Le ministre italien de l’Intérieur entame le rapatriement de 2 700 migrants clandestins, pour une Italie plus sûre

Italie, Matteo Salvini, lance un plan de « remigration » en vue de la réalisation de son objectif final, une Italie plus sûre.

Le ministre italien de l’Intérieur qui, malgré les menaces et les plaintes, a drastiquement réduit l’immigration clandestine et combattu les ONG de trafic d’êtres humains, veut maintenant travailler sur les expulsions. L’objectif étant d’en augmenter le nombre de manière exponentielle. La moitié des coûts sera à la charge de l’Union européenne. Avec ce plan, destiné à soutenir le décret sur la sécurité, Matteo Salvini prévoit de rapatrier au moins 2 700 migrants en situation irrégulière.

À la fin du mois de septembre, les centres de rapatriement avaient déjà triplé pour que « les irrégularités cessent ». Le gouvernement italien a alloué un budget de 12 millions d’euros pour le renvoi des clandestins venant du Bangladesh, du Pakistan, du Nigéria et de la Côte d’Ivoire, ou qui, bien que réguliers, souhaitent retourner dans leur pays d’origine, pays avec lesquels l’Italie n’a pas d’accord de réadmission directe.

Les projets seront financés par le Fonds « Asile, migration et intégration » (Fami) et viseront à encourager le processus de réinsertion professionnelle dans les pays d’origine. « Les activités du projet débuteront en février 2019 et se termineront le 31 décembre 2021 », a déclaré Viminale, soulignant que cette initiative, la deuxième depuis l’entrée en fonction de Salvini au ministère de l’Intérieur, fait suite à un projet similaire approuvé en août dernier, avec le soutien de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), pour le rapatriement de 900 immigrants, financé au moyen des 6 millions d’euros mis à disposition par la Commission européenne.

« Rapatrier les immigrants avec ce système, c’est-à-dire sur une base volontaire, est plus rapide et moins coûteux – dit Salvini – mon engagement prioritaire reste de conclure des accords avec les pays d’origine afin d’encourager les rapatriements forcés ». Un programme de remigration légale bien organisé est la seule réponse aux problèmes et à l’instabilité causés par le « multiculturalisme » et les lois irresponsables sur les frontières autorisant une immigration de masse incontrôlée en provenance des pays du tiers monde, selon le ministre de l’Intérieur.

Lire aussi:  Rome : une Italienne de 16 ans meurt après avoir été droguée et violée par un groupe « d’Arabes et d’Africains » (MàJ : réaction de Salvini)

Salvini prouve une nouvelle fois pourquoi il est le politicien le plus populaire de l’histoire de l’Italie, en tenant les promesses qu’il a faites en matière d’immigration durant la campagne électorale.

Traduction Fabrice Drapel pour alter INFO

Source ilgiornale.it

5 pensées sur “Le ministre italien de l’Intérieur entame le rapatriement de 2 700 migrants clandestins, pour une Italie plus sûre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :