Suède : les migrants chrétiens attaqués à plusieurs reprises par les migrants musulmans craignent qu’une guerre civile éclate dans le pays

A ce jour, environ 120 000 chrétiens syriaques résident en Suède. Alors que beaucoup d’entre eux ont fuit le génocide au Moyen-Orient, ils subissent de nombreuses attaques contre leurs églises et leurs organisations.

Suite à ces menaces répétées, la Fédération nationale Syriaque de Suède a renforcé ses mesures de sécurité, notamment la surveillance par caméra diffusée directement aux agents de sécurité, a rapporté Samhällsnytt.

Un récent post sur Facebook de la Fédération nationale Syriaque a détaillé les pressions exercées, des insultes, des provocations et des menaces reçues de migrants arabes.

La police quant à elle, a choisi de ne pas enquêter sur la question, expliquant que le langage obscène n’est pas illégal.

Selon le porte-parole de la fédération, ce n’est pas la première fois qu’un tel incident survient. Le plus souvent, dit-il, les provocateurs parlent soit suédois avec un fort accent du Moyen-Orient ou même en arabe.

« Dès qu’il se passe quelque chose au Moyen-Orient ou que nous sommes visibles dans les médias, nous recevons ces appels, alors nous avons l’habitude… »

« À un moment donné, ils menacent qu’ils vont faire la même chose pour nous en Suède, comme ils le faisaient au Moyen-Orient. Un génocide a été perpétré au Moyen-Orient contre les chrétiens. Nous avons fui ces groupes pour la Suède, mais ils s’en prennent encore à nous », a déclaré le porte-parole.

La Fédération nationale Syriaque s’est à plusieurs reprises tournée vers les autorités pour exprimer son désarroi, mais n’a trouvé aucune compréhension de l’Etat, sauf chez les démocrates-chrétiens.

Selon Samhällsnytt , il y a un sentiment général de résignation parmi les Syriaques en Suède. Ils ne croient pas que la préoccupation de l’Etat soit de les protéger, ni même de poursuivre les crimes perpétrés à leur encontre.

« Nous nous attendons à une guerre civile entre les différents groupes, à moins que quelqu’un ne mette un frein à tout ça. Les individus qui ont fait des actes terribles au Moyen-Orient sont parmi nous maintenant… et personne ne semble s’en soucier », a conclu le porte-parole.

Les églises syriaques en Suède ont subi une série d’attentats à la bombe et des incendies criminels, comme l’église de Saint Afrem, à Södertälje, et l’église Sainte-Marie, à Norrköping.

Les incidents ont provoqué de vives réactions dans les réseaux sociaux. Alors que certains ont fait valoir que le moment était venu de quitter la Suède, si l’État était incapable de protéger ses citoyens, d’autres ont suggéré d’obtenir « notre propre force de police. »

Traduction Fabrice Drapel pour alter INFO

Source Voice of Europe

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :