Des parents suédois protègent leurs filles à l’école, après que des migrants les ait battues et les ont traitées de « putes »

Les problèmes avec les migrants se sont multipliées récemment à l’école « Österledskolan » en Suède du Sud.

Le journaliste indépendant suédois Joakim Lamotte a été contacté par les parents d’enfants à l’école et selon eux , un groupe de migrants nouvellement arrivés harcèlent leurs filles.

Les parents soutiennent que l’échec de l’intégration des nouveaux arrivants a conduit à des regroupements à l’école.

« Il y a des menaces quotidiennes et des violations à l’école. Notre fille, qui est en huitième année, a été victime de harcèlements depuis le début de sa septième année. Elle a été traitée de « putain de suédoise » et a été menacée de violence à plusieurs reprises » .

« La police a été sollicitée à plusieurs reprises. La semaine dernière, ils ont été appelés à trois fois. Une ambulance a même été appelée à l’école pendant les assauts », dit l’un des parents.

« La situation à l’école est devenue hors de contrôle la semaine dernière, après plusieurs combats majeurs, et maintenant les parents choisissent de garder leurs enfants à la maison en raison de l’insécurité. »

« Les armes et les drogues sont devenues communes à l’école, et les affrontements se poursuivent après la journée scolaire », dit un autre parent.

Les parents sont très critiques à propos de la gestion de l’école et croient que les responsables ne prennent pas les problèmes sérieux.

« En ce moment, c’est l’anarchie à l’école et on peut dire qu’ils ont complètement perdu le contrôle. En même temps, la direction de l’école ne veut pas parler de ce qui se passe, et blâme ces événements en parlant de racisme. »

Lire aussi:  Pourquoi ouvrons-nous toutes grandes nos portes à des migrants venant de pays qui ne sont pas en guerre ?

« C’est à cause d’une différence de traitement, et parce qu’on ne veut pas intégrer les jeunes nouveaux arrivants. Vendredi, deux jeunes filles ont subi une ruade de coups de pied par les nouveaux arrivants » , dit un troisième parent. « C’est leur manière de s’intégrer. »

D’après les conversations sur divers forums internet, certains adultes signifient que les élèves se disputent à cause du racisme et qu’il a causé un conflit entre les Suédois et les nouveaux arrivants, jusqu’à ce que ça ne dégénère.

« Je tiens à préciser que ce n’est pas une question de racisme, ni de mon côté, ni de ma femme. Nous voulons seulement que les choses soient justes, et nous pensons que l’école devrait être un lieu sûr pour notre fille, un endroit où elle peut se concentrer sur l ses études et son apprentissage. »

« Actuellement, nous gardons notre fille de al’école parce que la direction de l’école ne peut pas garantir sa sécurité. Et beaucoup d’autres parents à garder leurs enfants à la maison pour la même raison. Ma fille estime que près de 25 étudiants n’osent aller à l’école comme il est maintenant », conclut l’un des parents.

Joakim Lamotte a pris contact avec le directeur Stefan Blessenius, pour lui donner l’occasion de répondre à propos de la critique sur la gestion de l’école et pour essayer de savoir ce qui est arrivé à l’école. Mais le directeur a refusé de répondre à toute question aux appels de Lamotte.

Source : VoiceOfEurope

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :