Cardinal Burke : « Résister à l’immigration musulmane est un acte de patriotisme »

En cette ère de triomphe du politiquement correct et de l’appauvrissement généralisé de la pensée, il est exceptionnel d’entendre une telle vérité émanant d’un haut dignitaire de l’Eglise.

Le cardinal fit cette surprenante, mais oh combien sage et réaliste déclaration lors d’une séance de « questions et réponses » ce 17 mai organisée au « Rome Life Forum » , immédiatement après son discours sur la piété filiale et le patriotisme national.

Suite au refus du Pape François d’accorder une audience à Matteo Salvini, Ministre de l’Intérieur, on lui demanda s’il était normal que la bénédiction papale soit refusée à une homme politique qui résiste à l’immigration musulmane de masse.

Selon moi, la question fondamentale est la suivante : celui qui résiste à l’immigration de masse musulmane commet-il un acte immoral et doit-il dès lors, disons-le être privé de la Sainte Communion et/ou être d’une certaine manière reconnu comme un pécheur public ?

L’enseignement de l’Eglise sur l’immigration soutient les individus qui sont dans l’incapacité de trouver un moyen de vivre dans leurs pays. Ceci, toutefois, ne s’applique pas aux migrants opportunistes, qui déferlent en masse dans nos pays, notamment dans le cas de l’islam, qui selon sa propre définition se croit destiné à diriger le monde . Nul besoin d’être un génie pour comprendre ce qui se passe en France, en Allemagne, et aussi ici en Italie. Et cela s’observe également aux USA.

Mgr Burke cita alors un livre intitulé « No Go Zones: How Sharia Law Is Coming to a Neighborhood Near You » (Les zones de non-droit: comment la loi de la charia arrive dans votre voisinage), qui énumère les lieux aux USA, où les migrants musulmans ont établi leur propre ordre juridique.

En d’autres termes, ils résistent à l’Autorité légitime de l’Etat. Dès lors résister à l’immigration de masse musulmane dans un pays est un acte de patriotisme louable.

Oui, certaines personnes sont de vrais réfugiés. Nous devons les recevoir et les aider de toutes les manières, mais ce n’est pas le cas lorsque nous sommes confrontés à une immigration de masse.

Dans son discours avant la séance de questions-réponses, le cardinal se référa au Catéchisme catholique de 1992 concernant l’immigration. Contrairement aux positions de certains évêques et prêtres inconscients, favorables à l’accueil illimité de migrants, source de futurs conflits sanglants, le catéchisme précise:

Les nations mieux pourvues sont tenues d’accueillir autant que faire se peut l’étranger en quête de sécurité et des ressources vitales qu’il ne peut trouver dans son pays d’origine.

Les autorités politiques peuvent en vue du bien commun, dont elles ont la charge, subordonner l’exercice du droit d’immigration à diverses conditions juridiques, notamment au respect des devoirs des migrants à l’égard du pays d’ adoption.

L’immigré est tenu de respecter avec reconnaissance le patrimoine matériel et spirituel de son pays d’accueil, d’obéir à ses lois et de contribuer à ses charges.

A la question « comment les migrants peuvent-ils respecter l’héritage culturel et spirituel de leur nouveau pays, si ce dernier est spirituellement en faillite » , il répondit :

C’est l’une des difficultés actuelles. En fait, les musulmans disent qu’ils peuvent accomplir de nos jours ce qu’ils n’étaient pas capables de faire autrefois par les armes, car les Chrétiens aujourd’hui ne sont pas prêts à défendre leur foi, ni ce en quoi ils croient. Ils ne sont plus prêts à défendre la loi morale.

Le vide spirituel de l’Occident et son désenchantement généralisé favorisent la progression de cette idéologie totalitaire et liberticide en Occident. Une civilisation de substitution est en marche, guidée par la seule « religion » supposée susceptible d’apporter le bonheur à l’humanité, l’islam. Ce « credo » est soutenu, voire encouragé par l’ONU, l’UE et une partie de l’Eglise, qui ne se prive pas d’encenser l’islam, voire le mettre sur un pied d’égalité avec le christianisme. Or l’islam est l’antithèse du christianisme et le Cardinal Raymond Burke, à l’inverse de son supérieur hiérarchique, l’a non seulement bien compris, mais ose l’affirmer publiquement.

Lire aussi:  L’Europe accusée de crimes contre l’humanité pour son traitement des migrants

L’idéologie islamo-nazie est une catastrophe pour l’humanité et devrait être interdite en Occident, le coran, livre incitant à la haine et au meurtre des non musulmans, banni de nos nations, et les musulmans souhaitant rester dans nos pays, obligés de respecter nos lois, de s’y conformer, de s’adapter à notre civilisation, à nos traditions, et non exiger de nous, que nous nous pliions à leurs interdits religieux, à leurs revendications pseudo-religieuses, diamétralement opposées à nos valeurs judéo-chrétiennes.

L’Eglise, supposée défendre le christianisme, capitule joyeusement devant l’islam sous le prétexte de se montrer, ouverte, généreuse, inclusive, et trahit ainsi sa foi, son Dieu, au point de renier le Christ pour ne pas froisser la susceptibilité des musulmans.

[…]

© Rosaly pour Dreuz.info.

Lire la suite https://www.dreuz.info/2019/05/22/cardinal-burke-resister-a-limmigration-musulmane-est-un-acte-de-patriotisme/

 

Plus de partages

2 pensées sur “Cardinal Burke : « Résister à l’immigration musulmane est un acte de patriotisme »

  • 25 mai 2019 à 22 h 00 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook:

    Bonjour,

    Je pense que toutes les forces de bonnes volonté s’unissent, tel ceux comme je le propose d’une pratique permettant que tout un chacun s’éveil, et autrement qu’il faille agir comme en temps de guerre, soit déjà supprimer la charte des droits de l’homme dont les musulmans se servent contre les démocraties afin de revendiquer des droits.

    Ensuite il faut réintroduire la peine de mort pour tous, afin qu’aucun musulman ne puisse avancer sous faux drapeaux.

    Que la peine de mort soit appliquée de suite comme en Chine dans le tribunal et sans aucun droit de recourt, avec facturation de la balle à la famille. Par exemple dans le bouddhisme qui est non théiste et plutôt pacifiste, par compassion l’on peut tuer, à ne pas oublier.

    Pour une condamnation à mort que si le condamné est d’une famille de réfugiés, que tous ceux-ci sans exception, même pour une femme où un homme marié à une personne européenne de souche, que sa nationalité lui soit retirée immédiatement et que le restant de sa vie elle ne puisse obtenir qu’un titre de séjour renouvelable tous les 3 ans au mieux et que ceci soit le lot de toute la famille durant trois générations, non compris les enfants de couples mixtes dont un partenaire est européen, afin qu’en cas de divorce, les enfants soient automatiquement attribués au conjoint européen.

    Pour les cas les plus graves, l’ensemble de la famille soit expulsée dans le pays d’origine ou devient apatride, sans retour possible jamais ni en Europe, ni dans aucune démocratie en lien avec l’Europe, y compris pour l’obtention de visa touristique, ce ne serait plus le problème du pays de résidence, ni d’aucun pays démocratique qui aurait signé une chartre avec un pays d’Europe, en cas qu’un de ses membre aye participé par exemple, de près ou de loin à la préparation ou à l’exécution d’un attentat.

    Certains musulmans sont dure avec les personnes vivant dans les démocraties et souhaite les gangréner de l’intérieur, il faut leurs montrer que nous aussi pouvons être ferme et très rigide avec eux, s’ils ne respectent pas nos codes de vies et nos chèrement acquises, libertés.

    Tout en leur faisant savoir que ce ne sont pas nous qui avons été les chercher, mais que sont eux seuls qui sont venus nous demander de les héberger.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un excellent week-end.

    Répondre
    • 13 juillet 2019 à 18 h 59 min
      Permalink

      Je partage a 100/100 vos idées, nous devons nous aussi faire preuve de fermeté et nous en sommes capables si nous nous décidons un jour.

      Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :