Attaque antisémite : Un père et son fils poignardés par un musulman radicalisé à Amsterdam

Un père juif et son fils ont été poignardés dans un marché emblématique d’Amsterdam par un vendeur né en Égypte qui, selon eux et d’autres personnes, est un musulman radicalisé, rapporte le journal néerlandais De Telegraaf.

Martin Colmans et son fils Sharon ont échappé à la mort lorsque leur voisin, un égyptien qui semble s’être radicalisé, les a frappés sur le marché Albert Cuyp avec un grand couteau. Grâce à deux voisins intervenant de manière décisive, l’agresseur au couteau a pu être maîtrisé à temps.

Martin Colmans, de confession juive, est un vendeur de meubles réputé installé dans la rue Albert Cuypstraat depuis des décennies.

« Soudain, il est sorti en courant de son magasin« , se souvient Colmans depuis son lit d’hôpital. « Il m’a approché immédiatement. J’ai réussi à esquiver le premier mouvement, mais ensuite il m’a frappé. Le couteau a disparu d’environ 25 centimètres dans ma jambe. Il est difficile pour moi de marcher maintenant. »

Sharon, le fils d’un entrepreneur indépendant et travailleur acharné, s’est précipité à l’extérieur et a tenté de maîtriser le voisin, mais a également été poignardé. « Il a été frappé à trois reprises« , explique le père Colmans. « Dans sa main, qui devra probablement rester en plâtre pendant plusieurs mois car plusieurs tendons ont été touchés, mais aussi au dos et à la poitrine. Ses poumons ont presque été touchés. »

Grâce aux autres voisins qui sont intervenus très rapidement, le pire a pu être évité. Martin Colmans se demande pourquoi le voisin a explosé de la sorte. Dans le passé, ses irritations étaient moins fréquentes.

Lire aussi:  L’imam Chalghoumi met en garde contre l’influence des Frères Musulmans en France
Prier

« Nous étions à nouveau en train de parler. Nous nous sommes encore dit au revoir. Mais après six ou sept semaines passées à l’étranger, je pense qu’en Syrie et en Égypte, il avait changé. En lisant beaucoup le Coran, il a soudainement cessé de nous parler. Il s’était rasé la tête et ne faisait que prier. Il a aussi soudainement semblé en colère contre nous » , déclare Colmans toujours sous le choc.

Récupération

Leur rétablissement est maintenant primordial, mais l’entrepreneur est obligé de se tourner vers l’avenir et s’inquiète. « Je suis un entrepreneur indépendant avec mon fils, mon entreprise doit continuer à fonctionner, sinon je vais devoir fermer les portes à un moment donné. Je travaille déjà là-dessus, bien que je sois bien sûr particulièrement heureux que mon fils et moi vivions encore », a déclaré Colmans.

Brigitte Finkielstein – Europe Israël News

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :