L’invasion : Quand un imam d’Al-Aqsa exhorte les musulmans européens à se reproduire pour conquérir l’Europe (Vidéo)

En 2015, un imam de la mosquée al-Aqsa à Jérusalem avait appelé les migrants musulmans en Europe à faire des enfants afin de conquérir le continent “au nom du prochain califat”.

Dans un discours prononcé sur le troisième site sacré de l’islam, Sheikh Muhammad Ayed a déclaré que les pays européens ne voulaient que des migrants musulmans qui affluent dans l’UE pour le travail, a rapporté le Times of Israel.

« L’Allemagne a besoin de force ouvrière mais n’est pas un pays compatissant qui souhaite accueillir les réfugiés syriens et irakiens, ainsi que les réfugiés palestiniens”, a déclaré le prédicateur.

« L’Europe est devenue vieille et décrépie et a besoin d’un renforcement humain. Aucune force n’est plus puissante que la force humaine des musulmans », a-t-il ajouté.

« Ils ne sont pas motivés par la compassion pour le Levant, ses habitants et ses réfugiés », a poursuivi Ayed. « Partout en Europe, tous les cœurs sont infestés de haine envers les musulmans. Ils souhaitent voir notre mort. Mais ils ont perdu leur fertilité, alors ils recherchent la fertilité parmi nous, » a-t-il conclu.

Les remarques d’Ayed, publiées en ligne le 11 septembre 2015 et traduites par un organisme de surveillance des médias basé aux États-Unis, ont été révélées alors que les gouvernements de l’Union européenne se disputaient pour trouver un moyen de lutter collectivement contre le nombre croissant de réfugiés arrivant à leurs frontières.

Plus d’un demi-million de migrants sont arrivés en Europe en 2015, dont la majorité sont des musulmans originaires de Syrie, d’Afghanistan et d’Érythrée, selon la force frontalière extérieure de l’UE.

Il a ensuite appelé ses compatriotes musulmans à « faire des enfants avec eux, car nous conquerrons leur pays ».

« Prenez les réfugiés ! » a-t-il exhorté aux États européens. « Nous les rassemblerons bientôt au nom du prochain califat. Ce sont nos fils. Acceptez-les, ou nous vous enverrons nos armées ! »

« Cette nuit noire sera bientôt terminée et nous les foulerons aux pieds, si Allah le veut, » a-t-il conclu.

Source The Times of Israël

Coup de gueule d’un ex-musulman : « Oui ! L’islam est minable »

Nos médias et nos politiciens sont déterminés à ignorer la réalité dès qu’on parle de l’islam. Ils sont convaincus et hypnotisés par les interprétations mensongères et hypocrites que prodiguent ses gardiens du temple, autoproclamés « savants religieux ou doctes en sciences islamiques », mais surtout grands maîtres de la taqiyya et de la manipulation.

Pire encore, nos responsables politiques interdisent au nom du politiquement correct aux ex-musulmans – vraies victimes de l’islam – d’en parler, d’en informer le public et de le sensibiliser aux dangers mortels de cette idéologie qui dépasse par sa barbarie de loin le nazisme et le stalinisme-léninisme.

Nos gouvernants persécutent les ex-musulmans et les poursuivent devant les tribunaux par le biais d’organismes, comme la Licra ou SOS racisme, sous prétexte de défendre les droits de l’homme, de combattre le racisme, la xénophobie, alors que ces organismes mêmes soutiennent, en effet, par leur duplicité et leur complicité, le nazislamisme, le racisme et la xénophobie de l’islam qui terrorise le monde.

Sami Kab est l’un ces esprits éclairés qui en ont marre de ce bordel de mensonges et d’hypocrisie. Les lecteurs de Riposte laïque le connaissent déjà.

Lire aussi:  Une « caravane » de haine anti-américaine est lancée à l’assaut des Etats-Unis

http://ripostelaique.com/le-palestinien-sam-kab-mon-veritable-ennemi-cest-letre-animal-musulman.html

http://ripostelaique.com/un-musulman-palestinien-chantre-de-la-laicite-stigmatise-la-culture-desastreuse-de-la-mosquee.html

Issu de l’islam, Sami Kab connaît en effet l’islam mieux que tous nos charlatans qui nous enfument en permanence dans les médias avec leur prétendue adage : « l’islam est une religion de paix, d’amour et de tolérance ». Ecœuré par le meurtre de deux policiers français à Magnanville et le massacre de plus de 50 citoyens américains à Orlando aux Etats-Unis, deux attentats commis par des musulmans, oui par des musulmans pur sang, au nom de l’islam et de son Allah akbar, Sami Kab nous livre dans une récente intervention sur son blog (ahewar.org, n°5201, du 22.6.2016), un nouveau coup de gueule et un cri de colère sans précédent contre l’islam.

Voici quelques propos traduits de l’arabe de cet intellectuel palestinien, qui vit sa propre laïcité en Palestine même au milieu de l’islam haineux, de l’islamisme ravageur et des pharisiens imposteurs :

L’islam ignore la logique rationnelle ainsi que l’entente humaine basée sur la compréhension, la conscientisation, le dialogue, l’entendement et le respect de l’autre.

 L’islam est incapable de traiter un sujet dans un contexte dialectique ou mathématique, ni de comprendre les réalités palpables, ni de discuter des vérités évidentes.

 Tout l’islam que j’ai connu et dans lequel j’ai longtemps vécu et dont le monde subit ses outrages et sa barbarie en permanence, est confiné dans le temps et l’espace. Son horizon est coincé. Il est enfoncé dans un océan d’utopies, d’affabulations, de rêves, de croyances métaphysiques dépassant toute imagination.

