispensable, sur la palette de la spiritualité. Tous les êtres ne disposant pas en ce domaine, comme dans la plupart en ce monde, la maitrise de l’ensemble des apprentissages ou des mêmes capacités, ou ne bénéficiant pas d’un karma leurs ayant permis de s’affilier à ce chemin direct qu’est le dzogchen, à cause peut-être des traditions spirituelles familiales et des loyautés qui y sont associées. Peu importe, car comme le dit l’adage : « Tous les chemins mènent à Rome. » »

    Puis continuant ma réflexion je viens d’écrire une proposition pour permettre une meilleure intégration des musulmans et de l’Islam dans le monde.

    Il s’agirait que cette proposition qui je l’espère sera déjà publiée sous forme d’article, peut-être sur le site : https://www.alterinfo.ch, soit amenée au niveau gouvernemental au moins dans un pays, afin qu’ensuite cette proposition soit présentée sous forme de résolution déposée auprès du Secrétaire Général des Nations Unies et face l’objet en Assemblée Générale des Nations Unies, d’un débat suivit d’un vote de cette résolution dont l’ensemble des points soient contraignants pour l’ensemble des pays adhérents ce cette Assemblée.

    Dans l’intervalle à l’article qui paraitra peut-être sur le site https://www.alterinfo.ch, je vous souhaite à vous toutes et tous, un agréable été.

    PS : Retenant également, que le Vatican qui est à la fois un Etat et le dépositaire de la foi Catholique, n’aura pas à s’y soumettre, n’étant à l’ONU, non adhérent.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :