Tentative d’attaque terroriste en Allemagne : des individus présumés arabes tentent de faire dérailler un train à grande vitesse avec des câbles en acier

Dans la nuit du 7 octobre, des inconnus ont tendu un câble en acier sur les rails de l’ICE. Selon des informations rapportées dimanche en Allemagne, des responsables bavarois enquêtent sur un possible attentat terroriste contre un train à grande vitesse, rapporte Nord Bayern.

Sur le lieu du crime, des écrits et des graffitis en arabe ont été découverts

Sur le site de recherche, les enquêteurs ont découvert des pièces de bois et de fer que le Bureau des enquêtes criminelles de la Bavière à Munich (LKA) ne décrirait pas plus précisément pour des raisons  d’enquête. Selon les premières informations, il s’agit des restes d’un câble d’acier et de cales en bois massives. Le câble avait apparemment été tendu sur la piste, les morceaux de bois ont probablement été placés sur les voies.

Le conducteur a entendu des bruits suspects, cependant, comme il ne semblait pas y avoir de problème technique particulier, il a poursuivi son voyage vers Munich. Au terminus, la locomotive a été examinée et on y découvrait des dommages au niveau du pare-brise. Les responsables de la Deutsche Bahn ont conclu à un court circuit, selon un communiqué de presse de la LKA.

Les enquêteurs ont également fait une autre découverte : ils ont trouvé une lettre de menace écrite en arabe sur le sol, ainsi qu’un graffiti arabe sur l’un des piliers de pont. « La lettre a été traduite », a déclaré le chef adjoint du service Ludwig Waldinger. Cela semble être lié à l’attaque. Bien que le texte ne contienne pas de menaces spécifiques, Waldinger parle de « menaces abstraites ». A l’heure actuelle, il n’y a pas d’autres informations sur le contenu de cette lettre.

Lire aussi:  La France Interdite. La vérité sur l'immigration

« La police fédérale a été informée des faits pour la première fois le 24 octobre 2018 », explique la police fédérale. Pourquoi a-t-elle été informée si tard, on ne sait toujours pas…

Dans l’intervalle, l’Office central bavarois de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme du Bureau du Procureur général (ZET) a accepté l’affaire.

Traduction Fabrice Drapel pour alter INFO

Source nordbayern.de

 

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com