«J’ai vu un manifestant, j’ai visé la tête, j’ai tiré, sans raison», confie une policière

D’après un témoignage rapporté au Monde, une policière mobilisée depuis le début du mouvement des Gilets jaunes a admis avoir tiré au LBD «sans raison» dans la tête d’un manifestant.

Tandis que l’exécutif nie l’existence même de brutalités policières lors des manifestations des Gilets jaunes, une policière sous couvert d’anonymat a reconnu qu’elle avait tiré au LBD «sans raison» apparente dans la tête d’un manifestant, relate Le Monde.

«J’ai mis la cartouche, j’ai vu un manifestant, j’ai visé la tête, j’ai tiré, sans raison», a-t-elle indiqué. La personne, touchée sans gravité, a alors pris la fuite. La policière, quant à elle, n’en revient toujours pas: «Je ne sais pas du tout pourquoi j’ai fait ça.»

Elle n’en était d’ailleurs pas à sa première cartouche de la journée. «J’avais déjà tiré plusieurs fois, des tirs justifiés, sur des personnes en train de commettre des infractions», a-t-elle raconté à l’un de ses amis.

L’incident n’a pas été filmé, la victime n’a pas été éborgnée et la fonctionnaire n’a eu connaissance d’aucune plainte à ce jour.

Quelque 13.460 balles de défense ont été tirées depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, affirmait l’Intérieur le 24 avril. Le collectif militant «Allo Place Beauvau» dénombre pour sa part 260 blessures à la tête, 23 personnes éborgnées et cinq mains arrachées au cours des manifestations.

La Haut-commissaire de l’Onu aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet, avait exhorté le gouvernement français à mener une enquête complète sur tous les cas rapportés d’usage excessif de la force, tout en l’encourageant à poursuivre le dialogue.

Source Sputnik

Lire aussi:  Manipulation des enfants: Devant des écoliers, Castaner assure que les Gilets jaunes sont des « perdants » !

Crédit photo : © AFP 2019 Zakaria Abdelkafi

 

Plus de partages

Une pensée sur “«J’ai vu un manifestant, j’ai visé la tête, j’ai tiré, sans raison», confie une policière

  • 14 mai 2019 à 20 h 32 min
    Permalink

    Ceci révèle le problème de fond… C’est un lavage de cerveau qui les incite à considérer les manifestants (de l’humain) comme du bétail, et à les considérer comme tels.
    De même que ceci révèle une chose que tous les gouvernements, policiers, militaires, et magistrats veulent nous cacher. Tirez sur quelqu’un dont on ne connait rien ne suscite aucune émotion chez nombre de personnes… C’est bien plus facile qu’on croit…

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :