Illuminati et franc-maçons : Ces sociétés secrètes qui nous menacent (partie 1)

Les Illuminati et franc-maçons sont souvent au centre des débats sur l’impact des sociétés secrètes dans l’histoire de l’humanité. Ces sociétés sont-elles un mythe ou tentent-elles réellement de diriger secrètement le monde ? Alors que nombre de gens se posent la question, les faits ont été dilués dans la désinformation. Cet article essaye d’éclairer ces faits en révisant certains documents importants sur le sujet.

Avant-propos

Cette étude traite d’un sujet sensible qui de par sa nature complexe peut perturber et dépasser l’entendement. Des affirmations qui dérangent, interdites et censurées la plupart du temps. C’est difficile à croire, presque inconcevable, et pourtant…

Ce que vous lirez ici repose sur des faits, c’est à dire sur la base d’informations vérifiables, soit par références bibliographiques, historiques, soit par citations, mais surtout par vérification systématique des sources. Des recherches effectuées dans la mesure du possible, car il est question de sociétés secrètes qui, par définition, agit dans l’impénétrable, l’anonymat, le refus d’admettre, le non dit et le mensonge.

Dans ces conditions, il n’est pas toujours aisé de citer des sources et d’apporter des preuves. Comprenez que, par exemple, un assassinat commis par des personnes couvertes par les plus hautes autorités, et blanchies par enquête de surcroit, est une chose officiellement impossible à prouver.

Par extension, je serai également amené à parler de religions et d’ethnie. A ce propos je tiens à préciser qu’il n’y a aucun aspect antisémite, xénophobe ou offensant dans les sujets abordés. Étant moi-même croyant, j’ai fais en sorte de traiter ces informations de manière aussi impartiale que possible.

Pour cette raison, il est important de garder l’esprit ouvert et d’oublier nos opinions pesantes en matière de race, de religion et de politique.

Introduction

Ne vous-êtes jamais vous demandé pourquoi les êtres humains sont perpétuellement en guerre ? Pourquoi il y a autant de misère sur notre planète ? Pourquoi la plupart des hommes vivent dans une extrême pauvreté ?

Le savant suisse Jean-Jacques Babel a constaté qu’avec plus 14 500 guerres à son actif, depuis les 56 derniers siècles, et qui ont provoqué trois milliards et demi de morts (près de la moitié de la population mondiale d’aujourd’hui), l’homme peut se vanter d’être l’espèce vivante qui extermine le plus sciemment son prochain, et ce, qu’elles qu’en soient les causes (expansions démographiques ou économiques, famines, conquêtes de pouvoir…).

À la lumière des dernières découvertes en archéologie, anthropologie, ethnologie, sociobiologie, histoire ancienne et moderne, il est possible d’affirmer aujourd’hui que la richesses globale et toute la puissance de la terre sont aux mains de quelques personnes sans scrupules, agissant dans l’ombre des sociétés secrètes qui utilisent les guerres comme vecteur de violence destructrice et dominatrice. À de très rares exceptions près, aucune race, aucune civilisation, aucun système politique n’ont été épargné de leurs griffes.

La plupart des gens ne se sentent pas concernés par ces faits, encore moins si il s’agit d’une société secrète, dont ils n’entendent généralement pas parler. Ils n’en ressentent pas les effets dans leur quotidien et réfutent ce qu’ils ne voient pas et ce qu’ils ne comprennent pas. Ils n’ont pas d’idée précise de ce que sont les Illuminati, les franc-maçons, le Nouvel Ordre Mondial, les concepts occultes qui s’y rapportent et les conséquences qui en découlent. Le but des sociétés secrètes étant de rester secrètes, il n’est pas aisé d’en accepter l’existence.

Mais l’existence à elle seule d’une société secrète démontre qu’il y a des choses qui ont une si grande importance pour certains, que ceux-ci désirent les cacher aux yeux des autres.

On découvrira alors que toutes les anomalies liées à notre type de fonctionnement moderne (innombrables guerres, génocide, pollution, destruction de l’écosystème, nourriture empoisonnée, ondes néfastes, économie en ruine, utilisation forcée du pétrole dont les dérivés sont toxiques, etc.), sont volontairement mis en place par les même personnes, afin de nuire à l’humanité et pouvoir mieux la contrôler. Pourquoi me direz-vous ? C’est ce que nous allons tenter des comprendre dans cet article.

Les Illuminati, les francs-maçons, les sociétés secrètes existent-elles vraiment ? Qui sont-elles ? Quels sont leurs objectifs ? Pourquoi agissent-elles en secret ? Pratiquent-elles l’occultisme ?

