L’islam va tout emporter, mais c’est le populisme que combat Macron

La presse bien-pensante serait-elle enfin en train de réaliser que la France danse  sur un volcan et devra payer au prix fort quarante  années de mensonges, de trahisons et de lâchetés sur l’immigration et l’islamisation de la société ? Il serait temps !!

Le fait est que Le Point nous brosse un tableau fort inquiétant sur l’islamisation du pays, dévoilée par une mission parlementaire sur nos services publics. Rien de bien nouveau pour un lecteur de RL ou RR, mais un rapport officiel qui sera le bienvenu.

Pendant que Macron dénonce les fake news et prépare la loi Avia, qui interdit de clamer la vérité et de sonner le tocsin sur la menace existentielle qui va détruire le pays, il faut rappeler que le discours anesthésiant sur l’immigration est le plus grand mensonge d’État depuis des décennies.

Macron ment et nous interdit de dire la vérité, ce qui fait de la France le pays le plus muselé d’Europe. Depuis son élection, pas moins de quatre lois ont ligoté la liberté d’expression et le droit de manifester. La loi Avia achèvera le travail en instaurant le délit d’opinion.

https://blogs.mediapart.fr/marugil/blog/310119/la-quatrieme-loi-scelerate-d-emmanuel-macron

Car la mission essentielle de Macron n’est pas de protéger le peuple français mais de l’empêcher de s’exprimer. Tous les lanceurs d’alerte, dont RL ou RR, sont calomniés, ostracisés, bâillonnés et condamnés de façon outrancière alors que les ennemis de la France peuvent s’exprimer en toute liberté, assurés de la mansuétude des juges à la botte de ce pouvoir mondialiste.

Dans les quartiers islamisés, ces mini-califats qui se multiplient chaque jour, les salafistes peuvent bafouer nos lois, peuvent tout dire et tout faire sans être poursuivis.

Seuls les patriotes qui défendent leur identité et leur héritage culturel sont la cible des cerbères gardiens du temple de la pensée unique. Ce n’est pas encore la Corée du Nord, mais ça ressemble de plus en plus au régime de Vichy.

Il suffit de voir comment les écrivains et journalistes réfractaires à la pensée unique sont diabolisés et traînés dans la boue. Plus le pays est menacé d’un embrasement généralisé et plus le gouvernement et les sbires à sa botte tirent à vue sur les pompiers lanceurs d’alerte.

L’islam va tout emporter mais c’est le populisme qu’il faut combattre.

 

Mais revenons à cette mission parlementaire sur la radicalisation et le communautarisme qui gangrènent nos services publics, avec la bénédiction des autorités pour lesquelles les mots courage et vérité n’ont plus aucune signification.Un seul mot d’ordre : nier l’évidence et défendre l’indéfendable.

Le rapport de cette commission, à paraître le 26 juin, sera explosif.

Tous les secteurs sont concernés par la radicalisation de nombreux  éléments musulmans, encouragés par nos lois inadaptées et par  l’omerta observée par la hiérarchie. Tout signalement est minimisé voire enterré. Pas de vague. École, hôpital, transports, pompiers, police, armée, prison, sport  sont touchés.

Lire aussi:  Dans nos villes islamisées, la diversité cède la place à l’homogénéité halal

À la RATP, « les barbes s’allongent et les pantalons raccourcissent », mais la direction refuse de parler de radicalisation. On met des gants pour ne  pas être en contact avec de la monnaie manipulée par une femme…

La prière dans les locaux, niée par la hiérarchie, est monnaie courante.

Les islamistes ciblent les femmes musulmanes non pratiquantes qui sont mises à l’écart. Ce que nie la hiérarchie.

Les clubs de sport s’islamisent. On sépare les hommes et les femmes. On soutient la cause palestinienne sur les maillots, on prie avant, après ou pendant un match !

La radicalisation se fait par la famille, par Internet, le sport et la mosquée.

On nous vante une intégration réussie alors que c’est le repli identitaire et la haine de la France qui s’imposent.

L’école est particulièrement touchée. Au-delà des écoles coraniques qui échappent à tout contrôle et forment les islamistes de demain, c’est l’école républicaine qui est dans le viseur des barbus.

À cela rien d’étonnant  puisque l’État ferme les yeux depuis 15 ans. On se souvient qu’en 2004, le rapport Obin, qui dénonçait déjà les ravages de l’islam à l’école, avait été enterré par François Fillon, alors ministre de l’Éducation nationale !

Dès l’école, on apprend ce qui est haram ou halal, interdit ou autorisé. Et difficile pour les musulmans non pratiquants d’échapper au harcèlement des intégristes. Les « mauvais musulmans » sont mis à l’écart. Tout ce qui n’est pas conforme au Coran est rejeté par les élèves musulmans.