 L’islam incarne une ligne de conduite propre aux arriérés, aux réactionnaires, aux primitifs, aux brutes, aux incultes, aux loups du désert et aux bandes de mafiosi spécialisées dans les rezzous, le pillage, le saccage, la spoliation, le terrorisme, les crimes crapuleux, la torture, la destruction, l’autodafé, la dispersion des peuples, l’oppression, l’agression.

 L’islam n’apporte rien d’autre que les traditions bédouines et tribales, notamment les pratiques des marginaux, de la racaille, des déplacés, des brigands, des vagabonds, des ratés, des esclaves, des misérables, des animaux du désert. C’est un tas de mensonges fabriqués par les bédouins. Quel respect mérite encore une telle idéologie maléfique ?

 A l’encontre du musulman, de son dieu, de son prophète, Sami Kab déclare sans ambiguïté :

« Je regarde le musulman avec mépris, non pas parce que je suis raciste, mais parce qu’il est minable. Je méprise également sa religion, parce qu’elle est par nature méprisable. Son prophète est aussi dédaignable que son prétendu dieu. Ne croyez pas que je suis raciste si je dis la vérité et rien que la vérité. »

Et pourquoi éprouve-t-il tout ce dédain ? Pour se justifier, Sami Kab ne lésine pas dans le diagnostic :

« En effet, je méprise le musulman, parce qu’il est terroriste, sauvage, destructeur, assassin, criminel, même si on parvient rarement à l’innocenter. L’islam m’a poussé à haïr toutes les religions. Les islamistes m’ont obligé à haïr tous les croyants. Le dieu de l’islam m’a conduit à haïr tous les dieux. »

A tout interlocuteur qui se tient face à lui, il n’hésite pas à lui faire savoir :

« Si vous êtes musulman, je vous prie de dégager immédiatement. Je ne vois dans le musulman qu’un être menteur, vagabond, perfide, trompeur, réac, ingrat, opportuniste, escroc, fourbe, fataliste, paresseux, consommateur, terroriste, meurtrier, criminel, barbare, aliéné, dément, insensé, animal sauvage. Mais si vous n’êtes pas musulman, soyez le bienvenu quelque soit votre croyance ! »

Quant au dieu de l’islam, Sami Kab ne l’épargne pas du tout.

Lire aussi:  Après la mort d'un jeune de 13 ans dans une rixe en Seine-Saint-Denis, les politiques s'insurgent

 « Tous les dieux que l’humanité a connus, ont œuvré pour le bien, l’amour, la paix, le bien-être  de l’homme à travers l’histoire, sauf le dieu de l’islam. Celui-ci incite à faire du mal, à la haine, à la stupidité, à la destruction, au meurtre, au terrorisme, à la torture des êtres humains. Je voudrais qu’un tel gourou aille vite au diable ! Qu’il crève dans un trou profond ! 

 Je ne pourrai jamais croire à ce prétendu dieu de l’islam ni à son prophète, même si je m’assure à cent pour cent de l’existence authentique dudit Allah et de la sincérité de Mahomet. En effet, il m’est impossible de m’abrutir et de m’abaisser pour croire au seigneur des fauves du désert, à leur prophète et à leur religion.

 Je suis un homme libre et je voudrais le rester et vivre en tant qu’être humain raisonnable, lucide, civilisé, évolué, et jamais enragé, sauvage, frénétique comme les loups du désert.

Sami Kab exagère-t-il dans ses réflexions ? Certains lecteurs vont le penser et probablement condamner ses propos. Mais celui qui observe tous les jours les crimes commis par les musulmans les uns contre les autres, ainsi que les attentats perpétrés contre les non musulmans innocents dans le monde entier, au nom d’Allah Akbar, de son prophète et de son coran, ne peut que se révolter et doit, par conséquent, être excusé.

Ce révolté qui vit au quotidien tous ces drames et ces barbaries, est déterminé à démasquer la pieuvre de l’islam. Il connaît à fond son patrimoine calamiteux, son histoire sanguinaire, ses enseignements barbares. Qu’attendons-nous d’un homme lucide comme lui qui voit comment les musulmans s’entretuent entre eux, exterminent les minorités, égorgent les non musulmans, massacrent les citoyens dans les pays qui les accueillent comme en France, aux Etats-Unis et ailleurs ?

Qu’attendons-nous d’un individu très sensible et très humain qui écoute les prêches des imams dans les mosquées, notamment ceux qui implorent régulièrement leur Allah afin de « rendre veuves les femmes des mécréants et orphelins leurs enfants et de faciliter aux musulmans la spoliation et l’appropriation de leurs biens » ? Evidemment, son coup de gueule est justifié et ses réflexions ne trahissent pas une réalité criante et alarmante.

Je me demande si les associations qui représentent les intérêts du politiquement correct en France vont oser poursuivre Sami Kab devant la justice, comme elles l’ont déjà fait avec Pascal (Mohamed) Hilout, Salem Benammar et Alain Jean-Mairet, le responsable de RL en Suisse.

Peuples d’Occident, vous devez lire ces révoltés issus de l’islam, les écouter, réfléchir à ce qu’ils disent, avant qu’il ne se soit pas dit, avec regret et amertume, quand il sera trop tard : « Nous ne savions pas. »

Malek Sibali pour Ripostelaique

 

Plus de partages

Une pensée sur “L’invasion : Quand un imam d’Al-Aqsa exhorte les musulmans européens à se reproduire pour conquérir l’Europe (Vidéo)

  • 23 juillet 2019 à 14 h 27 min
    Permalink

    … les islamistes sont tous des infidèles car ils trahissent chaque jour les paroles pacifiques de leur propre prophète …

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :