«Rien à foutre des djihadistes français condamnés à mort en Irak»: le porte-parole du RN sans concessions

Temps de lecture : 2 minutes

Alors que Paris, qui est contre la peine de mort, multiplie les démarches pour sauver la vie des Français condamnés à mort en Irak, Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du Rassemblement national, a affirmé durant le Grand Oral des GG RMC qu’il n’en avait «rien à foutre».

Interrogé pendant le Grand Oral des GG sur les efforts déployés par Jean-Yves Le Drian pour éviter la peine de mort aux quatre djihadistes français actuellement détenus en Irak, le porte-parole du Rassemblement national Sébastien Chenu a signalé que ceux-ci devaient rendre des comptes dans le pays où ils avaient commis leurs méfaits et ce conformément aux lois judiciaires locales.

«Moi je pense que lorsqu’on est un djihadiste, qu’on part en Irak, que finalement on est pris dans les mains de la justice irakienne, on doit rendre des comptes dans le territoire sur lequel on est, dans lequel on a commis un certain nombre de méfaits. Donc ils vont rendre des comptes à la justice de ce pays. La justice de ce pays n’est pas la même que la nôtre. Tant pis», a affirmé M. Chenu.

Interrogé sur une éventuelle pitié éprouvée envers les condamnés à mort, il a lâché: «Rien à foutre».

Après qu’on lui a demandé de préciser, il a renchéri: «Voilà, je n’en ai rien à foutre».

Dans le même temps, la France «multiplie les démarches» pour éviter la peine capitale à ses quatre ressortissants condamnés à mort en Irak pour appartenance au groupe terroriste Daech*.

Lire aussi:  Il faut « sauver » les soldats de Daech: 45 avocats font la leçon pour leur éviter la peine de mort

M. Le Drian estime que c’est à l’Irak de juger les personnes soupçonnées d’avoir rejoint les rangs djihadistes sur son territoire.

«Ces terroristes-là, parce qu’il s’agit bien de terroristes, qui nous ont attaqués et qui ont été semeurs de mort en Irak, doivent être jugés là où ils ont commis leurs crimes. Et donc c’est à la justice irakienne de les juger», a déclaré le ministre des Affaires étrangères le mardi 28mai.

Le Quai d’Orsay a annoncé le 27 mai que les Français condamnés bénéficiaient de la protection consulaire, ce qui signifie que l’ambassade de France sur place s’assure qu’ils bénéficient de l’assistance d’un avocat et peuvent exercer les recours «prévus par le droit irakien».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Source Sputnik

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Une pensée sur “«Rien à foutre des djihadistes français condamnés à mort en Irak»: le porte-parole du RN sans concessions

  • 1 juin 2019 à 16 h 00 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Djihadistes français, ça sonne antinomique à mon oreille. C’est malheureux pour eux, l’on souhaiterait bien dire que tout un chacun peut à un moment donné être abusé, mais là je crois pas, tout au contraire, chacun dans la vie fait des choix et à un moment donné, devra les assumer.

    Je pense que la réaction de ce politicien RN est correcte. Ainsi, si cela pouvait faire prendre conscience que tout en France et en occident ne sera pas pardonner à ceux extrémistes de tous ordres et de tous poils, ne voulant semer que haine et confrontation ici en Europe, seront soit emprisonnés, expulsés, voir si les fronts se durcissent … Exécutés … !

    Ma foi, ces salauds doivent apprendre que nous aussi en Europe, nous pouvons êtres lorsque l’on nous y pousse, menaçant et tranchant.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un excellent week-end.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com