La Nouvelle-Zélande supprime toute référence à Jésus dans la prière parlementaire

À la suite de l’attaque de la mosquée Christchurch, nous apprenons que la Nouvelle-Zélande a supprimé toutes les références à Jésus de la prière parlementaire, suscitant l’indignation parmi la population chrétienne du pays.

Le président de la Chambre, Trevor Mallard, a pris la décision de supprimer les références à Jésus afin de rendre la prière «plus inclusive» pour tous les parlementaires.

The Guardian rapporte: Une référence au «dieu tout-puissant» demeure, mais ce n’est pas une référence spécifique à un dieu chrétien.

Les manifestants veulent que le nom de Jésus soit rétabli et ont brandit des pancartes sur lesquelles était écrit « Mallard Judas déshonorant ».

Mardi, environ 1 000 personnes ont protesté devant les marches du parlement à Wellington, affirmant que la Nouvelle-Zélande était une nation chrétienne et que Mallard n’avait pas le pouvoir de radier le nom de Jésus.

“Il a besoin d’un bon coup de pied où je pense parce qu’il s’agit d’une nation chrétienne”, a déclaré à Radio NZ le manifestant Rieki Teutscher. Nous ne partageons pas son athéisme.”

Carmel Morgan, un autre manifestant, a déclaré que Mallard aurait dû consulter les Néo-Zélandais ou annoncer un référendum avant de changer de prière.

Des politiciens tels que Jacinda Ardern et Winston Peters ont déclaré qu’il aurait été judicieux que l’orateur consulte plus largement avant de mettre en œuvre ces changements.

“Si vous voulez faire un changement, laissez le Parlement décider – pas une personne seule.”

Mallard a déclaré qu’il avait consulté les parlementaires et que la majorité avait indiqué qu’ils étaient en faveur d’une prière laïque.

Abandonner sa foi chrétienne traditionnelle a sans aucun doute été un facteur important dans la fusillade de la mosquée. Alors que les anciennes églises chrétiennes sont transformées en mosquées, on nous dit d’accepter cette islamification avec un sourire tolérant. Juste pour ne pas fâcher les musulmans.

Si un musulman entend parler de Jésus dans une prière publique, cela pourrait déclencher une réaction extrême. Il est donc préférable de supprimer Jésus de notre culture pour que nous puissions tous nous entendre.

Lorsque le Premier ministre néo-zélandais revêt son hijab en public, toute la Nouvelle-Zélande blanche est trahie par les dieux de la diversité, mais le christianisme ne fera pas partie de cette équation. Vous ne pouvez pas dire «Jésus» car cela offenserait les musulmans.

Notre gouvernement “démocratique” va maintenant nous faire taire, et même nous emprisonner si nécessaire, pour le “bien de tous”.

Traduction partielle Fabrice Drapel

Lire aussi:  Allemagne : toujours plus d’immigrants musulmans

Source rightoftheright.com

 

Plus de partages

2 pensées sur “La Nouvelle-Zélande supprime toute référence à Jésus dans la prière parlementaire

  • 5 juin 2019 à 9 h 03 min
    Permalink

    Des idiots! Tres idiots et incultes! L’Islam reconnait Jesus Christ comme profet . C’est Issa.

    Répondre
  • 5 juin 2019 à 19 h 36 min
    Permalink

    Tout à fait, tout est programmé pour tuer le christianisme, même l’islamisme à moyen terme, au profit de nouvelles religions plus onusiennes. Bien à vous.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :