Des armes françaises omniprésentes dans la guerre au Yémen

Temps de lecture : 3 minutes

Un rapport de 15 pages classé « confidentiel Défense » de la Direction du renseignement militaire (DRM) fait état de vente d’armes françaises à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis

« Je n’ai pas connaissance du fait que des armes [françaises] soient utilisées directement au Yémen », affirmait la ministre des Armées, Florence Parly le 20 janvier 2019, sur France Inter. Et pourtant : elles sont présentes sur terre, sur mer et dans les airs, si l’on en croit un rapport de 15 pages classé « confidentiel Défense » de la Direction du renseignement militaire (DRM), daté du 25 septembre 2018, révélé par Disclose en partenariat avec la cellule investigation de Radio France.

Ce document précise que des armes françaises vendues à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, sont bien utilisées dans la guerre que mènent les deux pays au Yémen, contre les rebelles houthis, une minorité chiite soutenue par l’Iran.

Chars Leclerc, obus flèche, Mirage 2000-9, radar Cobra, blindés Aravis, hélicoptères Cougar et Dauphin, frégates de classe Makkah, corvette lance-missiles de classe Baynunah ou canons Caesar : dans cette note, le renseignement militaire français établit une liste détaillée de l’armement fourni aux Saoudiens et aux Émiriens qui serait impliqué dans le conflit.

La DRM établit une carte des zones à risques dans lesquels les civils yéménites sont susceptibles d’être touchés par les canons français. Or, 28 millions de Yéménites vivent toujours sous les bombardements. Depuis le début du conflit, plus de 8 300 civils ont été tués (dont 1 283 enfants), selon les chiffres publiés en mars 2019 par Yemen Data Project, une ONG qui collecte et recoupe les informations sur les frappes de la coalition.

Ce document confidentiel intitulé « Yémen – Situation sécuritaire » a été transmis au chef de l’État, Emmanuel Macron, à Matignon, mais aussi à la ministre des Armées, Florence Parly, et au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors du conseil de défense restreint consacré à la guerre au Yémen, qui s’est tenu le 3 octobre 2018, à l’Élysée.

Lire aussi:  Armes françaises au Yémen : ce qui s'est dit lors de l'audition des deux journalistes par la DGSI

Il vient contredire la version des autorités françaises d’une situation « sous contrôle » et d’une utilisation uniquement « défensive » de l’armement français au Yémen.

Source : MA

Des armes françaises au Yemen l’enquête :

Une fuite inédite d’une note “Confidentiel-Défense”, dévoilée par le média d’investigation Disclose, prouve que le pouvoir exécutif est au courant de l’usage massif des armes françaises par la coalition dans la guerre au Yémen. Cette note a été transmise au Président de la République Emmanuel Macron, lors du conseil restreint de défense du 3 octobre 2018 à l’Élysée, en présence de la ministre des Armées, Florence Parly, du Premier ministre, Edouard Philippe et du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Ces derniers ont tous pu consulter les quinze pages du document provenant de la direction du Renseignement militaire français (DRM), qui détaille l’ensemble des armes vendues par la France aux Émirats arabes unis et à l’Arabie saoudite. Des armes aujourd’hui utilisées dans la guerre au Yémen.

Cette note révèle pour la première fois les positions, à la date du 25 septembre 2018, de l’armement français utilisé par la coalition saoudienne dans le conflit yéménite. Ces “Yémen Papers” contredisent la position du gouvernement français. Des armes françaises sont bien utilisées par la coalition dans la guerre au Yémen sur tous les fronts : air, terre et mer.

Le 7 mai, Disclose publie de nouvelles révélations, affirmant que des canons Caesar français vont être chargés à bord d’un cargo saoudien le 8 mai, dans le port du Havre :

Cartographie d’un mensonge d’Etat

Des documents classés “confidentiel défense” prouvent que des armes françaises peuvent tuer des civils au Yémen (à consulter sur le site de Disclose.ngo)

Ce que dit le gouvernement

Interviewée le 20 janvier 2019 par France Inter, la ministre des Armées Florence Parly a une nouvelle fois affirmé qu’elle “n’a pas connaissance du fait que des armes [françaises] soient directement utilisées dans le conflit”. Et ajoute que si des “équipements militaires ont été vendus, [c’est] pour assurer la protection du territoire saoudien contre des attaques balistiques qui viennent du territoire yéménite. Mais nous n’avons récemment vendu aucune arme qui puisse être utilisée dans le conflit”.

Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian affirme le 12 février 2019 durant la commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale : “j’ai eu l’occasion de le dire à de nombreuses reprises, nous sommes complètement fidèles à nos engagements, dans nos ventes d’armes, au traité du commerce des armes. Traité que nous respectons totalement”.

Résumons. D’après le gouvernement français :

Lire aussi:  Convoqué par la DGSI, le journaliste de Disclose Michel Despratx raconte son interrogatoire

Les équipements militaires français utilisés par la coalition ne sont pas des armes offensives : ils ne seraient utilisés par l’armée saoudienne que pour défendre des positions.

Ils n’ont en aucun cas été dirigés contre des civils ou servis à commettre des crimes de guerre. La France respecterait donc le Traité sur le commerce des armes.

Ce que dit le document

Char Leclerc, obus, canon Caesar, mirage 2000 F-9, missiles : le document de la DRM liste des dizaines d’occurrences d’armes utilisées par les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite et vendues par la France.

Reste maintenant à savoir si la coalition utilise ces armes à des fins offensives et contre les civils sur le territoire yéménite. C’est ce que l’enquête de Disclose veut démontrer à travers quatre exemples : les canons Caesar, les chars Leclerc, les frappes aériennes et les navires.

Source Arte

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com