Brest : Plusieurs coups de feu devant une mosquée, 2 blessés (MàJ) le tireur s’est suicidé

Un homme a ouvert le feu devant une mosquée de Brest, à Pontanézen, ce jeudi vers 16h20, il a ensuite pris la fuite en voiture. Deux hommes ont été blessés dont l’imam controversé Rachid El Jay. La police judiciaire s’est saisie de cette affaire.

Des coups de feu ont été tirés le 27 juin devant une mosquée de Brest et deux personnes ont été blessées, sans que leurs jours ne soient a priori en danger, selon des sources proches de l’enquête. De mêmes sources citées par l’AFP, le tireur présumé a été retrouvé mort.

19h00. Parmi les deux hommes blessés par balle, l’imam controversé Rachid El Jay, également appelé appelé Rachid Abou Houdeyfa. Ce dernier est connu pour ses prêches polémiques diffusées sur Internet, notamment celle où il explique aux enfants que celui qui écoute du rock’n’roll peut être transformé en porc.

En 2016, François Hollande alors président de la République l’avait qualifié de « prêcheur de haine ». Visé par une enquête préliminaire suite à certaines de ses déclarations, cette dernière avait été classée sans suite en 2017.

Au moment des coups de feu qui visaient vraisemblablement Rachid El Jay, l’imam se trouvait avec un autre fidèle, qui est le second blessé. Leurs jours ne sont pas en danger.

18h35. L’auteur des coups de feu a revendiqué son geste sur Facebook selon les informations du journal Le Télégramme. Ce dernier a été identifié par les policiers. La police judiciaire de Brest est chargée de l’enquête. Une piste menant aux milieux de l’ultra droite est étudiée.

Lire aussi:  Winterthour (Suisse) : ils sont accusés d’avoir violenté ceux qui auraient dénoncé les prêches haineux de l’imam

L’imam Rachid El Jay.

18h05. « Nos services sont mobilisés pour interpeller l’auteur des coups de feu qui ont blessé 2 personnes, devant la mosquée de Pontanézen, à Brest », a écrit Christophe Castaner sur Twitter il y a quelques minutes, précisant que la « surveillance des lieux de culte » allait être renforcée.

L’imam Rachid Eljay est connu pour défendre un islam ultraconservateur et souvent considéré comme proche du salafisme : également connu sous le nom de Rachid Abou Houdeyfa, il a été néanmoins diplômé en décembre 2017 par l’université de droit à Rennes 1 en «Religions, droit et vie sociale», lui donnant ainsi la possibilité de devenir «référent laïcité» dans divers domaines professionnels et associatifs.

Des commentateurs s’en étaient scandalisés. «Ces référents peuvent être amenés à éclairer, du point de vue du droit, de multiples situations quotidiennes où la question religieuse est susceptible de croiser les règles de l’Etat républicain et laïc», avait alors expliqué luniversité Rennes 1.

Sources: Actu17  RT France

 

Plus de partages

Une pensée sur “Brest : Plusieurs coups de feu devant une mosquée, 2 blessés (MàJ) le tireur s’est suicidé

  • 28 juin 2019 à 15 h 25 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    L’imam Rachid El Jay, lui aussi à sa mort ira à bon porc (port).

    Il ne sera déjà plus cette identité, puis soulagé de l’islam, mais pas pour autant de ses mauvais karmas et risque fort de finir sa course dans un lieu bien chauffé.

    Dès les premiers instants il sera invité à un banquet en son honneur, où ce sera lui-même qui après un cour bouillon dans un grand chaudron, avec d’autres convives assis en rang d’oignons, son énergie négative sera mangée…!

    Ne voyez pas les Enfers comme des lieux de châtiment punitif, mais comme des lieux compatissant permettant une juste purification permettant à la conscience une fois blanchie de tous ces actes négatifs, d’être réhabilitée à repartir pour un tour, dans le manège enchanté de l’ignorance, par lequel, l’on peut s’éveiller.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un bon week-end.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :