Nutella la vraie recette !

Mmhh la nutella, ″fameuse″ pâte à tartiner tant associée à la saine alimentation et au développement des enfants ; ″Un exemple de petit-déjeuner équilibré et savoureux″…  Qu’ils disent.

Saviez-vous qu’un pot de nutella contient 72 % de sucre et d’huile, du glutamtate monosodique, du DEHP ou encore du carbamide (urine de cochon) ? Non ?
Réponse dans cette vidéo.

Dans la nutella qu’est-ce qu’il y’a ?

Nutella explique. Nutella rassure. Mais nutella ne dit pas tout. Dans une vidéo, publiée en avril 2013, titrée ″Dans un pot de nutella qu’est-ce qu’il y a ?″, le groupe Ferrero espère sans doute mettre fin à la polémique qui entoure le produit depuis la menace d’une taxe de 300 % sur la célèbre pâte à tartiner.

Une publicité plutôt reluisante, mais qui ne mentionne pas les quelques ingrédients ″surprises″ rajoutés par le fabricant. Voyez plutôt…

La vraie recette nutella

Vous avez dit nutelladdict ?

La nutella est terriblement addictive… pas étonnant à dire vrai puisque qu’elle contient du glutamate monosodique, alias E621 bien dissimulé sous la fameuse mention ″arôme″. Vous savez, le glutamate, cet exhausteur de goût accusé de stimuler l’appétit et de détruire méchamment les neurones… Auquel on ajoutera, tenez-vous bien, une petite dose de… plastique !

Et oui, notre fameuse pâte à tartiner contient du DEHP, l’un des phtalates les plus dangereux, dont on se sert habituellement pour produire des emballages et qui a la fâcheuse tendance de migrer dans le produit… Ajoutons que cet invité surprise est interdit dans les jouets et les cosmétiques car il est considéré comme cancérigène et qu’il induit, euh… une atrophie des testicules – sympathique, non ?

Lire aussi:  Multiplication des procès contre le vaccin anti-zona

Et comme si ça suffisait pas on y ajoute encore du carbamide, de l’urine de cochon principalement utilisé comme engrais azotés ou employé dans l’alimentation des ruminants ainsi qu’en chimie industrielle pour la synthèse de plastiques thermodurcissables !

 

 !  QUE DU NATUREL !

 

Que reste-t-il des ″bons″ ingrédients contenus dans la nutella ?

Les chiffres parlent de 13 % de noisettes, 7 % de cacao en poudre et 6 % de lait écrémé en poudre, ce qui s’avère très peu pour contrebalancer les ingrédients plus néfastes que contient le produit.

Un pot de nutella contient 72 % de sucre et d’huile. L’huile de palme fait partie intégrante de la recette mais, face à la polémique tant sur le plan nutritionnel qu’écologique, la firme italienne utilise désormais de l’huile de palme certifiée durable. Certaines associations, à l’instar de Greenpeace, estiment cependant que cela ne suffit pas à empêcher la déforestation.

Si les fabricants ne se pressentent pas pour mentionner l’usage d’huile de palme (20 % par pot de nutella), c’est qu’elle est plus riche en acides gras saturés (50 %) que d’autres huiles végétales.

Plusieurs pays européens s’apprêtaient à voter une loi pour surtaxer de 300 % l’huile de palme au nom de son caractère nocif. Un projet qui a finalement été reporté aux calendes grecques. Et qui n’aurait grevé le prix que de quelques cents par pot. Nous décrivons doncune mesure cosmétique qui n’est pas de nature à faire fuir le consommateur.

L’huile de palme est présente dans une série très importante d’aliments quotidiens, notamment dans quasi tous les biscuits et pâtes à tartiner, comme la populaire spécialité crémeuse venue en 1966 d’Italie, que trois familles sur quatre ont sur leur table… La marque a décroché une telle force qu’elle est devenue un terme générique pour tous ses copieurs, dérivés et succédanés qui restent incapables de copier un goût réputé non reproductible. Dû à un arôme secret ? Ah oui… de la pisse de cochon… j’oubliais.. !

Lire aussi:  Quick et Burger King convertis 100% halal
Quelques chiffres

► 365.000 C’est, en tonnes (et au grand dam des diététiciens !), la quantité de nutella produite chaque année. Pas moins de onze usines disséminées à travers le monde sont mises à contribution.

► 1,7 C’est, en milliard d’euros, le chiffre d’affaires annuel de la nutella. Il représente près du quart du chiffre d’affaires de la multinationale Ferrero, qui s’élève au total à 8 milliards d’euros par an pour 22.000 salariés.

► noLes plus gros consommateurs du monde sont les Français, avec actuellement près de 75000 tonnes de pots par an sur le marché tricolore. Suivent ensuite les Allemands avec environ 70 000 tonnes par an, puis les Italiens avec plus de 50 000 tonnes.

530 C’est le nombre de kilocalories pour 100 grammes, contre 300 kilocalories pour la même quantité d’un cheeseburger de McDonald’s, par exemple.

Outre Nutella, Ferrero produit encore les Kinder, Ferrero Rocher, Mon Chéri ou encore les Tic-Tac.

Pour des alternatives à la nutella, on trouve facilement des produits bio et sans huile de palme :

HalteAuNutella

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com