La censure est mondiale : YouTube censure le Parti espagnol Vox

De quel droit « YouTube », sans aucune raison valable et sans motif explicite, s’est-il permis de fermer le compte du parti espagnol Vox, catalogué à l’extrême droite ?

Cette censure porte atteinte très gravement à la liberté d’expression d’un parti politique totalement républicain et démocratique, comme en témoignent les résultats des dernières élections législatives en Espagne : PSOE (Socialistes) 28,7% + 2,1 – Parti Popular (Droite) 16,7% moins 16,3 – Ciudadanos (Centre) 15,9% +2,8 – Podemos (extrême gauche) 14,3% moins 6,9 – Vox (extrême droite) 10,3% + 10,1.

Cette interdiction coïncide fort bizarrement avec la récente campagne anti immigration clandestine, lancée par Vox, qui dénonce l’ampleur rarement atteinte des arrivées de migrants nord-africains et subsahariens, après la période du « Ramadan ».

Les navires de sauvetage des gardes-côtes ont sonné l’alarme devant l’insuffisance de leurs moyens devant l’afflux de centaines de bateaux légers ou pneumatiques.

Les centres d’accueil sont débordés, malgré la construction de nouveaux établissements, notamment celui de Malaga, d’une capacité de 300 individus.

Et ce ne sont pas les dernières mesures prises par le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez : 660 euros par mois offerts aux adultes de moins de 23 ans et surtout les accords passés avec les mafias des passeurs, pour le transport de ces migrants clandestins, qui mettront un frein à cet envahissement du territoire espagnol.

Cette situation pose également problème à d’autres pays européens, notamment à la France, car une grande partie de ces clandestins ne restent pas dans la péninsule ibérique. Ils se dirigent rapidement vers les frontières passoires pyrénéennes.

Ce dernier mercredi, le quotidien « La Voz de Cadix » a informé sur la très préoccupante situation que vit actuellement le détroit de Gibraltar, au départ de « Cabo Espartel » (Tanger), avec l’arrivée massive de migrants illégaux et le grand spécialiste espagnol des flux migratoires, Ruben Pulido, a mis l’index sur la grave situation que va devoir affronter l’Espagne avec la très forte augmentation prévue pour le prochain été.

Lire aussi:  Frédéric Pichon : « La loi Avia est liberticide, il n’y aura plus de débat possible sur les réseaux sociaux »

Cela a commencé dès le dernier week-end ou une soixantaine de marocains, dont une quinzaine de mineurs, ont affronté les forces de l’ordre sur le port de Ceuta (enclave espagnole au Maroc). Après avoir réussi à pénétrer sur le territoire espagnol, ils ont tous été immédiatement reconduits dans leur pays en vertu de la loi sur les étrangers entrant illégalement (Qui n’est appliquée que fort rarement, surtout quand il y a affrontement avec les forces de l’ordre !)

Santiago Abascal, président du parti Vox, s’est exprimé en mettant en garde contre les aides sociales et les subventions accordées aux ONG, complices des passeurs, qui portent atteintes à la sécurité du pays, aujourd’hui et dans un proche futur.

Il estime que bon nombre d’espagnols pauvres nécessitent davantage ces aides sociales que des étrangers clandestins !

© Manuel Gomez pour Dreuz.info.

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :