Dans nos villes islamisées, la diversité cède la place à l’homogénéité halal

Une société multiculturelle, inclusive, humaniste, ouverte sur le monde, c’est la Société idéale du futur, prônée par les gentils progressistes – opposés aux affreux populistes, aux relents de souffre – aspirant à créer un nouvel ordre mondial basé sur le grand remplacement d’une civilisation judéo-chrétienne par une autre d’origine démoniaque.

Ce grand remplacement n’est pas uniquement ethnique et culturel, il est global : civilisationnel, religieux, historique, moral et plus grave encore, il vise à remplacer les esprits libres par des esprits soumis, formatés à la pensée unique, celle imposée par les soi disant « élites », des esprits devenus incapables de penser, de réfléchir par eux-mêmes, des sortes de zombies.

Manipulés par le rouleau compresseur d’une propagande incessante insidieusement distillée par les médias, les gouvernements et les ministères de l’éducation, propagande soutenue par la police de la la pensée veillant à réduire au silence toute opposition ou réaction présumée hostile, une majorité de citoyens occidentaux ne prennent pas encore conscience du piège qui leur est tendu par ce prétendu « Camp du Bien ».

Parti-pris de nos « élites » dirigeantes et religieuses en faveur exclusive des migrants, majoritairement musulmans, indifférence glaciale envers la misère de nos concitoyens, soumission à la laïcité afin de détruire le christianisme, adhésion hystérique au mythe du dérèglement climatique érigé en nouvelle religion, permettant ainsi d’occulter le véritable danger qui menace l’Occident : son islamisation.

Propagande inlassablement répétée par les médias, les séries télévisées, les films, où le Blanc devient de manière de plus en plus récurrente le méchant raciste, le xénophobe, le violeur, le tueur, voire même le terroriste.

Il n’y a plus d’information, mais abrutissement des esprits par la désinformation

Le lavage en vert des cerveaux d’un grand nombre de nos concitoyens européens a aussi merveilleusement fonctionné et les dernières élections européennes l’ont confirmé par les scores élevés des partis écolos dans certains pays occidentaux.

Et c’est aussi pour lutter contre le dérèglement climatique que de nombreux citoyens occidentaux, à l’esprit embué voir terrorisé par la propagande écologique ont voté pour les écologistes, pro-immigrationnistes, adeptes d’une Europe sans frontières, ouvertes à tous, tout particulièrement aux migrants en provenance de pays musulmans, ayant d’autres priorités, notamment celle de verdir la planète non par l’écologie, mais par la démographie, la propagation. et l’imposition de l’islam. Originaires de pays où l’écologie , la protection de la faune et de la flore, ne constituent pas leur souci majeur, ils sont paradoxalement les protégés des écologistes au grand coeur… Or, plus il y aura d’habitants en Europe, plus la nature sera saccagée et de cela les écolos ne semblent guère s’en soucier, pourvu qu’ils aient l’ivresse du pouvoir.

« Save the planet » est devenu le slogan à la mode, le nouveau credo, la préoccupation majeure pour certains, au point qu’en Suède, un phénomène nouveau a vu le jour : le « flygskam » ou la honte de prendre l’avion.

Ainsi, certains consommateurs de kérosène, atteints du « flygskam » ont décidé de ne plus voyager en avion mais d’opter pour le train, la voiture ou le bateau… mais comme ces moyens de transport polluent également, bientôt les « apôtres » de la nouvelle religion « save the planet » demanderont aux citoyens de voyager à dos d’âne, à cheval ou en diligence, comme au bon vieux temps, la voiture et l’avion étant exclusivement réservés aux « élites » dirigeantes et à leurs valets.

Lire aussi:  La Nouvelle-Zélande supprime toute référence à Jésus dans la prière parlementaire

Comme tout bon politicien, l’écolo n’hésite pas à trahir ses convictions, si cela lui permet d’obtenir des voix. Ainsi à Bruxelles, lors de leur récente campagne électorale, les écolos, censés respecter les animaux, se dirent favorables à l’abattage hallal. Ils sombrèrent ainsi dans le communautarisme le plus exécrable même au prix de valeurs importantes comme celui du bien-être animal et ce pour obtenir les votes des musulmans. Tout simplement écoeurant !

Sans oublier leur penchant pour le voile islamique, afin de respecter le droit de la femme et de la petite fille musulmane à exhiber en public l’étendard de leur foi ! Les écolos, à nouveau sacralisés par leur angélique mission de sauvetage de la planète, ne seraient-ils pas devenus un tant soit peu opportunistes ?

Quand ces apôtres de la diversité à tout prix réaliseront-ils qu’ils commettent une erreur tragique ?

La diversité n’existe pas dans les pays musulmans

En Occident, une fois la population musulmane devenue majoritaire, la diversité disparaîtra comme neige au soleil. Les musulmans vampirisent nos villes en y imposant la loi d’Allah, obligeant ainsi nos concitoyens à fuir, à leur abandonner ce qui autrefois étaient leurs quartiers, leurs rues, leurs maisons, leurs commerces.

En Grande Bretagne toujours à l’avant-garde, premier pays à avoir succombé les yeux fermés au charme enivrant du « multiculturalisme islamique » les villes islamisées se multiplient.

 

Des villes comme Birmingham, Bradford, Derby, Dewsbury, Leeds, Leicester, Liverpool, Luton, Manchester, Sheffield, Waltham Forest et Tower Hamlets illustrent clairement le nouveau visage islamisé de la Grande Bretagne. Là, c’est la population britannique de souche qui est en voie de disparition. Cela devrait ouvrir les yeux aux peuples occidentaux, les inquiéter, les secouer de leur apathie, car cette « mutation démographique majeure » de la Grande Bretagne s’est accomplie en seulement deux décennies.

Hélas, ils sont trop nombreux encore à continuer à somnoler, indifférents à la tragédie qui se déroule jour après jour sous leurs yeux . On apprend aux jeunes dans les écoles que Mahomet était un brave type et que l’islam est une religion d’amour, de tolérance et de paix, alors pourquoi s’inquiéter, prêter une quelconque attention aux discours haineux de ces oiseaux de malheur racistes, islamophobes, xénophobes ?

Les musulmans n’ont pas besoin de devenir majoritaires au Royaume-Uni ; il leur suffit d’islamiser progressivement les villes les plus importantes avec apparemment la bienveillante collaboration des autorités politiques, fières d’assister à la transformation tout en douceur et en beauté de leur autrefois si chère Grande Bretagne en un futur califat islamique.

Le changement est déjà en cours. Le « Londonistan » devient un cauchemar à majorité musulmane : il présente l’inquiétant visage d’un hybride culturel, démographique et religieux où le christianisme décline et l’islam prospère.

Dans la petite ville islamisée de Savile (Yorkshire) la diversité a disparu, les musulmans étant devenus majoritaires

(En juin 2018, Mrs Janice Atkinson, députée européenne britannique et membre du Conseil National de la Résistance Européenne, a vu son micro coupé en pleine séance alors qu’elle évoquait le cas de Tommy Robinson, emprisonné à l’époque au risque de sa vie parmi des islamistes, qui avaient juré sa perte. Remarquable exemple de censure pratiquée par le très démocratique Parlement européen.)

Lire aussi:  Jean-Frédéric Poisson : l’Islam à la conquête de l’Occident

En 2018, le Daily Mail OnLine publiait un article inquiétant sur Savile, une petite ville islamisée du Yorkshire, où la diversité avait complètement disparu, la grande majorité de ses habitants étant désormais musulmans.

Sur 4.033 habitants, seulement 48 sont encore des Britanniques de souche et la diversité a fui la ville, la plupart des résidents étant aujourd’hui des Pakistanais et des Indiens.

Dans un documentaire, style article, le Daily Mail OnLine décrivit « Savile Town » comme l’une des villes ethniquement et religieusement les plus homogènes du Royaume, la plupart de ses habitants partageant la même culture, la culture islamique.

Et cela n’est pas une exception, encore moins une coïncidence, car les musulmans préfèrent vivre entre eux. De nombreux musulmans s’installèrent à Savile pour travailler dans les filatures lainières à des salaires très bas. Après un certain temps, ils ouvrirent leur boutique de vêtements islamique et de matelas de prière. Les pubs furent rapidement fermés, idem pour les magasins et les épiceries anglaises et remplacées par des boutiques et épiceries halal. Une mosquée cathédrale fut érigée pour 4000 fidèles et l’image des rues changea pour toujours.

Les femmes musulmanes de Savile ne parlent pas la langue de Shakespeare ou balbutie à peine quelques mots. Elles mènent quasiment une vie de recluses, s’occupent de leurs enfants, des repas de leur seigneur et maître et les rares fois où elles sortent, c’est pour participer à certains événements réservés aux femmes dans la grande mosquée. Bref, une vie des plus passionnantes et vertueuses, agréables à Allah !

« De nombreuses femmes ont été amenées au Royaume-Uni afin d’épouser un « Britannique » d’origine sud-asiatique, qui ont fait de cette ville leur ville.» écrivit le Daily Mail OnLine

Même la dame qui vend des glaces en été porte une burka à Savile Town et les jeunes filles sont obligées de draper leur corps, objet de toutes les tentations malsaines, de très seyants vêtements pudiques.

« Toutes les filles que j’ai vues, même celles de six et sept ans jouant dans le parc, étaient enveloppées dans un hijab et une robe jusqu’aux épaules, de crainte qu’un homme ne puisse voir sa peau. » rapporta le journaliste du Daily Mail.

La transformation de cette petite ville donne un glaçant aperçu de l’avenir : l’Islam n’apporte pas la diversité, il crée une société homogène, une société exclusivement réservée aux musulmans. Mais cela, nos utopistes d’un futur multiculturel radieux refusent de le voir. La diversité est si belle, surtout quand elle se colore du vert de l’islam et du noir corbeau pour les femmes.

Le cas de Savile n’est plus une exception britannique, des quartiers de plus en plus nombreux de villes allemandes, françaises, suédoises sont désertées par les citoyens de souche, laissant ainsi la voie libre à leur halalisation. Là où l’islam s’installe, la diversité s’évapore. Etrange, que ce phénomène échappe à l’attention des défenseurs fanatiques de la diversité.

[…]

Lire la suite de l’article

© Rosaly pour Dreuz.info.

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :