«Fuck France», «Refugees welcome» : une stèle en l’honneur de maquisards et une chapelle dégradées

Le Dauphiné libéré rapporte qu’un monument aux morts en l’honneur des libérateurs du bataillon Berthier et des maquisards du Rhône et de l’Ain, ainsi que la chapelle adjacente, ont été tagués de messages et sigles anarchistes et anti-frontières.

Dans un article mis en ligne le 6 juin, Le Dauphiné libéré fait état de la dégradation d’une stèle en l’honneur des libérateurs du bataillon Berthier et des maquisards du Rhône et de l’Ain, érigée au sommet du col de l’Echelle, dans les Hautes-Alpes. D’après une photo publiée par le quotidien régional, des sigles anarchistes (le «A» entouré d’un cercle) ainsi que l’acronyme «ACAB» (pouvant signifier «All cops are bastards» ou «All capitalists are bastards», soit «Tous les policiers sont des salauds» ou «Tous les capitalistes sont des salauds»), ont été tagués à la bombe noire sur ce monument au mort.

En outre, toujours selon LeDauphiné libéré, la chapelle adjacente a également été taguée. On peut lire, sur un autre visuel du journal, les graffitis suivants : «Refugees welcome» («Bienvenue aux réfugiés»), «Fuck France», «Open the border» («Ouvrez la frontière»), «ACAB» ou encore des croix inversées.

Parmi la classe politique, le conseiller départemental (Les Républicains) de Briançon Arnaud Murgia a exprimé sur Twitter sa «honte de découvrir la dégradation du monument d’hommage au bataillon Berthier et au maquis par les militants anti-frontières au col de l’Echelle, deux jours après le [75e anniversaire du Débarquement en Normandie]».


De même, l’ex-conseiller de Jean-Luc Mélenchon et fondateur du parti République souveraine, Djordje Kuzmanovic, a pointé du doigt l’œuvre d’«antifa[s]», et rappelé que le monument aux morts célébrait la mémoire d’un «bataillon de résistants FFI du Rhône ayant combattu les nazis».

Source RT

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :