Gilets Jaunes : Attali change de stratégie

Attali se targuait, il n’y a pas si longtemps, d’avoir fait de son ami Emmanuel, le Président Macron. Il ajoute immédiatement : ce qui n’est pas très important puisqu’il n’a pas beaucoup de pouvoir. Histoire de lui faire comprendre « qui est le chef ».

Jacques Attali pousse son arrogance jusqu’à avancer qu’il connait le successeur de son ami Emmanuel. Il s’agit d’une femme.

Avec ce même ton « sûr de lui et dominateur », selon l’expression du général de Gaulle, Jacques Attali annonce que Jérusalem deviendra la capitale de la gouvernance mondiale qu’il promeut.

Le dessein complotiste de Jacques Attali, qui mène de façon obscure et anti‐démocratique vers ce « Nouvel Ordre Mondial »(1) sans aucun assentiment populaire, ne se déroulera pas tout seul. Jacques Attali le sait bien et annonce des guerres avant d’y parvenir.

Un obstacle inattendu a surgi : les Gilets Jaunes

Après quelques semaines de stupeur devant ce mouvement profondément populaire qui ne respectait aucune règle établie par le Système pour canaliser les oppositions, le Pouvoir a déployé toutes ses ressources pour le casser :

répression policière sans précédent,
• manipulations médiatiques, infox, dénigrement,
• « Grand débat » manipulé et inutile,
• parachutage de leaders désignés,
• annonces répétées de son essoufflement,
• diabolisation (Gilets Jaunes = fumeurs de clopes, homophobes, casseurs et pire ! antisémites), etc.

Rien n’y fait.

Contre toute attente les Gilets Jaunes ne lâchent rien !

Jacques Attali a mis du temps à le comprendre. Il vient de reconnaître sur les ondes d’Europe 1 que le mouvement des Gilets Jaunes constitue « les prémices d’une révolution » :

Jacques Attali reconnaît que ce « mouvement renvoie à une colère extrêmement profonde, extrêmement justifiée » qu’il fait porter aux classes moyennes qui « se sentent sans avenir ». En fait les Gilets Jaunes ne veulent pas de l’avenir de gouvernance mondiale mercantile prônée par Jacques Attali. Ce dernier le sait parfaitement.

Attali ne compte pas abandonner pour autant son projet messianique.

Le projet messianique et complotiste d’Attali se déroule dans la durée à l’échelle des siècles. Lorsqu’un obstacle se présente, il l’abat ou le contourne. C’est ce qu’il fait à présent avec les Gilets Jaunes.

Reste à savoir si son ami Emmanuel le suivra dans cette nouvelle stratégie de bienveillance à l’égard des Gilets Jaunes, ou s’il n’est pas déjà condamné. Nous y reviendrons.

Georges Gourdin

(1) Pour Jacques Attali « Tout pays doit se penser comme un hôtel. Il faut recevoir sans cesse des étrangers ». Tout pays ? Pas si sûr.

Source Nice Provence

 

Plus de partages

Une pensée sur “Gilets Jaunes : Attali change de stratégie

  • 26 avril 2019 à 16 h 59 min
    Permalink

    Je suis loin d’etre un fan d’Attali bien au contraire, mais je vais dans son sens quand il dit que Jérusalem deviendra la capitale mondiale. D’ici peu aura lieu la guerre de Gog et Magog et de ce conflit sortira l’antechrist qui ira s’assoir dans le 3eme temple et Jérusalem deviendra la capitale mondiale de ce gouvernement mondiale. Ce conflit devrait avoir lieu soit a souccot 2019 ou 2020. A suivre…

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :