Les Philippines sortent de leurs gonds face aux ordures du Canada

Manille a rappelé ambassadeur et consuls présents au Canada en raison de la crise des déchets après qu’Ottawa n’a entrepris aucune action pour récupérer les tonnes d’ordures déposées aux Philippines il y a des années. Cette décision intervient après la menace de guerre lancée au Canada par le Président Rodrigo Duterte si rien ne changeait.

Les Philippines rappellent ambassadeur et consuls présents au Canada en raison de la crise des déchets qu’Ottawa a expédiés aux Philippines, annoncent des responsables.

Le ministre philippin des Affaires étrangères, Teodoro Locsin Jr., a tweeté que les Philippines «maintiendront une présence diplomatique réduite au Canada jusqu’à ce que ses déchets soient acheminés là-bas».


En avril, le Président philippin Duterte a menacé de renvoyer de force les conteneurs d’ordures au Canada et d’en déposer à l’ambassade du pays à Manille si les autorités canadiennes ne les récupéraient pas. La date limite avait été fixée au 15 mai.

Début mai, le Canada avait annoncé le rapatriement de ses ordures expédiées aux Philippines, mais les responsables canadiens n’ont à ce jour pris aucune mesure.

Par ailleurs, le président a menacé de «déclarer la guerre» si le Canada ne réglait pas immédiatement la situation.Entre 2013 et 2014, au moins 103 conteneurs d’ordures ménagères, y compris des bouteilles et des sacs en plastique, des journaux et des couches, ont été expédiés du Canada aux Philippines.

Lire aussi:  A pleurer : Une mer de plastique dans les Caraïbes s'étend sur plusieurs kilomètres et étouffe la faune

La plupart des conteneurs sont restés à quai dans deux ports à Manille, provoquant des manifestations des militants écologistes. Des responsables philippins affirment que les conteneurs ont été faussement déclarés par une entreprise privée comme étant des déchets en plastique recyclables. Ils ont demandé au Canada de récupérer leurs déchets.

Lors de sa visite à Manille en novembre 2017, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, avait promis de s’occuper enfin des deux mille tonnes d’ordures et de déchets électroniques stockés à Manille. Début 2019, plus de 100 organismes environnementaux et communautaires aux Philippines ont adressé une lettre commune à M.Trudeau, lui demandant de respecter sa promesse.

Sputnik

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com