Suisse : L’imam « éthiopien » de la mosquée An’Nur de Winterthour a été expulsé vers son pays la Somalie

Une étape de plus a été franchie dans l’affaire du prédicateur haineux de la mosquée An’Nur de Winterthour (ZH): l’homme a été expulsé dans son pays, la Somalie, a annoncé le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) à l’agence de presse Keystone-ATS.

Les autorités somaliennes l’ont reconnu comme citoyen somalien et ont accepté son rapatriement, a précisé vendredi le Secrétariat d’Etat. Cette étape a été précédée d’efforts intenses du SEM pour déterminer sa nationalité.

L’homme n’ayant pas de documents de voyage valides et n’ayant pas coopéré aux entretiens menés par le SEM, il a été nécessaire de faire des investigations. La Suisse le suspectait d’être éthiopien, mais il s’est finalement avéré qu’il était somalien.

Incitation

En novembre 2017, le tribunal de district de Winterthour a condamné le jeune homme, alors âgé de 25 ans, à 18 mois de prison avec sursis pour provocation publique au crime ou à la violence et de multiples représentations de la violence. La peine était assortie d’une expulsion du territoire suisse pendant dix ans.

Le jugement a été confirmé en appel par le tribunal cantonal zurichois en novembre 2018. En parallèle, la demande d’asile de l’ex-prédicateur a été rejetée par le Secrétariat d’Etat aux migrations en août 2017.

Après sa condamnation en première instance, l’imam était incarcéré en vue de son expulsion. Sa détention ayant été suspendue à la fin février 2018, l’homme a disparu dans la nature. Arrêté quelque temps plus tard en Allemagne, il a été ramené en Suisse et placé une nouvelle fois en détention dans l’attente de son expulsion.

Lire aussi:  Zurich: Il menace de jeter son fils dans le vide et exige de pouvoir parler à un imam
Mosquée fermée

La mosquée An’Nur, qui a été fermée, a fait plusieurs fois les gros titres de la presse, notamment en lien avec des voyageurs du djihad. L’affaire a en outre été fortement médiatisée par le conseiller d’Etat zurichois Mario Fehr (PS), chef du département de la sécurité du canton.

Peu avant les élections cantonales de mars, le socialiste avait vivement critiqué la ministre suisse de la justice Karin Keller-Sutter et le SEM. Il reprochait notamment aux autorités helvétiques de n’avoir pas mis assez de pression sur l’Ethiopie.

Interrogé par Keystone-ATS, le porte-parole du SEM ne veut pas donner d’autres informations. Il constate toutefois que l’expulsion de l’imam a abouti grâce à l’excellente coopération avec la police cantonale zurichoise.

/ATS

Source RFJ

 

Plus de partages

Une pensée sur “Suisse : L’imam « éthiopien » de la mosquée An’Nur de Winterthour a été expulsé vers son pays la Somalie

  • 6 mai 2019 à 13 h 43 min
    Permalink

    Bon jour !

    On va pas l’pleurer !

    Par contre pour l’ensemble des autorités de Suisse et d’Europe en général, c’est le dernier moment pour réagir, autrement un jour inévitablement, cela tournera à la guerre de tranchée, avec des morts et l’Europe deviendra le Moyen-Oriant et la Suisse enfin … deviendra la petite Suisse de ce Moyen-Oriant … Le Liban !

    Espérons que non jamais et que les musulmans comprennent enfin où se situent leurs intérêts, soit qu’il vaut nettement mieux vivre dans des pays tolérant de l’ensemble de toutes les traditions culturelles et spirituelles, que d’imposer SA Vérité à tous et d’être soi-même aussi à l’intérieur de la cage de l’enfermement, l’enfer ou je me mens, ou je se mens à lui-même, ce qui à terme amène que l’ombre aveugle même la lumière et son rayonnement.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite une excellente semaine.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :