Lorsqu’une climatologue honnête parle du « réchauffement »

Temps de lecture : 2 minutes

Judith Curry est climatologue*. Elle est également professeure émérite de sciences atmosphériques à Georgia Tech et présidente du réseau d’Applications des prévisions climatiques (The climate forecast applications Network).

Elle évoquait sur Fox news la façon dont la science est présentée aux téléspectateurs, et expliquait qu’il est temps de « devenir scientifique sur le sujet du changement climatique ».

Ce que nous voyons à la télévision, c’est de la propagande. C’est de l’alarmisme absurde et ça fait peur aux enfants. C’est une question qui me préoccupe beaucoup.

Ce sont des exagérations, de la véhémence et des grossièretés. Ils n’ont pas d’arguments scientifiques sobres et raisonnés. En fait, c’est du n’importe quoi.

Fox news : comment le climatologue sobre voit-il le changement climatique en ce moment, en mai 2019. A quel point êtes-vous contrariée ou non par le changement climatique ?

Eh bien, il y a des raisons de s’inquiéter. Il y a des raisons d’essayer de mieux le comprendre.

Toute prévision de réchauffement au XXIe siècle au-delà de trois ou quatre degrés Fahrenheit [1,66 à 2,22 degrés Celsius] est très difficile à justifier, et il y a des raisons de penser que ce ne serait même pas si élevé.

Je veux dire que nous ne savons pas vraiment comment le climat du 21ème siècle va se dérouler.

Il y a beaucoup de choses qui sont ignorées dans les projections du modèle climatique et que nous devrions également examiner, mais nous ne savons pas vraiment, et il y a beaucoup d’excès de confiance.

Ca ressemble à la politique. Et la posture de la science devrait être exactement ce que vous avancez, c’est-à-dire qu’elle exige l’honnêteté totale : ce que nous savons, ce que nous ne savons pas. Je n’entends jamais personne dire qu’il y a des choses qu’on ne sait pas sur le climat. Pourquoi ne l’admettent-ils pas ?

Je pense qu’ils craignent que la volonté d’agir soit réduite si les scientifiques sont honnêtes sur ce que nous ne savons pas.

Les climatologues deviennent des politiciens, et ce n’est pas une bonne chose pour la science.

Non, ce n’est pas une bonne chose, c’est même effrayant.

Lire aussi:  John Kerry lance une « guerre totale » contre le réchauffement climatique

Mais c’est toujours un plaisir d’avoir un vrai climatologue dans l’émission. Cela monte le contraste entre les gens qui font de la science et ceux qui font semblant. Merci beaucoup.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

*Judith Curry.com

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Une pensée sur “Lorsqu’une climatologue honnête parle du « réchauffement »

  • 19 mai 2019 à 14 h 33 min
    Permalink

    Commentaire mis en partage de cet article sur mon compte Facebook:

    Bonjour,

    Peut-être que ce discourt honnête pourrait réchauffer le climat des relations humaines entre les front alarmistes extrémistes défendant le désastre du à l’indolence des hommes qui ne font rien pour faire évoluer positivement les choses, et ceux que l’on dénoncent constamment en les stigmatisant de ne jamais en faire assez.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite une excellente semaine.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com