Le Sénat rejette une seconde fois le texte controversé sur la «manipulation de l’information»

Les sénateurs ont rejeté une nouvelle fois les propositions de loi contre la «manipulation de l’information», considérant le texte toujours «inefficace, voire dangereux»

Pour la seconde fois, le Sénat a décide de rejeter ce 6 novembre les propositions du gouvernement portant sur la loi contre la «manipulation de l’information». Les sénateurs ont décidé d’adopter à 288 voix pour contre 31, la motion tendant à opposer une question préalable. Fin juillet, le Sénat avait déjà rejeté, les deux propositions de loi sur la manipulation de l’information portées par le gouvernement et impulsées par le président Emmanuel Macron.

Déposées en mars dernier, les deux propositions de loi avaient été adoptées par l’Assemblée mais rejetées par le Sénat fin juillet. Dans la nuit du 9 au 10 octobre, les députés avaient une nouvelle fois adopté la proposition de loi ordinaire contre «la manipulation de l’information» par – seulement – 45 voix contre 20.

Les deux propositions de loi, ordinaire et organique, doivent être définitivement adoptées le 20 novembre par l’Assemblée nationale qui a le dernier mot.

«Il serait trop dangereux de ne rien faire», avait estimé le ministre de la Culture Franck Riester avant le vote des deux propositions gouvernementales. Pour illustrer son propos, il avait en outre cité en exemple la présidentielle brésilienne ou encore les midterms aux Etats-unis.

Source RT

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com