Alexandre del Valle : «En Hongrie, on pense que la France veut islamiser l’Europe et faire venir des migrants partout»

Alexandre del Valle (Professeur de Géopolitique) : « En Hongrie, on pense que la France a pris le peloton de tête des pays qui veulent détruire les identités, islamiser l’Europe, faire venir des migrants partout. »

« Macron était assez bien vu en Italie, c’était le Renzi français, il avait quelque chose de très séduisant pour les Italiens, comme Sarkozy au départ d’ailleurs, et les deux ont réussi à détruire leur image, Sarkozy à cause de la guerre en Lybie, et Macron avec ce qui est vécu – peut-être que c’est pas son intention – mais c’est vécu comme un mépris horrible.

La presse italienne titre chaque jour sur “ce Macron qui nous méprise”. Et ce n’est pas Salvini qui dans un tweet a critiqué ce mépris, je peux vous assurer que quand Salvini fait une conférence, ou même va en vacances, ou dans un lac comme cet été où il était au lac dans le nord de l’Italie, il est ovationné partout où il va.

On n’a jamais vu quelqu’un d’aussi populaire, donc c’est pas quelques personnes qui se sentent insultées. Et les Italiens sont un peu plus patriotes, ils sont un peu moins complexés que les Français, ils ont un patriotisme plus diffus, et quand on insulte les dirigeants d’un pays en Italie, il y a quand même une sorte de solidarité au-delà même des supporters de M. Salvini.

Il y a une sorte d’indignation “La France méprise son voisin”. Et comme la France a toujours été considérée comme un pays qui se sent un peu supérieur à l’Italien, qui lui-même se sent supérieur à l’Espagnol, qui lui-même se sent supérieur au Portugais, il y a ce côté “humiliation générale”. Alors, c’est peut-être bête mais en Hongrie, c’est encore pire. En Hongrie, on pense que la France a pris le peloton de tête des pays qui veulent détruire les identités, islamiser l’Europe, faire venir des migrants partout.

Lire aussi:  "Gilets jaunes" à La Réunion : les taxes sur les carburants seront gelées pendant trois ans

Quand j’arrive d’Italie, moi je passe par les contrôles pour les gens hors-Union Européenne, donc la France est très hypocrite : “Accueillez l’Aquarius, mais nous on le prend pas”, “Accueillez les migrants, mais quand vous arrivez en France, on vous contrôle, on fait passer aucun migrant en provenance de l’Italie”, et les Italiens le disent chaque jour : “Ils sont quand même gonflés ces Français qui demandent de prendre les migrants mais qui ne les prennent plus chez eux”. »

BFM TV, 2 novembre 2018, 19h18

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com