Jambon, lasagnes, sodas : l’abus d’aliments “ultra-transformés” augmente le risque d’AVC, selon deux nouvelles études

L’abus de plats industriels “ultra-transformés” augmente le risque cardiovasculaire et de décès, selon les conclusions de deux études européennes publiées ce jeudi.

Ces dernières années, les chercheurs avaient déjà établi un lien entre les aliments ultra transformés et l’augmentation des risques d’obésité, d’hypertension artérielle, voire de cancers. Dans ces deux nouvelles études publiées jeudi et menées sur 120.000 volontaires en Europe, ils se sont penchés sur les maladies cardiovasculaires (accident vasculaire cérébral, infarctus…). Ils ont regardé ce qu’on appelle les aliments ultra-transformés : sodas, barres chocolatées, lasagnes.

Nugget, soupe en poudre, poêlés de légumes, sodas…

Les aliments sont considérés ultra-transformés quand ils ont subi des procédés industriels de transformation (huile hydrogénée, amidon modifié, etc.) et contiennent de nombreux ingrédients, notamment des additifs. Un plat préparé sans additifs, congelé ou pas, n’en fait pas partie. Mais la plupart des plats prêts à réchauffer, les sodas sucrés ou contenant des édulcorants, les “steaks” végétaux reconstitués avec additifs, les saucisses, les soupes en poudre et les snacks en général en font partie. Ils sont généralement plus riches en sel, graisses saturées, sucre et pauvres en vitamines et en fibres, selon l’Inserm.

Le risque s’ajoute au tabagisme et à la sédentarité

La nouvelle étude française de l’Inserm dirigée par la docteur Mathilde Touvier porte sur plus de 100.000 participants, en majorité des femmes, participant à l’étude NutriNet-Santé (suivis entre 2009 et 2018, sur six ans maximum) et sur 3.300 aliments et boissons. La consommation d’aliments ultra-transformés s’est révélée être associée à un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires (1.409 cas sur les 105.159 participants), et en particulier de maladies coronariennes (665 cas) et de maladies cérébro-vasculaires (829 cas).

Lire aussi:  En Algérie, la première cause de la prolifération « inquiétante » du cancer est culinaire

Une augmentation de 10 points de pourcentage d’aliments ultra-transformés dans la nourriture – en passant par exemple de 15% à 25% – est associée à une augmentation de 12% du risque de maladies cardiovasculaires (13% pour les maladies coronariennes et 11% pour les AVC et leur forme transitoire). Pour autant, les chercheurs sont prudents et ne veulent pas conclure à un lien clair de cause à effet : s’ils ont tenu compte aussi de l’âge des participants, de leur classe sociale, leur poids, leur consommation de tabac et leur activité physique, d’autres paramètres pourraient entrer en jeu.

Passer de deux à quatre portions par jour augmente le risque de 62%

L’étude de Maira Bes-Rastrollo (Université de Navarre, Pampelune, Espagne) et ses collègues évalue les associations possibles entre l’ingestion d’aliments ultra-traités et le risque de décès quelle qu’en soit la cause. Elle porte sur 19.899 diplômés universitaires espagnols (dont 12.113 femmes) âgés en moyenne de 38 ans et les décès ont été dénombrés sur une moyenne de 10 ans.  Selon cette étude, une consommation plus élevée d’aliments ultra-transformés (plus de 4 portions par jour) est associée à un risque accru de mortalité toutes causes confondues de 62 % comparativement à une consommation moindre (moins de deux portions par jour).

Mais alors que faut-il acheter pour manger sainement ?

“On peut manger beaucoup de choses et il ne faut pas diaboliser tous les produits que l’on trouve dans les commerces et l’industrie parce que beaucoup sont tout à fait sains et pas ultra-transformés”, déclare le docteur Touvier. La directrice de recherche conseille prêter attention à la qualité nutritionnelle des produits, de “se fier au Nutriscore” et “de regarder la liste des ingrédients”.Il ne faut pas être alarmiste et dire que si on consomme de temps en temps un plat ultra-transformé ou un soda, on augmente son risque de faire un accident cardiaque de 12% . C’est la consommation régulière qui importe“, souligne la docteur Touvier qui, comme ses collègues, prône la consommation d’aliments bruts (légumes, fruits, poisson, lentilles, noix…).

Source France Bleue

Lire aussi:  Afrique du sud : Burger King enlève le mot « Ham » (jambon) de « Hamburger » pour ne pas offenser les musulmans

 

Plus de partages

4 pensées sur “Jambon, lasagnes, sodas : l’abus d’aliments “ultra-transformés” augmente le risque d’AVC, selon deux nouvelles études

  • 30 mai 2019 à 18 h 14 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook:

    Bonjour,

    Une fois n’est pas coutume, je lirais l’article après. Je tenais à vous apporter mon témoignage. Depuis 2001 je suis végétarien et même presque végétalien, alors que je consomme encore les oeufs et le miel et que je porte des accessoires ou des meubles en cuir. Bien entendu je n’ai jamais fumé et je marche au moins 30 minutes par jour pour me promener.

    Dès 2009 je ne bois plus une goûte d’alcool, ayant fait un test entre 2001 et 2002. Je ne bois plus de café depuis 2009 également. En fait je ne bois en général aucun soda.

    En 2016, alors que je faisais presque 107 kg, je décide d’arrêter la consommation de chips, cacahuètes, biscuits sucrés et je passe en deux mois à 96 kg.

    Puis la même année je fais un autre test, une sorte de défi, un régime néolithique, mais vu que je ne consomme plus de viande et que ce régime demande de ne consommer que des protéines, durant un mois je ne consomme que des oeufs, soit une moyenne de neuf oeufs par jour, sans augmenter mon cholestérol et dans la foulée je perds 14 kg, passant ainsi à 82 kg (pour une taille de 190 cm), malheureusement je reprends mes kilos dès que je réintègre chocolat noir 72% et +, ainsi que des fruits, des noix et des légumes.

    Finalement, depuis mi-septembre de l’an passé (2018), j’ai tenté le fasting (jeûne intermittent) et cela à très bien marché, soit 16 heures sans manger y compris les heures de sommeils et j’ai passé en 4 mois de 96 kg à 83 kg, mais je ne suis pas encore satisfait, alors profitant de la période de ramadan de mon épouse (je ne suis pas musulman), je m’amuse à ne manger que sur une période 2h ½ par jour, entre 19h30 et 22h, je ne me sens en rien privé et je n’ai à l’esprit aucun besoin de compenser, par contre ma balance est cassée et donc je n’ai plus de moyens pour me peser, mais j’ai en moins de 15 jours perdu sans forcé, plus de 10 cm à ma ceinture obligatoire, pour retenir mes vêtements usagers.

    Bien à vous.

    Répondre
  • 31 mai 2019 à 12 h 39 min
    Permalink

    Bonjour,

    Ce qu’il faudrait faire et manger chaque jour.

    30 minutes minimum de marche normale, manger 2 bananes et 1 pomme, boire de l’eau et du thé vert (sans sucre), faire la pratique védique amaroli (plus efficace si l’on est végétarien et si l’on ne boit pas d’alcool et que l’on n’est versé dans aucune substance hallucinogènes ou psychotrope et à proscrire sur les périodes ou l’on prend des antibiotiques/ sur dosage), pratique consistant à boire son urine, qui est ce qui fait la différence si vous êtes coincé plusieurs jours dans un immeuble suite à un tremblement de terre, ou que vous êtes perdu dans le désert, ou après une catastrophe nucléaire ou l’eau a été contaminée, entre le fait de vivre ou mourrir, et pour tous les jours est un excellent médicament naturel. Durant les traversées des caravelles pour l’Amérique, l’urine était employée pour tuer les bactéries dans lesquels l’on passait certains aliments pour les désinfectés, l’urine étant connu comme un des meilleur antiseptique naturel puissant et sur les plaies ouvertes également.

    Amendes avec peau, noix. Goji et chocolat noir à partir de 72% et plus, sont de bons anti-oxydent, tout comme la spiruline à mettre dans la salade, les avocats, le pain d’épeautre, de seigle, d’avoine, les œufs, le miel, le gombo (moi je déteste, mais le gombo à des vertus contre les maladies cardiaques), lentilles, faire son propre beurre clarifié / Ghee (écrivez-moi à thierry.poget@yahoo.com et je vous enverrai la recette du Ghee au curcuma).

    Pas trop de féculant, patate en tête, le moins possible de sel, par contre le poivre fait ressortir l’ensemble des effet du curcuma qui est un des plus puissant anti-oxydent naturel qui soit.

    A proscrire, le café avec ou sans sucre, le chocolat au lait, les laitages, les fromages, tout les aliments à base de blé, qui à la cuisson modifie la structure de la farine et accélère notre vieillissement donc pâte (l’on en trouve en Suisse à l’épeautre), biscuits, pain blanc et même pain avec graines incluse, pain noir au blé, etc.., le pire étant le maïs, donc plus de pop corn et autres chips, ni de bonbons qui soit contiennent beaucoup de sucre de maïs obésité aux Etats-Unis vient entre autre de là, ni bonbon mou à base de graisse animale comme le porc pour son velouté et sa douceur, ni de cacahuètes salées, ni d’amuse-gueule aux apéros, les alcools afin de nous assurer de ne pas perdre le contrôle de notre conscience, toutes les viandes, poissons et autres crustacés (pour ne pas tuer ou faire tuer, soit afin de subir le moins possible de mauvais karma, énergies négatives en retour), pas de soda à cause de la prise de poids assurée et pour l’ensemble l’obésité.

    Il y en a sans doute d’autres, mais déjà si vous mettez en pratique ces quelques exemples, cela vous sera profitable.

    Bien à vous.

    Répondre
  • 31 mai 2019 à 13 h 03 min
    Permalink

    Bonjour,

    Au fait, pourquoi depuis des siècles l’on diabolise l’urine en disant que c’est sale, dégoûtant et en l’assimilant aux excréments (quoique maintenant le caca est aussi utilisé en médecine), parce que l’on peut interdire un excellent médicament, comme proscrire et stigmatisé par exemple les médicaments homéopathiques, mais l’urine, aucun gouvernement aussi puissant qu’il soit, aucune organisation secrète, aucun groupe pharmaceutique n’a d’emprise sur votre urine.

    Pensez-y et testé. Pour ma part je bois mon urine depuis l’été 1997 et si l’urine comme certains le martèle qu’il ne procure aucun effet, eh bien les marins du temps de Collomb et autres Vasco de Gamma, ainsi que les médecins et patients utilisant la médecine Ayurvédique, ni les rescapés de catastrophe naturel ou naufragés sur une île déserte, tout comme moi, n’en sont pas mort, tout au contraire.

    Bien à vous.

    Répondre
  • 24 juin 2019 à 1 h 45 min
    Permalink

    Bonjour à toutes et à tous !

    Et puis, il y a la taurine qui se trouve intégré au fameux et légendaire Red Bull, tant apprécié par les plus jeunes et les moins jeunes, y compris moult musulmans et qu’est-ce donc la taurine …?

    Du sperme de taureau, mais pas seulement celui-ci, il y a aussi du sperme de porc, santé pour les musulmans de la planète Red Bull.

    Comme qui dirait … Y’a une bulle !

    Bien à vous et santé !

    https://exoportail.com/voici-la-liste-des-substances-animales-cachees-dans-vos-aliments-la-ou-on-ne-devrait-pas-les-y-trouver/

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :