Un Français sur deux doute que les migrants demandant asile soient de « vrais réfugiés »

Une étude mondiale publiée jeudi montre que la moitié des Français pense que les migrants viennent plus dans l’Hexagone pour des raisons économiques et sociales qu’en étant à « la recherche d’un refuge ».

La moitié des Français doute que les réfugiés soient de « vrais réfugiés » selon une étude mondiale d’Ipsos parue jeudi 20 juin qui montre qu’ils sont de plus en plus crispés et pessimistes sur les questions d’intégration.

La remise en cause de la légitimité des réfugiés est en hausse dans le monde selon l’Ipsos qui mène cette enquête sur près de 30 pays depuis 2017.

Plus des migrants économiques que des réfugiés ?

« 54 % de la population mondiale (contre 52 % en 2017) ne croient pas que les étrangers qui viennent dans leur propre pays sont de vrais réfugiés », précise l’étude publiée à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés.

Un Français sur deux considère également que les migrations pour « sécurité économique et sociale » sont plus « crédibles » que « la recherche de refuge ».

Seuls 43 % des Français estiment qu’échapper à la guerre ou à des persécutions « constitue une raison suffisamment légitime pour se réfugier » alors que le taux pour la population mondiale s’élève à 61 %, ce qui place les Français en bas du classement avec les Hongrois.

Sceptiques sur leur intégration

Les Français sont également les plus sceptiques concernant l’intégration des réfugiés. Ils sont 58 % à être convaincus que les réfugiés ne peuvent pas s’intégrer à la société d’accueil contre 47 % de la population mondiale.

Enfin, la fermeture des frontières est de plus en plus considérée comme une « solution » : 42 % de la population française y est favorable, soit une augmentation de 2 % en deux ans. C’est le Mexique qui a enregistré la plus haute progression de cette idée (+16 %).

Lire aussi:  Une belle ville allemande « méconnaissable » après avoir accepté 1200 migrants

Cette étude a été réalisée du 19 avril au 3 mai 2019 dans 28 pays, auprès de 18 027 personnes âgées de 18 à 64 ans.

Source Ouest France

Plus de partages

2 pensées sur “Un Français sur deux doute que les migrants demandant asile soient de « vrais réfugiés »

  • 21 juin 2019 à 11 h 54 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Je suis à 250% d’accord avec le fait que la majorité des immigrés sur l’Europe et non qu’un faible pourcentage ne soient en fait que des personnes en recherche d’emploi, soit des personnes souhaitant ne rien faire d’autre que profiter de la générosité des systèmes d’aides sociales qu’offrent les Européens dont la Suisse mon pays (même si en famille nous avons du la quitter à cause de nos malheureuses possessions déclarées honnêtement au fisc Vaudois et Suisse, ce qui nous interdisait l’accès à toutes aides sociales).

    Nous avons été banni de pouvoir continuer de vivre dans le pays ou nos deux enfants et moi-même sommes né, mais pas mon épouse qui pourtant est en passe d’obtenir la nationalité Suisse, à cause surtout de la transparence et de l’honnêteté dont nous avons fait preuve, alors que je ne pense pas que ni le gouvernement Suisse, ni les gouvernements cantonaux, ni les gouvernements Européens, se soucient des probables avoir immobilier, terrains, ou fortune que ces « immigrés » possèdent en leur nom propre dans leur pays à l’étranger, pourtant tous ces immigrés seront plus que choyés, financièrement, médicalement, logé, le tout gratuitement (en tous cas en Suisse).

    Les premiers à blâmer sont nos gouvernants qui laissent faire, ou qui ont de concert selon leur plan, provoquer le désastre actuel.

    Ces populations immigrées sont également trompées, car le seul but est qu’elles travaillent en étant déclassées et sous payées (mains d’œuvre bon marché), et pour les autres qui n’obtiendront que de l’aide sociale, ils sont les bienvenus, comme les résidents d’origine également à l’aide sociale, uniquement entretenu pour continuer à faire tourner du commerce les rouages et la machine.

    La situation sera explosive quand ?

    Elle l’est déjà avec les revendications des musulmans, mais les difficultés n’iront qu’en s’accroissant, lorsque nos gouvernants obtiendront des informations plus complètes sur les immigrés qui auront menti sur leurs possessions et qui perdront leur statut et qui seront renvoyés (comme ce que nous même vivons actuellement).

    Le gros point sera lorsque les aides d’Etat ne seront plus octroyées ou beaucoup diminuées faute de moyens, car à ce moment là les tensions seront réelles et tous les profiteurs démasqués, partant que pour eux ils prendront cela comme du non respect (très souvent employé dans la bouche des musulmans) et prendront cela comme du rejet, et que feront ils ?

    Se sera l’insurrection et probablement vu leur nombre, la guerre civile.

    Bien à vous.

    Répondre
  • 21 juin 2019 à 12 h 04 min
    Permalink

    Bonjour,

    Ces quelques mots encore pour compléter:

    Que dire de ces travailleurs immigrés sous payés lorsqu’arrivera pour eux le temps de leur retraite, ils seront à la même enseigne que la plupart des populations résidentes, voir dans des situations plus précaires et donc obligés de s’en retourner d’où ils étaient venus, la queue entre les jambes, à cette différence près, vu leur nombre, ce sera autant d’argent a payé qui ne sera plus investi et dépensé dans les structures étatiques où ils ont évolués et donc de gros manques à gagner pour l’ensemble des pays les ayant hébergés, soit un total fiasco ..!

    Bien à vous.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :