Black Bloc, Antifas, anarchistes d’extrême gauche, ACHABS, et autres racailles

Cenator : Black Bloc, Antifas, anarchistes d’extrême gauche, ACHABS, et autres racailles-casseurs, sont devenus l’ennemi N° 1 des véritables Gilets jaunes et de notre civilisation.

Ils donnent un semblant de justification aux violences policières, violences visant délibérément à briser la volonté de braves gens exprimant leur ras le bol de leur situation.

Ces hooligans primitifs, gorgés de haine et d’idéologies de gauche, font tout pour discréditer et détruire de l’intérieur la révolte des Gilets jaunes. Ils cherchent le chaos et la destruction totale du pays.

Le prix à payer pour remettre en état tout ce qu’ils auront détruit retombera sur les contribuables. Finalement, les camps en présence dans les troubles engendrés par le mouvement des Gilets jaunes sont relativement faciles à discerner.

D’un côté, des « braves gens » ne supportant plus une vie faite de labeur sans espoir, et de l’autre un magma de profiteurs des richesses produites par les braves gens susmentionnés. En toute logique, ce magma regroupe beaucoup  d’exotiques, de diversité, de métissage, de mondialistes, de frustrés qui envient et haïssent tout ce que la civilisation occidentale a créé de grand, de beau et d’unique.

NOUS VOULONS VIVRE !

Frenzy Délirium, le 24 nov. 2018

Les casseurs d’extrême gauche ont infiltré la manifestation, pour décrédibiliser les gilets jaunes, 4h avant le début de la manif de 14h30, les violences ont commencé,c’est une stratégie du gouvernement,qui sert à dissuader les 40 000 participants et 200 000 indécis de venir manifester,et donc à faire échouer ce grand rassemblement. Le gouvernement est certainement derrière le laisser faire de ces groupes,une policière le dénonce ici :

Les Black bloc dans la manifestation des gilets jaunes sur les Champs Elysées
Agressé par les milices fascistes d’extrême -gauche « antifas « , chez les gilets jaunes !

Reinformator fr, le 6 févr. 2019 Vidéo Le Média Pour Tous . Les collabos barjots d’ extrême gauche infiltrent de plus en plus les manifestations Gilets Jaunes pour les pourrir et malgré leur lâcheté habituelle ( toujours à 10 contre un ) , ils sont très bien organisés . Une nouvelle fois, Vincent Lapierre a été agressé, samedi 2 février, alors qu’il couvrait pour Le Média pour tous, une manifestation de Gilets jaunes, à Toulouse.

Lire aussi:  Manifestations du 8 décembre : Des blindés à Paris pour l'acte IV des Gilets jaunes

Une nouvelle fois, des militants d’extrême gauche, autoproclamés « antifas », ont pu, en toute impunité, tabasser un journaliste sans être nullement inquiétés par des forces de l’ordre qui dans le même temps ont pour consigne de réprimer les Gilets jaunes. De quoi amener à se poser de nombreuses questions, Vincent Lapierre évoque d’ailleurs « Une convergence totale de vues entre ceux que les Gilets Jaunes combattent et les milices gauchistes antifascistes ultraviolentes ». Interview : https://www.breizh-info.com/2019/02/0…

Source: Cenator pour lesObservateurs.ch

 

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com