Pour bien se représenter le concept même des sociétés secrètes, il est nécessaire de remonter dans le temps, aux sources des premières civilisations et des premiers cultes secrets, afin de comprendre d’où le grand plan pour l’esclavage mondial de l’humanité est originaire.

A cet effet, je vous invite vivement à prendre le temps de visiter les nombreux liens, références et sources mentionnés. Vous constaterez alors qu’ils corroborent allègrement les événements, les faits et les observations (d)énoncés dans cet article.

Le monde est gouverné par de tout autres personnages qu’on ne se l’imaginent ceux dont l’œil ne plonge pas dans les coulisses. – Benjamin Disraeli, Coningsby ou la Nouvelle génération.

L’origine des sociétés secrètes

Note importante : les faits exposés dans cette première partie reposent sur le passé des civilisations sumériennes et akkadiennes (-5000 env. av J.-C). Deux anciennes civilisations dont on peut confirmer qu’elles sont à l’origine de l’homme d’aujourd’hui et dont l’histoire est fondée sur la transcription de centaines de milliers de tablettes d’écritures cunéiformes découvertes en Mésopotamie vers la fin du XIXème siècle.

Des écrits traduits par plusieurs chercheurs dont notamment l’écrivain et traducteur Zecharia Sitchn, ainsi que l’assyriologue Henry Rawlinson, ou encore le plus récent chercheur et linguistique Anton Parks, tous auteurs de nombreux livres sur le sujet.

Ces textes constituent les premiers récits mythologiques et spirituels, épopées, poèmes et proverbes, recueils de lois, précis médicaux, observations astronomiques, séries de problèmes mathématiques et d’équations, ainsi que les plus anciens contrats et lettres.

À ce propos, on notera qu’il est tout de même étrange que ces premières écritures qui décrivent à l’origine l’histoire de l’humanité soient encore à ce jour ignorées par la plupart des enseignements traditionnels, tant archéologiques, historiques, spirituels, que scolaires. Chercherait-on délibérément à nous cacher quelque chose ?

 La Fraternité du Serpent, le premier culte secret :

La plus ancienne société secrète connue à ce jour remonte au peuple sumérien. Les gens parlaient alors d’êtres cultivés, érudits et brillants, doués d’une intelligence hors du commun. Des individus qui étaient capables de différencier, d’observer, et d’estimer toutes sortes de choses naturelles, astronomiques et mathématiques (bien avant Babylone, en -5000 av J-C).

Les Sumériens ont inventé tout ce qui caractérise la civilisation occidentale d’aujourd’hui : la roue, la brique, la fragmentation du temps en heures et en minutes, les premières architectures, les temples et la prêtrise, l’écriture, l’administration d’état, l’argent, le commerce, les taxes et les impôts, l’esclavage, les armées organisées, une expansion fondée sur des guerres perpétuelles et l’asservissement des autres peuples.

Devant tant de cruauté et de méchanceté imposées aux Sumériens, le prince de Sumer Enki (Lucifer), fini par se rebeller contre les pratiques d’esclavagisme infligées par les autres dirigeants.

Pour y mettre fin, il a fondé la ″Fraternité du Serpent″, un culte qui à la base était voué à aider l’humanité, afin de la libérer du joug de ses oppresseurs.

 

Note : selon les écrits sumériens, le prince Enki possédaient une grande compréhension éthique et spirituelle. Enki se serait révolté non pas contre Dieu, comme nous pouvons le comprendre dans la Bible, mais contre les actes cruels de ses congénères.Malheureusement le prince Enki échoua dans sa tentative de libération et fut banni de Sumer. Il fut calomnié par ses adversaires afin de s’assurer qu’il ne retrouverait plus jamais d’adeptes à son culte et c’est dès lors qu’il se retourna contre Dieu et les hommes.

Depuis, la Fraternité du Serpent (ou secte luciférienne) s’est perpétuée en prenant des formes et des noms multiples à travers les âges, exerçant son influence sur les religions et les pouvoirs politiques successifs, dans une longue filiation qui inclut les ″Écoles de mystères″ ou ″Cultes à mystères″ babyloniennes, égyptiennes, indiennes, puis grecques, l’église chrétienne de Rome, les Mérovingiens, les Templiers et leurs nombreuses ramifications – Franc-Maçons, Rose-Croix, Prieuré de Sion, Ordre Militaire et Hospitalier de St Jean de Jérusalem, Ordre de Malte, Jésuites -, et enfin les Illuminati et les organisations qui y sont rattachées.

