Allemagne : un directeur d’école suggère à une élève chrétienne de porter le hijab pour éviter les harcèlements des musulmans

Deux parents allemands ont déclaré avoir été choqués lorsqu’un directeur d’école leur a suggéré de faire porter à leur fille un foulard islamique afin de résoudre ses problèmes d’intimidation.

La jeune fille de cinquième année a été la cible d’harcèlements répétés de la part de filles musulmanes dans une école de Francfort, où elle s’est retrouvée isolée parce qu’elle a des cheveux blonds, ne porte pas de foulard, porte un nom allemand-hébreu et est chrétienne, rapporte le Bild.

La mère a déclaré que sa fille a été « battue et attaquée verbalement sur le chemin de l’ école » par un groupe de jeunes filles musulmanes. Les intimidations étaient si conséquentes, qu’elle a finalement quitté sa cinquième année avec une « peur bleue de retourner à l’école ».

(Une fillette de six ans, la seule germanophone de toute sa classe, a affirmé avoir été violemment battue par des élèves issus de l’immigration et a même été coupée avec un objet pointu.)

Quand la mère a fait part de ses préoccupations au directeur de l’école, on lui a dit que sa fille devrait « se couvrir » si elle ne veut plus subir de harcèlement. Le directeur lui aurait également dit : « Votre fille ne doit pas dire qu’elle est allemande. »

L’école en question n’a pas voulu faire de commentaire suite à la demande du Bild, cependant, la mère a confirmé que leur situation s’était nettement améliorée, depuis qu’elle a retiré sa fille de l’école.

Lire aussi:  «Retournez en Algérie»: une femme en burkini «jetée» d’un parc aquatique en France
D’autres cas récents d’intimidation religieuse dans les écoles d’Allemagne

Le Bild a également cité un cas de harcèlement en Bavière où un père a déclaré que son fils et sa fille sont rentrés la maison un jour, pris de panique parce qu’un autre enfant leur avait dit qu’il leur couperait la tête parce qu’ils sont chrétiens.

A Bonn, une autre mère a déclaré que sa fille avait partagé une expérience similaire : « Notre fille et plusieurs camarades de classe de la troisième année ont été mis sous pression par un camarade de classe. Ils ont été menacés par des mots tels que : «Tes parents vont brûler en enfer, s’ils ne croient pas en Allah ».

L’intimidation religieuse est particulièrement répandue à Berlin, où de nombreuses écoles ont une forte population d’élèves issus de l’immigration.

En 2018, un groupe d’enseignants de Berlin a parlé au sujet de l’intimidation religieuse en disant que les étudiants allemands pourraient être victimes de harcèlements, pour des choses aussi banales que d’apporter un sandwich au jambon pour leur déjeuner, parce que le porc est interdit dans l’Islam.

Le groupe a préconisé la Pro Neutrality Act Berlin, qui sauvegarde la législation existante visant à interdire les symboles religieux, tels que le port du voile des salles de classe pour lutter contre l’intimidation religieuse.

L’Autriche, quant à elle, a mis en place une interdiction du foulard dans les écoles maternelles et réfléchit également sur des interdictions similaires dans les écoles primaires.

Lire aussi:  Burkini et topless : comment ils dessinent les clivages communautaires en France

Traduction Fabrice Drapel

Source Breitbart

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :