Gilets jaunes : Le journaliste Vincent Lapierre agressé par des miliciens antifas

Il ne se passe plus une manifestation à Paris, Nantes, Toulouse, sans que des miliciens dits « antifas », en réalité des militants d’extrême gauche, agressent des journalistes ou des personnes simplement parce qu’elles ne partagent pas les mêmes idées.

Dernier exemple en date, ce samedi 2 février 2019, l’équipe du Média pour Tous était à Toulouse pour suivre l’#acteXII de la mobilisation des #GiletsJaunes. C’était sans compter sur un groupe d’#antifas, en apparence très hostiles à la liberté d’informer (du moins la notre, pas celle des journalistes du système également présents mais épargnés par ces antifas) et qui ont mis violemment un terme à notre reportage.

Bénéficiant d’une impunité qui interroge si l’on compare aux campagnes de presse et de répression que subissent d’autres militants radicaux, d’extrême droite ceux là, les militants d’extrême gauche sont néanmoins de plus en plus détestés dans les cortèges de Gilets jaunes qu’ils tentent dans certaines villes de s’approprier.

Source breizh-info

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :