Youssef Al Qaradawi jihadiste, christianophobe et antisémite

Depuis trois décennies, l’immigration massive arabo-musulmane a importé avec elle la montée en puissance de l’Islam, et ses milliers d’imams originaires de pays autoritaires théocratiques n’ayant aucune tradition démocratique (en provenance d’Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de l’Arabie Saoudite, du Yémen, du Qatar, de l’Égypte) venus endoctriner la diaspora musulmane en Europe.

Les prédicateurs de l’association « la Voie Droite » sont adeptes d’un Islam fondamentaliste (communément appelé « salafisme », du mot arabe salaf, « l’époque des pieux prédécesseurs ») l’Islam tel que pratiqué au temps des compagnons du Prophète, avec toutes ses lois coercitives, intolérantes, misogynes, évidemment totalement incompatibles avec les règles, les moeurs, les valeurs de la civilisation occidentale.

Ce dogme sépare et éloigne les Musulmans de la vie en société en tentant de créer un état dans l’état, s’appuyant sur le communautarisme islamique.

La vision temporelle de ces fondamentalistes reste éternellement figée au VII siècle, en prônant le retour au mode de vie du Prophète, le « beau modèle », et le rejet total de la société civile occidentale. Les mécréants, les non-musulmans, sont des êtres impurs, source de perversion qu’il faut éviter de fréquenter ou convertir à l’Islam.

Les femmes doivent être obligatoirement voilées, sous l’emprise d’un marham, un tuteur mâle (père, frère, cousin, mari,…), auprès duquel elles doivent se soumettre quelque soit leur âge, elles ne peuvent par exemple sortir de la maison sans leur permission.

L’objectif de ces prédicateurs est clair : détruire l’identité française issue des racines gréco-latine, romaine et de la spiritualité du judéo-christianisme, pour la remplacer par une identité musulmane, misogyne, intolérante ayant pour objectif :

– le rejet des traditions millénaires faisant partie de la culture occidentale comme les arts et la musique, étant considérée comme « la voix de Satan ».
– l’obligation pour les femmes de porter le voile islamique et d’obéir à leur mari
– la promotion des discours antisémites et antioccidentaux
– l’élimination de la pluralité démocratique pour la remplacer par un État Islamique sous la charia.

Comment faire progresser l’islamisation de la société française et imposer les valeurs sacrées diffusées par ces prédicateurs ?

La stratégie pour arriver à transformer la France en état islamique, passe tout d’abord par une propagande dans les termes même du language employé, dérivés de la novlangue, concept inventé par George Orwell dans son roman « 1984 », décrivant un monde totalitaire.

Le procédé consiste à inventer ou redéfinir certains mots du langage afin d’atteindre un objectif déterminé, pour interdire de penser et d’agir.

Al-Qaradawi, grand chef spirituel des Frères musulmans

Si Youssef al-Qaradawi a choisi de ne pas être officiellement le guide suprême des Frères musulmans, il en est pourtant le leader incontesté. Déclaré persona non grata dans de nombreux pays, pour, notamment, apologie du terrorisme et appel au meurtre des homosexuels, le prédicateur égyptien vit des jours tranquilles et luxueux au Qatar où il s’est réfugié.

Lire aussi:  « Si la Nouvelle-Zélande veut se protéger contre tout attentat islamiste visant à venger Christchurch, le pays doit soutenir ses musulmans »

Pendant des décennies, Al-Qaradawi a animé une émission de télévision la « charia et la vie » sur Al-Jazeera, regardée par des dizaines de millions de musulmans dans le monde. Selon Matthew Levitt, un ancien responsable de la lutte antiterroriste au FBI, il est « l’une des personnalités les plus publiques de l’aile radicale des Frères musulmans ».

Dans ses prêches à la télévision qatarie, il traite tous les sujets allant des printemps arabes à la masturbation féminine. Il applique la doctrine des Frères musulmans qui consiste à islamiser le monde. En 2003, le prédicateur a publié une fatwa déclarant que « l’islam retournera en Europe ».

 

Hormis un court séjour en Egypte lors des événements de la place Tahrir en 2011 et l’arrivée au pouvoir d’un Frère musulman, Mohamed Morsi, Al-Qaradawi est resté au Qatar depuis son arrivée en 1961.

Il est protégé par l’émir Al-Thani, qui lui a gracieusement accordé un passeport diplomatique. En juin 2017, l’émir du Qatar avait invité plusieurs éminentes personnalités religieuses islamique pour fêter la fin du ramadan. Le prédicateur était assis sur une chaise dorée juste à côté du monarque.

Al-Qaradawi et l’actuel Emir du Qatar

Une fortune conséquente

Mais ce n’est pas le seul privilège dont il dispose. L’émir Al-Thani est généreux avec ce « leader spirituel » qui vit dans une maison somptueuse bien loin de l’ascétisme religieux.

Dans deux câbles diplomatiques divulgués par Wikileaks, il est fait état de propriétés substantielles, y compris des villas qu’il loue. Sans donner de chiffres, les documents évoquent des revenus substantiels.

En prime, le souverain met un jet privé à disposition chaque fois qu’Al-Qaradawi part prêcher la bonne parole.

Apologie du terrorisme

Les prêches du prédicateur cathodique sont sans cesse émaillés de déclarations incendiaires et d’appels au djihad armé. A plusieurs reprises il a notamment déclaré « les attentats suicides sont un devoir ». Dès 2005, Al-Qaradawi avait, dans une fatwa, appelé les femmes à devenir kamikazes.

A cette époque déjà un grand journal irlandais l’avait surnommé « le théologien de la terreur ». Loin d’être anecdotiques, les appels haineux du théologien de Doha ont un impact certain sur la radicalisation d’une minorité de musulmans influençables.

Apologie du viol

A de multiples reprises, Al-Qaradawi a accusé les femmes violées d’être coupables de leurs malheurs, sous prétexte qu’elles provoqueraient elles-mêmes ces attaques sexuelles par leurs comportements et leurs tenues vestimentaires.

Antisémitisme viscérale

Il est impossible de faire le compte des remarques antisémites de l’idéologue des Frères musulmans tant elles sont nombreuses. En 2009, Al-Qaradawi a déclaré à propos des juifs : « Tuez-les tous, jusqu’au dernier ».

Appel au meurtre des homosexuels

En 2005, Al-Qaradawi a publié un livre « le licite et l’illicite en islam ». Dans cet ouvrage digne du moyen-âge, il évoquait ainsi les règles islamiques concernant l’homosexualité : « Les savants en jurisprudence ne furent pas d’accord sur le châtiment que l’on doit infliger à l’auteur de cette immoralité. Est-ce que les deux partenaires reçoivent le châtiment du fornicateur ? (la lapidation) Est-ce que l’on tue l’actif et le passif ? Par quel moyen les tuer ? Est-ce avec un sabre ou le feu, ou en les jetant du haut d’un mur ? Cette sévérité qui semblerait inhumaine n’est qu’un moyen pour épurer la société islamique de ces êtres nocifs qui ne conduisent qu’à la perte de l’humanité. »

Lire aussi:  Salem Benammar : L’islam est le mal absolu

Nul besoin de commenter. Les images des terroristes de Daech jetant des toits des jeunes homosexuels ne seront que la mise en pratique des théories d’Al-Qaradawi.

Interdiction de séjour dans plusieurs pays d’Europe, de la Ligue Arabe et aux Etats-Unis.

Pour toutes les raisons précitées, Al-Qaradawi a été interdit de séjour dans de nombreux pays, c’est la raison pour laquelle également l’aide du Qatar lui est aussi précieuse.

La France l’a banni, mais ce sont les Etats-Unis qui ont été les précurseurs en lui interdisant le territoire américain dès 1999.

Il a aussi été déclaré indésirable en Autriche, au Royaume-Uni mais également dans des pays de la Ligue Arabe comme l’Egypte, les Emirats Arabes Unis et plus récemment en Arabie Saoudite, qui a décidé de rompre avec l’islamisme radical.

Soutiens en France

En France, le principal représentant de ce « leader spirituel » est le complotiste Nabil Ennasri, le très officiel directeur de l’Observatoire du Qatar à Paris.

Il n’est pas le seul, avant ses ennuis, Tariq Ramadan était aussi un fidèle, ainsi que toutes les organisations affiliées de loin ou de près aux Frères musulmans, comme par exemple, l’ancienne UOIF, désormais appelée Musulmans de France.

Réseau en Europe

Les Frères musulmans ont tissé leur toile dans toute l’Europe. Al-Qaradawi peut compter sur un réseau important et structuré pour relayer son message.

Le Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR), dont le siège est à Dublin, peut être considéré comme la structure porteuse des multiples filiales basées aux quatre coins de l’Europe.

Le CEFR est utilisé pour mettre en place la doctrine des Frères musulmans éditée dès la fatwa d’Al-Qaradawi en 2003 : « l’islam retournera en Europe ».

Jusqu’où et jusqu’à quand les dirigeants laisseront-ils faire ? Car si le prédicateur cathodique est interdit de séjour, toutes les organisations qui relaient sa parole sont, elles, admises et reconnues…

Publié par alter INFO

Sources :

Tanya Klein
http://islamineurope.unblog.fr/tag/youssef-al-qaradawi/
UFJ

 

Plus de partages

Une pensée sur “Youssef Al Qaradawi jihadiste, christianophobe et antisémite

  • 8 juin 2019 à 14 h 07 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook:

    Bonjour,

    Ce que j’ai du mal à comprendre, n’est pas que ces fous viennent chez nous pour nous imposer leurs vues plutôt que rester chez-eux, ça j’ai bien compris leurs intention de soumettre le monde entier à leur doctrine conquérante et intolérante, mais ce que j’ai du mal à comprendre est :

    Pour quelle (s) raison (s), les gouvernements des démocraties du monde entier, mis à part le Japon, autorisent que ces personnes viennent sur le sol des pays démocratiques pour s’y exprimer, plutôt que tenter au contraire, de faire en sorte que les musulmans suivent la voie inverse, soit s’assimiler au courant démocratique en adoptant les valeurs chrétiennes, hindouistes, bouddhistes, jaïnisme et autres, allant dans le sens opposé, soit tolérance, respect de l’individu, respect de la croyance de chacun et de sa propre autodétermination quant à celle-ci, sans risque de fatwa, d’être exécuté pour le déshonneur de ne pas avoir suivit le ramadan ou carrément de souhaiter changer de religion ?

    Comment est-il au point où nous en sommes, de pouvoir inverser rapidement ce processus de haine et d’intolérance, qui fatalement nous conduira tous à un moment donné à prendre les armes, afin de défendre nos valeurs et notre liberté…!?

    Ainsi je ne comprends absolument pas le jeu de tous ces gouvernements et de toutes ces autorités.. ?

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un excellent week-end.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :