Les jeunes musulmans bientôt plus nombreux que les catholiques ?

Temps de lecture : 2 minutes

Les musulmans bientôt aussi nombreux que les catholiques en France ? Ce serait déjà le cas chez les 18-29 ans pratiquants.

Catholiques et musulmans à égalité chez les jeunes

Va-t-on assister à un « Grand remplacement » religieux en France ? La question a le mérite de se poser si l’on en croît les chiffres publiés par Le Point. Ces données sont issues d’un ouvrage intitulé La France des valeurs, lequel reprend les résultats de l’enquête internationale European Values Study. Une étude conduite en 1981 puis 1990, 1999, 2008 et 2018. De quoi comprendre à travers des statistiques l’évolution de nos sociétés en l’espace de 40 ans.

Concernant l’Hexagone, il apparaît ainsi que moins de 3 % des 18-29 ans se disaient catholiques pratiquants en 2018. Ils étaient 16 % chez les 70 ans et plus. Pour l’instant, la religion catholique demeure encore celle ayant le plus de pratiquants puisque 7% des personnes sondées lors de cette enquête en 2018 déclaraient aller à la messe au minimum une fois par mois. En 2008, elles étaient 9 %.

Autre fait marquant, dans cette même tranche d’âge 18-29 ans, les musulmans sont désormais aussi nombreux à pratiquer leur religion que les jeunes catholiques.

Islam et Catholicisme : trajectoires croisées 

D’une façon générale, même si les 3 % de jeunes s’affirmant comme catholiques pratiquants revendiquent un sentiment religieux plus fort que celui des générations précédentes, la grande tendance de cette étude est la poursuite du recul du catholicisme en France. Bien que ce dernier demeure la religion majoritaire dans le pays. Qui comptait ainsi 32 % de catholiques en 2018. Avec une nuance à apporter : 19 % d’entre eux ne se considèrent pas comme pratiquants et ne se rendent pas à l’église.

Lire aussi:  Yvan Perrin: « Je ne pense pas que mes propos sont racistes »

En effectuant une comparaison avec les chiffres de 1981, où l’Hexagone dénombrait encore 70 % de catholiques (dont 17 % de pratiquants réguliers et 41 % de non-pratiquants), ce déclin religieux de la « fille aînée de l’Église » prend tout son sens.

Dans le même temps, au cours de ces 30 dernières années, l’enquête de la European Values Study nous indique que le nombre de personnes pratiquant une « autre religion » que la religion catholique a triplé. Une « autre religion » faisant 3 % d’adeptes chez les français adultes en 1981 et 10 % en 2018. Des autres religions dont l’islam occupe la première place avec 6 % des individus interrogés en 2018 se revendiquant comme pratiquants…

Source Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Crédit photos : DR

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com