Note : Je reviendrai sur ces sociétés secrètes plus en avant, en analysant les liens et influences qu’elles ont entre elles. Vous constaterez alors que tous ces cultes sont liés d’une manière ou d’une autre. La base étant le pouvoir secret et l’impact qu’elles exercent sur l’humanité depuis des millénaires.

Le culte à mystères de Mithra ou Mythra

Le mithraïsme est un culte d’origine indo-iranienne qui remonte au 2ème millénaire av. J-C.  Parmi tous les cultes connus, c’est sans nul doute le plus secret à cette époque. C’était un ″culte à mystères″ basé sur la transmission orale et un rituel d’initiés à initiés, et non sur des écritures sacrées.

Note : la franc-maçonnerie, la secte judéenne luciférienne et la Compagnie de Jésus ou ″Jésuites″, sont également 3 cultes à mystères de type initiatique.

Les initiations du culte Mithra :

Le culte mithraïque, comporte 7 niveau d’initiations, qui peuvent être mis en relations aux 7 planètes connues de l’époque :  La Lune, Mercure, Saturne, Venus, Le Soleil, Mars et Jupiter.

Les membres dépassant le 4ème rang étaient rares et seulement quelques élus atteignaient les rangs supérieurs.

Selon un texte de Saint-Jérôme, confirmé par les écrits, les rangs étaient les suivants :

– Corax ″corbeaux″ ;

– Cryphius ″occultes″

– Miles ″soldat″

– Leo ″lions″

– Perses ″persans″

– Heliodromus ″émissaire du soleil″ ; ses attributs étaient la torche, le fouet et le soleil.

– Pater ″père″ ; ses attributs étaient le bonnet phygirien, le bâton et l’anneau.

Note : ce qui nous intéresse ici, ce sont avant-tout les symboles des deux derniers niveaux d’initiation, plus particulièrement le bonnet phygirien, le soleil et la torche. Retenez les bien car nous aurons l’occasion de les retrouver plus tard, sur des symboles mythiques de l’humanité.

En attendant, une image qui vous mettra peut-être le cerveau en ébullition. La déesse Mithra et la Statue de la Liberté. Une comparaison plutôt troublante vous en conviendrez… Pourquoi tant de ressemblance d’après vous ? Fruit du hasard ou volonté délibérée ?

Le chemin de Mithra vers Rome :

Les légionnaires ayant exercé aux frontières orientales de l’Empire sont probablement ceux qui ont introduit le mithraïsme dans le Haut Empire romain. D’après les récits, des pirates Ciriens, adeptes du culte Mithra, s’introduisirent en Italie et infiltrèrent les lieux de cultes, les garnisons de soldats romains.

Les premières preuves matérielles du culte de Mithra datent des années 71 et 72 de l’ère chrétienne : il s’agit d’inscriptions faites par des soldats romains de la garnison de Carnuntum, probablement allés en Orient, dans le cadre des campagnes de guerre contre les Parthes et dans les émeutes de Jérusalem.

À la fin du IIe siècle le mithraïsme est largement diffusé dans l’armée romaine, comme chez les bureaucrates, les marchands et jusque chez les esclaves.

Note : Le mithraïsme était LA religion universelle de l’époque.

Les empereurs du IIIe siècle étaient des protecteurs du mithraïsme : sa structure très hiérarchisée contribue à renforcer leur propre pouvoir. Ainsi, le culte de Mithra vient à point nommé pour enrichir le symbole de l’autorité et du triomphe des empereurs.

La ″fin″ du mithraïsme :

À la fin du IIIe siècle un mélange s’opère entre la religion mithraïque et certains cultes solaires de provenance orientale, qui fait naître la nouvelle religion du Sol Invictus  ″soleil invaincu″. Cette religion est officialisée dans l’Empire en 274 par l’empereur Aurélien qui érige à Rome un splendide temple dédié à la nouvelle divinité, et crée un corps de clergé d’État pour assurer le culte.

Note importante : selon le prophète Malachie, la date du 25 décembre a été décidée par l’église du IVème siècle, date qui concordait avec le Sol Invictus Romain. On trouve les vestiges d’un temple dédié à Mithra sous la basilique St Clément de Rome. Les premiers chrétiens ont voulu christianiser une fête païenne en l’honneur du Messie, ″Soleil de justice″.

Cette fusion n’efface cependant pas le mithraïsme qui continue à exister comme culte non officiel : Nombre des sénateurs de l’époque pratiquent en même temps le mithraïsme et la religion du Sol Invictus.

