Des soutiens de Donald Trump construisent un mur à la frontière avec le Mexique

Temps de lecture : 2 minutes

Un groupe d’anciens militaires américains a lancé un projet de construction de la première portion d’un mur privé le long de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Une cagnotte a été lancée sur Internet. 

Cette nouvelle barrière qui mesure 800 mètres a été érigée près de la ville mexicaine de Ciudad Juarez.

Ce projet, initié sur un terrain privé, a été lancé par Jeff Allen, un ancien militaire américain qui détient le terrain. A travers ce projet, il souhaite participer et honorer la promesse de Donald Trump de bâtir un mur à la frontière avec le Mexique.

Il est accompagné sur ce projet par des membres des United Constitutional Patriots (UCP), une milice armée dont le chef avait été arrêté le mois dernier pour port d’arme prohibé, selon des informations de BFMTV. L’UCP patrouille à la frontière jusqu’à ce que le mur promis par Donald Trump soit achevé.

La construction de ce mur privé est financée par la société “We Build The Wall“, selon Jeff Allen. Cette compagnie a été lancée par Brian Kolfage, ancien combattant amputé de trois membres, afin d’aider Donald Trump à ériger son mur. Steve Bannon en préside le comité consultatif.

Selon les premières estimations, plus de 22 millions de dollars ont été versés par les internautes sur une plateforme de financement participatif pour ce projet démesuré.

Les barrières sont installées près de la ville d’El Paso au Texas. Selon Jeff Allen, la nouvelle barrière privée mesure 800 mètres de long et répond aux même s critères que les clôtures frontalières érigées par le gouvernement. Jeff Allen assure qu’il n’a rien contre les migrants. Il est marié à une Mexicaine et sa fille est née à Ciudad Juarez.

Il ne s’agit pas de racisme. C’est pour me protéger moi-même et pour que l’Amérique ait une frontière sûre. Si les gens veulent immigrer, ils doivent aller vers un point d’entrée” légal.

Lire aussi:  Échec des massmédias : Trump est plus populaire qu’Obama

Selon les autorités, 98.052 migrants ont été appréhendés entre octobre et avril dans le secteur d’El Paso, près de la ville de Ciudad Juarez.

 

Source Atlantico

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com