Pornographie pour les jeunes malgré la loi sur la protection des mineurs

Le 18 juin 2017, François Billot de Lochner, écrivain français et président de la « Liberté politique », a donné une conférence à Paris sur la pornographie et l’éducation sexuelle. Dans son exposé il nomme les chiffres de Google : les sites pornos représenteraient un tiers des sites consultés. Selon les chiffres d’une étude française, 70% des adolescents entre 15 et 20 ans regardent des films pornos et 20% sont tombés dans l’addiction.

Selon une étude de Bitdefender éditeur de logiciels de sécurité, les enfants de six ans qui ont accès à Internet sont déjà concernés. Un rapport sur l’environnement médiatique des jeunes indique que l’impact de la pornographie sur les enfants peut être analogue à un abus sexuel.

De même le professeur Israël Nisand et le psychiatre Laurent Karila mettent en garde contre les conséquences nocives : « modification de leur sexualité, angoisses terribles, une vision détestable de la femme ainsi que des séquelles émotionnelles et psychologiques. »

En France, la loi sur la protection des mineurs interdit d’exposer un mineur à un message à caractère pornographique. Comme cette loi n’est pas appliquée, il faut se poser la question suivante : Pourquoi l’Etat n’entreprend-il rien pour protéger la jeunesse des effets dévastateurs de la pornographie ?

Nous finissons cette émission par une citation de David Reynié, écrivain : « Le porno est un produit de consommation de masse. Il est devenu une problématique citoyenne, absente du débat public. »

Source Kla.tv

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :