Macron soutient le coup d’état militaire en Libye et vise en réalité l’Italie

Temps de lecture : < 1 minute

C’est de nouveau une sordide affaire de pétrole. La compagnie eni, en raison des liens historiques avec l’ancienne colonie italienne, possède de nombreux puits de pétrole en Libye, que les compagnies pétrolières d’autres pays convoitent elles aussi.

Un des pays les plus agressifs en la matière, c’est la France du président « européen » Macron, qui soutient la rébellion du maréchal Haftar, partisan de la première heure du dictateur Khadafi liquidé par les Français, mais qui s’était auparavant retourné contre son ancien maître. Le maréchal Haftar, soutenu depuis peu par l’Arabie saoudite aussi, est maintenant aux portes de la capitale,Tripoli, et s’apprête à renverser le gouvernement légal reconnu par l’ONU. Les Italiens s’offusquent de ce nouveau geste inamical de Macron.

http://www.affaritaliani.it/esteri/guerra-in-libia-la-francia-continua-a-danneggiare-i-nostri-interessi-598065.html

Traduction (Claude Haenggli) : Le problème, c’est que le risque est double pour l’Italie. Tout d’abord économique en ce qui concerne le gaz et le pétrole (…) Puis c’est la question des migrants, qui considèrent la Libye comme l’endroit de récupération et de triage pour l’Europe en passant par l’Italie.

La Libye est pour nous une poudrière qui peut exploser d’un moment à l’autre, alors que l’Italie doit souhaiter que les conflits locaux se résolvent et que revienne une situation de collaboration gouvernementale. En arrière-plan, c’est toutefois toujours elle, la France fourbe et rusée, qui ne renonce pas à nuire à nos intérêts de façon régulière et systématique dans tous les domaines.

Claude Haenggli pour lesObservateurs.ch

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com