La laïcité ? Elle a disparu des écrans radar. Chaque famille musulmane peut réclamer une remise sur les frais de cantine durant le ramadan. L’école se plie aux contraintes religieuses de l’islam.

Les mosquées dispensent des cours d’arabe et proposent « une  aide aux devoirs »,  porte ouverte à l’islamisation des esprits. Kamis et voile sont de rigueur pour les élèves.

Dans une école maternelle du Nord de Paris, pas question de mélanger filles et garçons de 3 ans quand ils vont aux toilettes !

Mais si l’ensemble des services publics est concerné par la radicalisation islamique, il ne faut pas oublier un fort communautarisme dans les entreprises.

https://www.tribunejuive.info/islamisme/la-bombe-a-retardement-de-lislamisation-par-yves-mamou

Les islamistes ont fait main basse sur certains secteurs où il est impossible, pour un natif, d’être embauché. En 2006, Philippe de Villiers dénonçait ce phénomène dans son livre « Les mosquées de Roissy ». Qu’a fait le gouvernement ? Rien.

« La  France paralysée ? Roissy, Orly, Le Bourget, hors service, sous contrôle étranger ? Des attentats visant des cibles stratégiques, préparés chez nos voisins de palier, dans les sous-sols de nos caves ? Le scénario catastrophe n’est pas une fiction. Car, malgré les discours et les plans de toutes sortes, nous sommes destinés aux plus hautes autorités de l’État. On découvre ainsi à travers cette enquête, preuves à l’appui, que des islamistes sont parvenus à infiltrer les services de sécurité des grands aéroports et à prendre le contrôle de zones entières où transitent bagages et passagers.

Ce noyautage discret qui inquiète les services de renseignements – apparemment plus que la classe politique – prolonge le prosélytisme qui sévit depuis des années dans l’enseignement et dans de nombreuses cités, où prospèrent censure politico-religieuse et coutumes d’un autre âge (polygamie, excision… ), faisant peu à peu reculer les valeurs de la République. L’islamisation avance sans bruit mais avec un indéniable esprit de conquête ».

Il est clair que Macron ne fera rien pour protéger le pays de cette islamisation dévastatrice. Bien au contraire, il l’encourage en ouvrant les frontières.

Lire aussi:  Gilets Jaunes : La police a bien reçu l'ordre de ne pas arrêter les Antifas/Black Blocs lors des manifestations (Vincent Lapierre)

Seulement 5 mosquées salafistes ont été fermées en un an !

La France est en train de se désintégrer dans l’indifférence générale.

Comme le disait Rachid Kaci il y a bien longtemps, le droit à la différence a mené à la différence des droits, qui mènera à la partition et à l’affrontement.

Les Français n’ont rien compris à la gravité de la situation, diabolisant encore le seul parti qui  défende l’identité française contre le fléau d’une immigration qui refuse de s’intégrer…

On ne compte plus ceux qui tirent la sonnette d’alarme, y compris chez les musulmans non pratiquants. Mais qui les écoute ?

https://fr.novopress.info/214038/islamisation-francaise-40-ans-de-soumission-mediatique-par-michele-tribalat/

L’heure est gravissime, tant Macron refuse de combattre ce fléau.

Dans une génération, les natifs seront minoritaires. Ils deviendront indésirables dans le pays de leurs ancêtres et vivront des conflits interethniques et interconfessionnels dramatiques.

En clair, ils vivront l’enfer que subissent les Serbes du Kosovo, livrés à la haine des musulmans par la faute des Occidentaux. Ils vivront le racisme anti-Blancs qui sévit en Afrique du Sud, sans un seul mot dans la presse occidentale qui dénonçait quotidiennement l’apartheid avant l’arrivée de Mandela.

Le multiculturalisme paradisiaque est la plus grande foutaise de ces quarante dernières années. Jamais l’islam n’acceptera de se dissoudre dans la République.

Pour les barbus qui ont pris le pouvoir dans nos banlieues, c’est la République qui devra se plier au Coran. Aujourd’hui par la taqîya, demain par la force. Comme l’annonçait Collomb, le côte-à-côte cèdera la place au face-à-face…

Mais continuez à danser braves gens, c’est la fête de la Musique.

Il sera bien assez tôt pour avoir peur d’Eurabia, l’Europe islamique que Macron nous prépare ! Les barbus peuvent œuvrer tranquilles.

Il n’y a plus de Jeanne d’Arc, de Charles Martel, de Bayard ou d’un nouveau de Gaulle pour sauver le pays du naufrage. C’est la grande braderie de la civilisation occidentale et de nos 2 000 ans d’Histoire. Le suicide collectif dans l’allégresse générale. C’est démentiel.

Jacques Guillemain

Source: Ripote Laïque

Vu sur LesObservateurs.ch

 

Plus de partages

4 pensées sur “L’islam va tout emporter, mais c’est le populisme que combat Macron

  • 26 juin 2019 à 2 h 15 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Lorsque l’islam aura prit le contrôle de la France, vu que presque rien ne fonctionn correctement dans les Etats musulman mis à part la corruption et le non droit humain, seront-ils enfin content ?

    Car à ce point la France sera exactement ce que ces migrants auront quitté pour un pays bien géré respectant le droit humain, la liberté d’expression et de religion.

    Mais il est fort a parier que cela ne se produira pas, car avant il y aura eu soit un sévère retour de balancier ou l’islam sera interdite dans l’ensemble du continent européen, ou que la guerre civile aura frappé fort et bien, sur les têtes de tous les musulmans pratiquants en premier, pour avoir désirer de contrôler les vies et ce que doivent penser l’ensemble des non musulman du monde entier.

    L’islam n’est pas une religion de bien, mais un endoctrinement en vue de soumettre toutes les populations a une autorité non pas divine, mais une dictature de pensée.

    Bien à vous toutes et tous.

    Répondre
  • 26 juin 2019 à 10 h 24 min
    Permalink

    Bonjour,

    Ce matin l’intuition m’a transmis quelques modifications et suppléments à ajouter au commentaire que j’ai posé hier en partage de cet article sur mon compte Facebook. D’hors et avant, sur tous mes commentaires en relation avec mon positionnement face à l’islam je transmettrais la première phrase du commentaire et le PS final, car je pense qu’il est important non pas seulement de commenter contre l’islam, mais aussi à l’intention des musulmans modérés ou ceux n’étant plus en accord avec cette tradition spirituel et leur montrer que c’est à chacun de se positionner et faire ces choix.

    Tous autant que nous sommes devrions faire de même lorsque l’on commente sur l’islam conquérante et irrespectueuse de la croyance et des modes de vie d’autrui.

    Bien à vous

    Commentaire modifié et augmenté :

    Bonjour,

    Avant toutes choses, nos choix de croyance sont un droit inaliénable lié à notre condition humaine et place de facto ceux ne respectant pas cela, comme étant des dictateurs, des bourreaux ou des démons, voir les trois.

    Lorsque l’islam aura prit le contrôle de la France, vu que presque rien ne fonctionn correctement dans la plupart des Etats musulmans mis à part la corruption et le non droit humain, seront-ils enfin content ?
    Car à ce point la France sera exactement ce que ces migrants auront quitté, pour un pays bien géré respectant le droit humain, la liberté d’expression et de religion.

    Mais il est fort a parier que cela ne se produira pas, car avant il y aura eu soit un sévère retour de balancier ou l’islam risque fort d’être totalement interdite dans l’ensemble du continent européen, ou que la guerre civile aura bien frappé sur les têtes de tous les musulmans pratiquants en premier, pour avoir tant désiré contrôler les vies des européens et français, et ce que doivent penser l’ensemble des non musulman du monde entier.
    L’islam n’est pas une religion de bien, mais un endoctrinement en vue de soumettre toutes les populations a une autorité non pas divine, mais une dictature de pensée bassement mondaine et matérialiste, tout le contraire de l’éveil spirituel et de l’ascension des consciences, soit uniquement du dressage de chevaux pour cavaliers.

    Bien à vous toutes et tous.

    PS: Cela concerne aussi les personnes qui sont musulmanes de confession depuis leur naissance et qui ont été embrigadées dans cette tradition sans avoir pu vraiment la choisir en toute conscience. Ses personnes là, elles aussi doivent maintenant se positionner et éventuellement prendre la décision de manifester leur opposition, ou de changer de religion, ou dire quelles ne sont plus pratiquantes, alors qu’elles vivent en France, un pays actuellement encore, de liberté et de laïcité.

    Moi-même je suis marié à une musulmane, et continue la pratique de ma ligne d’intuition qui est le bouddhiste non théiste et ma belle famille n’a rien eu à redire la-dessus, cela ne les concernes en rien et absolument pas. Nos deux enfants, comme ma première fille que j’ai eu avec une femme de confession chrétienne (moi-même chrétien protestant de naissance), aucun n’ont été baptisé, leur choix de croyance leur étant laissé à leur seul jugement en toute liberté lorsqu’il seront adulte et en âge de ce décider, même de ne croire en rien.

    Répondre
  • 26 juin 2019 à 15 h 57 min
    Permalink

    encore und foi un commentaire qui dit tout. Bravo de continuer à alerter ceux qui encore réfléchissent un peu.

    Répondre
  • 27 juin 2019 à 16 h 13 min
    Permalink

    Vous n’etes pas seuls, vos freres/enemis allemands sont dans le meme bateau…

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :