Garantir l’AVS – oui à l’adaptation de l’âge de la retraite des femmes

Temps de lecture : < 1 minute

Le Conseil fédéral a présenté aujourd’hui ses propositions pour la réforme de l’AVS. L’UDC salue l’adaptation de l’âge de la retraite des femmes à celui des hommes, une mesure qui aurait dû être prise depuis longtemps. Elle propose de surcroît de consolider l’AVS en prélevant au moins un milliard de francs dans l’argent des contribuables versé à l’aide au développement.

Pour garantir durablement l’AVS, il ne suffit pas d’adapter l’âge de la retraite des femmes à celui des hommes, mais il faut aussi que l’AI rembourse sa dette auprès de l’AVS. L’UDC demande de surcroît qu’au moins un milliard de francs soit prélevé dans l’aide au développement et à l’étranger, dont l’utilité est souvent douteuse, et versé à l’AVS. Enfin, elle invite le Conseil fédéral et le Parlement à virer également à l’AVS le milliard de francs prévu pour le fonds de cohésion de l’UE.

L’UDC s’oppose en revanche aux mesures de compensation d’un coût de 700 millions de francs proposées par le Conseil fédéral et à l’augmentation de la TVA de 0,7%.

Source UDC

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

2 pensées sur “Garantir l’AVS – oui à l’adaptation de l’âge de la retraite des femmes

  • 7 juillet 2019 à 2 h 11 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Il faut que je vous parle de l’aide au développement puisque cela est amené dans cet article.

    Notre famille à été contrainte de s’exiler au pays de mon épouse le Sénégal depuis fin mars 2017.

    Nous recevons, surtout mon épouse sur son téléphone, souvent de l’information en provenance de l’Ambassade de Suisse à Dakar, concernant l’implication de la Suisse au Sénégal.

    Ce qui veut dire qu’en tant que Suisse vivant au Sénégal, l’on a, à plusieurs reprises demandé à l’Ambassade, comment l’on pouvait procéder pour bénéficier des conditions offertes par la Suisse au développement de tel ou tel secteurs d’activité où la Suisse s’est impliqué.

    Résultat, l’on s’est toujours vu envoyé (pour être très poli) sur les roses, bien que celles-ci ne poussent pas très bien au Sénégal.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un excellent dimanche.

    Répondre
  • 7 juillet 2019 à 2 h 18 min
    Permalink

    “Il faut que je vous parle de l’aide au développement puisque cela est amené dans cet article. Notre famille à été contrainte de s’exiler au pays de mon épouse le Sénégal depuis fin mars 2017. Nous recevons souvent, surtout mon épouse sur son téléphone, de l’information en provenance de l’Ambassade de Suisse à Dakar, concernant l’implication de la Suisse au Sénégal. Ce qui veut dire qu’en tant que Suisses vivant au Sénégal, l’on a, à plusieurs reprises demandé à l’Ambassade, comment l’on pouvait procéder pour bénéficier des conditions offertes par la Suisse au développement de tel ou tel secteurs d’activité où la Suisse s’est impliquée. Résultat, l’on s’est toujours vu envoyé (pour être très poli) sur les roses, bien que celles-ci ne poussent pas très bien au Sénégal.”

    C’est pour cela que je soutiens la proposition de l’UDC, afin de verser le milliard de l’aide au développement de la Suisse, dans les caisses de l’AVS, que dans 5,5 ans, je devrais pouvoir bénéficier.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un excellent dimanche.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com