Le christianisme supplante le mithraïsme pendant le IVe  siècle et devient la religion officielle de l’Empire avec Théodose (379-394). Le mithraïsme est formellement interdit dès 391.

Dans quelques régions des Alpes, le mithraïsme survit jusqu’au début du Ve siècle et revient à la vie, tenace mais de manière éphémère dans les régions orientales de l’Empire, où se trouvent ses racines originelles.

La chronologie des Illuminati

A la fin de l’Empire romain, n’étant pas en position de force, les Illuminati (qui ne s’appelaient pas encore comme ça) ont manipulé tout le monde. Ils ont été les seuls à avoir obtenu les droits de pratiquer la banque et en profitèrent pour infiltrer bon nombre d’intervenants et représentants de toutes formes de pouvoirs de l’époque, en utilisant la corruption massive.

Ils se sont enrichis tout en transformant indirectement et progressivement nos sociétés à leur avantage, en manipulant les élites alors complètement ignorants de leurs projets. Ils ont trompé leur religion et leur peuple en leur faisant croire qu’ils servaient Yhavé alors qu’ils vénéraient celui qui aspirait à le devenir, Lucifer.

Comprenez qu’encore aujourd’hui, le luciférisme-judéen est une force politico-religieuse à la fois intégrée et à part de la religion juive.

Note : n’oublions pas que d’un point de vue biblique, le peuple juif est rapporté comme être le peuple élu par Dieu, c’est-à-dire de jouer un rôle d’importance dans ses projets envers l’humanité. Les lucifériens ont donc toujours essayé d’infiltrer et contrôler ce peuple et d’être à l’origine de tous leurs maux. En contrôlant ce peuple ils essaient de contrecarrer le plan de Dieu.

Le luciférisme-judéen dans la chrétienté :

Leur intégration chez les chrétiens se passe au niveau de l’Empire romain, les ″puissants du moment″. Fidèles à leur tradition d’infiltration, les Illuminati étaient bien placés dans la direction de ce qui allait devenir l’Église romaine, religion officielle de l’Empire.

Le 27 novembre 1095, à l’issue du concile de Clermont, le pape Urbain II, sous domination luciférienne, lança la première croisade pour soi-disant ″libérer″ la Terre Sainte des païens et des musulmans.

Les Croisades furent un véritable démocide ! Après les massacres commis en chemin, dont 30.000 Juifs en Rhénanie, ils tuèrent lors de la prise de la Ville Sainte de Jérusalem 70.000 Musulmans et Juifs ; hommes, femmes, enfants, vieillards pour ensuite les piller.

Comme écrit le chroniqueur Franc de Gesta Francorum qui prit part à la curée, après ce massacre, les Croisés, tout dégoulinants de sang, ″allèrent, pleurant de joie, honorer le Tombeau du Seigneur″.

Les Croisés se voulaient ″chrétiens″, mais c’était en fait le ″christianisme″ à la Godefroy de Bouillon et autres Richard Coeur de Lion.. !

Godefroy de Bouillon, le mérovengien :

Godefroy de Bouillon fût proclamé roi de Jérusalem, de par sa soi-disante origine avec David, mais se contenta du titre d’Avoué du Saint-Sépulcre. Son frère Baudouin accepta et fut couronné roi de Jérusalem le jour de Noël 1100. En 1089 Godefroy créa la société secrète appellée à son origine l’Ordre de Sion, devenue depuis le Prieuré de Sion.

Lui et ses hommes établirent des plans afin de prendre le contrôle du monde connu de l’époque, des plans économiques, monétaires et politiques au seul profit du pouvoir Mérovengien.

Note : remarquez ici que le concept de contrôle mondial, ou nouvel ordre mondial, n’est pas nouveau. Nous verrons dans la suite de cet article qu’aujourd’hui encore, les Illuminati s’y emploient avec beaucoup de détermination.

– FIN DE LA PARTIE 1 –

Par Fabrice Drapel pour alter INFO

 

Une pensée sur “Illuminati et franc-maçons : Ces sociétés secrètes qui nous menacent (partie 1)

  • 24 avril 2019 à 19 h 46 min
    Permalink

    Les pires ordures aux quels j’au eu affaire étaient « Franc massons, Ils m’ont mis sur la paille alors que j’était complétement dans mon droit, hélas, mon antagoniste, était F M , ces salauds, ont même jusqu’a contourner les lois pour me léser C’ets la pire engence que la terre a a l’heure actuelle

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :