Les Finlandais ripostent : après plusieurs cas de viols d’enfants les « soldats d’Odin » patrouillent dans les rues de Oulu

Le groupe de justiciers « Les soldats d’Odin » patrouille actuellement dans les rues et les lieux publics à Oulu, en réponse à plusieurs cas de viols et d’agressions sexuelles commis par des migrants contre des enfants finlandais.

Les patrouilles visitent, entre autres, les centres commerciaux de la ville identifiés comme des lieux où les migrants sont à la recherche de victimes de viol et pour les molester.

Cette action intervient peu de temps après une intervention de la police dans les médias afin de dissuader la population de se faire justice elle-même, rapporte le blog Ålands Nyheter.

« Les soldats d’Odin » (SOO) est un groupe anti-immigrés fondé à Kemi, en Finlande, en Octobre à 2015. Il a été créé en réponse à une augmentation d’environ dix fois du nombre des migrants arrivant en Finlande, en plein milieu de la crise migratoire européenne.

Il porte le nom d’Odin, le dieu de la mort et de la guerre dans la mythologie nordique. La référence à la mort et à la guerre dans le nom du groupe, selon Jurgen Hamsfield, est due à un conflit présumé entre les soldats d’Odin et les réfugiés.

Le commissaire de la police nationale finlandaise, Seppo Kolehmainen, a provoqué la confusion quand il a approuvé la mise en place des patrouilles de rue.

En réponse, le ministre de l’Intérieur, Petteri Orpo, a déclaré: « En Finlande, ce sont les fonctionnaires qui supervisent et maintiennent l’ordre. C’est une question de bon sens et nous allons nous y tenir ».

Le service des renseignements finlandais considère le groupe comme déstabilisant.

Lire aussi:  Allemagne - Fribourg : Les attaques sexuelles ont augmenté de 70% - «Vous ne pouvez plus rien faire tout seul»

En plus de la Finlande, les filiales ont une présence en Suède, en Norvège, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Estonie, au Canada, en Australie et aux États-Unis.

SOO a nié toutes les accusations d’être un mouvement raciste ou néo-nazi dans les interviews ainsi que sur leur page Facebook.

Traduction Fabrice Drapel pour alter INFO

Source Ålands Nyheter via Voice Of Europe

 

Plus de partages

2 pensées sur “Les Finlandais ripostent : après plusieurs cas de viols d’enfants les « soldats d’Odin » patrouillent dans les rues de Oulu

  • 23 janvier 2019 à 16 h 29 min
    Permalink

    Et s’ils les tuaient tous?

    Répondre
    • 29 janvier 2019 à 17 h 42 min
      Permalink

      Ce serait une très bonne chose pour les Finlandais.

      Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :