Danemark: Un migrant sur cinq dit que le viol est la faute des femmes

17 pour cent des hommes des minorités ethniques croient que les femmes danoises qui s’habillent de façon provocante ne se sont pas à blâmer quand elles sont violées, selon un récent sondage.

La Ministre de l’Egalité Eva Kjer Hansen du Parti-libéral-conservateur Venstre a été étonné que le nombre soit si élevé.

« Je suis vraiment en colère à ce sujet. Bien sûr, ces attitudes ne sont pas acceptables, et il insiste sur la nécessité d’un débat dans la société sur les valeurs qui doivent l’emporter », Eva Kjer Hansen a dit la radio danoise.

Hansen a souligné que les parties de la minorité immigrée ne traite pas les hommes et les femmes comme des égaux.« Ils ont toujours l’attitude que la femme est responsable de l’éducation des enfants et l’homme doit toujours avoir le dernier mot. Là-bas, il est interdit d’avoir des amis du sexe opposé et il est correct pour un homme pour défendre son honneur avec la violence », dit-elle.

L’année dernière, une autre enquête a découvert que la moitié des personnes reconnues coupables de viol et tentative de viol entre Janvier 2016 et mai 2017 étaient des immigrants, principalement de la Syrie, la Somalie, l’Afghanistan, l’Erythrée, l’Irak et le Cameroun.

Les immigrés et leurs descendants représentent 12,9 Percés poucent de la population totale du Danemark.

Les experts attribuaient cette surreprésentation à une mauvaise intégration et les différences culturelles.

« Ces auteurs, notamment les violeurs de groupe, présentent souvent mépris pour les femmes, qu’ils accusent d’être des putes qui ne peuvent être exploitées. Ils ne doivent pas protester, parce qu’ils sortent et se présentent », Christian Diesen, professeur émérite à l’Université de Stockholm, en expliquant le train des violeurs de la pensée.

Lire aussi:  14 Marocains abusent sexuellement d'une jeune fille et poignardent son petit ami en Espagne - Les médias restent silencieux

« Souvent, cette attitude reflète aussi dans l’interrogatoire de police, où ils se comportent avec arrogance et salissent les femmes autant que possible. Ils se sentent aucun remords et ne peuvent pas voir ce qu’ils ont fait quelque chose de mal parce qu’il est considéré comme le propre des femmes faute », a expliqué Diesen.

Un autre point de divergence était la question de l’homosexualité. Une personne sur cinq migrants (ou 22 pour cent) ont fait valoir que l’homosexualité ne doit pas être acceptée dans la société, ce qui contredit clairement les valeurs danoises.

Traduction Fabrice Drapel pour alter INFO

Source VoiceOfEurope

 

Une pensée sur “Danemark: Un migrant sur cinq dit que le viol est la faute des femmes

  • 7 mars 2019 à 13 h 24 min
    Permalink

    Bonjour,

    Dès lors l’on comprend la burqa ! Ainsi pour ces sous races d’hommes, ils leur faudrait comme aux chevaux leurs mettre des œillères et non pas pénaliser les diverses formes vestimentaires des femmes, jusqu’à nous laisser tous déambuler nu si nous le souhaitions.

    Bien à vous.

    PS: Cela me rappel les controverses qui existaient il y a quelques dizaines d’années, sur le fait que certaines chaînes télévisées diffusait à des heures indues des films érotiques réputés rose, alors qu’il suffisait de ne pas les regarder.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :